Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - MCN 2023 - Meilleurs Voeux
Retour

Interviews

Complément d’enquête : les dessous des influenceurs révélés choque les internautes (vidéo)

2022-09-17
17.09.2022
Ouvrages
2022-09-17
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/09-septembre/12-18/milla_influenceuse.jpg -

Dans un épisode de Complément d’enquête, les salaires d’influenceurs et les pratiques des placements de produits ont été mis en lumière.

Diffusé ce dimanche 11 septembre 2022 dernier, sur France 2, ce dernier épisode de Complément d’enquête a profondément choqué la toile. Un véritable buzz en France.

Dédié aux influenceurs, surtout dans la téléréalité, ce reportage fait la lumière sur ce milieu, sur les pratiques douteuses de certains placements de produits, mais aussi comment ces influenceurs deviennent riches.

Les coulisses des agences pour les influenceurs ont également été ouvertes à tous. Des images et propos qui ont fait un véritable boom, ce dimanche. Zoom sur ce qui a choqué les internautes, dans cet article.

L’influenceuse Milla avoue être « millionnaire » dans Complément d’enquête

« Il y a des mois, on peut gagner 15 000 euros, d’autres 60 000« , a ainsi déclaré Milla Jasmine, influenceuse et candidate de téléréalité, dans ce reportage choc de Complément d’enquête. Milla, influenceuse dont la carrière est gérée par l’agence Shauna Events (agence de Magali Berdah), a affirmé être aujourd’hui millionnaire.

Stories toute la journée, placements de produits rémunérés (environ 3000 euros, dans le cas de Milla, par story sponsorisée)… Milla gagne beaucoup d’argent en incitant ses fans et abonnés à acheter les marques sponsorisées. Des marques sélectionnées et proposées par son agente, Magali Berdah.

Milla fait la promotion d’une marque de contrefaçons

Dans ce reportage, les placements de produits douteux sont également mis en avant et sont d’ailleurs le sujet principal de l’enquête finalement. Dans le doc, nous apprenons notamment que Milla a déjà fait la promotion de sites de dropshipping et de sites proposant des produits de contrefaçons.

L’influenceuse ne semblait pas au courant qu’elle avait déjà promu les marques de contrefaçons. Selon elle, c’est son agente, Magali Berdah qui lui donne les placements de produits à faire, sans plus d’explications sur les produits en question. Il faut juste les promouvoir.

Complément d’enquête : Magali Berdah a-t-elle fait une erreur ?

Selon Magali Berdah, il s’agissait d’une erreur, un manque de vigilance de leur part. Néanmoins, cette dernière a avoué que 5 % de son chiffre d’affaires venait des placements de produit pour du dropchipping. Rappelons que le dropshipping n’est pas spécialement illégal, comparé à la contrefaçon.

Mais, la pratique peut s’apparenter à une sorte d’arnaque. Souvent, la dropshipping repose sur le fait de vendre beaucoup plus cher de produits achetés sur des sites chinois, où les produits sont très peu chers. Complément d’enquête l’explique dans son reportage

Voici un résumé des éléments qui ont fait polémiques dans ce reportage de Complément d’enquête :

Complément d’enquête : l’agente d’influenceurs, Magali Berdah, accusée d’arnaquer les utilisateurs

Pour rappel, Magali Berdah (PDG de l’agence Shauna Events qui s’occupe de la carrière de certains influenceurs) a été accusée de nombreux déboires suite au reportage.

Elle est accusée dans Complément d’enquête, entre autres, de promouvoir des médecines esthétiques, de faire la promotion de marques de dropshipping, de promouvoir des marques qui font de la contrefaçon. Mais aussi, de faire passer le bien-être de l’image de marque de ses influenceurs avant le bien-être de la personne derrière l’influenceur.

Dans le reportage de Complément d’enquête, elle a notamment été accusée d’avoir demandé à une influenceuse de se taire suite à une agression sexuelle qu’elle aurait subi de la part d’un autre influenceur.

Est-ce vrai ou non ? Personne ne le sait actuellement. Le rappeur Booba a d’ailleurs déposé plainte contre Magali Berdah (et la harcèle) pour arnaque. Il dit, par exemple, qu’elle fait la promotion de marques douteuses, dont d’arnaques au CPF.

Retrouvez le reportage Complément d’enquête sur les influenceurs au complet en vidéo

Vous cherchiez le reportage de Complément d’enquête au sujet des influenceurs ? Diffusé ce 11 septembre 2022, le voici sur YouTube. Évidemment, le replay est aussi à retrouver sur Salto.

NB : Merci de rester respectueux envers toutes les personnes présentes dans cette enquête. Le harcèlement, que subit donc actuellement Magali Berdah, n’est absolument justifié.


Buzzwebzine / MCP , via mediacongo.net
right
Article suivant L’aveu d’échec de Antonio Guterres sur la Monusco : « Nous ne sommes pas capables de battre le M23 »
left
Article précédent Thierry Katembwe Mbala : « Les jeunes entrepreneurs congolais doivent tenter de se mettre en association »

Les plus commentés

Politique Joseph Kabila “n’a jamais touché son salaire de 680.000 USD”, Olive Kabila

25.01.2023, 26 commentaires

Politique Attaque du Rwanda contre un avion de chasse congolais : Kinshasa parle d’un « acte de guerre » et menace Kigali

25.01.2023, 22 commentaires

Politique Les 4 ans du pouvoir de Félix Tshisekedi : que de promesses non tenues !

26.01.2023, 19 commentaires

Provinces « L’armée rwandaise renforce ses positions à Kibumba et Bwito » (Gouvernement)

25.01.2023, 14 commentaires
Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance