Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Retour

Société

Lubumbashi: quand stationner est un véritable casse-tête

2022-08-02
02.08.2022
Provinces
2022-08-02
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/08-aout/01-07/lubumbashi_vehicule_22_2145.jpg -

À Lubumbashi, les automobilistes manquent des lieux pour parquer leurs véhicules. Et souvent, ils ont du mal à stationner. Car les parkings appartiennent aux particuliers. Et pourtant, ils doivent payer la taxe de stationnement.

La taxe de stationnement relève du ressort de la mairie de Lubumbashi telle que prévue par le processus de décentralisation de la constitution de la RDC. Pour les taxis, cette taxe s’élève à 0,5 usd par jour, soit 15 usd par mois et 180 usd par an. Tandis que pour les bus, c’est 1 usd par jour, soit 30 usd par mois et 360 usd par an. Par contre les véhicules privés payent 90 usd pour une durée de 6 mois. À l’instar de toutes les autres taxes, la taxe de stationnement sert à la réalisation des travaux d’intérêt public.

D’après une source au service des communications et transports, le plan de la ville établit par le système colonial n’avait pas prévu des espaces stationnement. Cette situation est un grand handicap pour la ville. Néanmoins, l’autorité urbaine pour pallier cette situation, autorise que certaines avenues deviennent des routes à sens unique, afin de permettre aux véhicules de stationner. Elle dit, cependant, les chauffeurs œuvrant dans le secteur du transport en commun doivent stationner en suivant les normes du code de la route. Les automobilistes ont la permission de stationner partout. Suivant la demande des clients, affirme-t-il. Par contre, ils doivent stationner dans le respect du code de la route. Par contre, les chauffeurs des bus ne stationnent que dans leurs arrêts de bus respectifs, dit-il.

Doléances des usagers de la route

Pour Jean Guy, chauffeur de taxi dans l’arrêt, plateau Karavia, les lieux de stationnement dans la ville est un véritable casse-tête. ”De ma part, je m’arrête quand le client le demande, en prenant toutes mes précautions. Bien que je respecte les normes, les agents de la mairie m’arrêtent pour mauvais stationnement”.

Le problème, ce que les automobilistes ne savent pas où stationner. Héritier est chauffeur de l’arrêt Kenya Janja. Il estime que la mairie entretient le flou sur la question du stationnement dans la ville. ”Si les agents de la mairie connaissent les endroits où nous devons stationner, qu’ils nous le disent. Pourquoi ils ne le communiquent pas ? La mairie devait au moins mettre des panneaux qui nous indiquent où stationner", dit-il. Éric Tumba, automobiliste sur la Katuba Salongo, partage le même avis. "La mairie nous rend la tâche difficile, et les agents qu’elle met dans la ville nous tracassent".

François Kalenga a son véhicule privé. Nous le rencontrons au parking d’un supermarché de la place. Il fait monter ses courses dans son véhicule. "Je paie la taxe de stationnement. D’autant plus que tous les parkings de la ville appartiennent aux privés. Comme la mairie perçoit cette taxe qu’elle crée aussi des parkings”, dit-il.


magazinelaguardia.info / MCP, via mediacongo.net
right
Article suivant Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
Article précédent Rita Bola sur l’insécurité au Grand Bandundu : “Le pays est en guerre, ils ont choisi Kwamouth parce que c’est l’entrée de Kinshasa”.

Les plus commentés

Société État major Général des FARDC, Garde républicaine, Renseignements militaires, opérations… la liste complète de tous les généraux nommés par Félix Tshisekedi

04.10.2022, 14 commentaires

Société Un Casque bleu tué, le SG de l’ONU en colère réagit

03.10.2022, 13 commentaires

Politique Géopolitique de la région des Grands Lacs. La fin d’un cycle : Paul Kagame du Rwanda sur les traces de Mobutu du Zaïre-Congo !

03.10.2022, 12 commentaires

Politique "La guerre de l'Est est programmée et désirée par des étrangers à travers la Constitution de 2006" (Des scientifiques)

03.10.2022, 12 commentaires
Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance