Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Provinces

Nord-Kivu : une maladie non encore identifiée décime des chèvres à Rutshuru

2022-10-05
05.10.2022
Santé / Science & env.
2022-10-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/10-octobre/3-9/chevres_222.jpg -

Une maladie non encore identifiée décime des populations de chèvres en commune de Rutshuru et environs, depuis septembre dernier, dans la province du Nord-Kivu.

Les petits éleveurs recourent à des pratiques locales pour tenter de sauver leurs bêtes sans y parvenir. Mais les conséquences économiques de cette maladie se font sentir dans les ménages de ces petits éleveurs.

Cette maladie se caractérise par l’inappétence, la conjonctivite, la diarrhée et l’écoulement nasal.

Le vétérinaire charge de la santé et production animales en commune de Rutshuru, Bahati Kirolina, suspecte la peste de petits ruminants.

Cette maladie a tué une dizaine de chèvres appartenant à Lukineyo Kamondo Asumani, un habitant de Kiwanja. Et depuis, il a du mal à subvenir à certains besoins de son ménage.

« En un mois, cette maladie a attaqué mon élevage et j’ai perdu 19 chèvres. Maintenant, j’ai peur, je ne sais pas comment survivre, car mon économie est détruite. Je parvenais à scolariser sans peine mes enfants ou en cas de besoin, je pouvais facilement manger la viande de chèvre, mais maintenant, c’est grave », témoigne-t-il.

La situation de l’élevage de Lukeneyo Kamondo n’est pas un cas isolé. Comme lui, nombreux autres petits éleveurs de Kiwanja et environs sont affectés par cette maladie qui décime les chèvres.

Et dans la plupart des cas, ces petits éleveurs recourent aux tisanes faites d’un mélange des feuilles d’arbres pour tenter de sauver leurs bêtes, témoigne Lukineyo Kamondo. Peine perdue !

Nombreuses bêtes se meurent ou les éleveurs les abattent. Ils les donnent à vil prix à certains volontaires qui payeront plus tard.

Le vétérinaire Bahati Kirolina affirme avoir été alerté par certains petits éleveurs qui ont eu recours à ses services.

« Que les éleveurs s’approchent des vétérinaires pour qu’ils les aident à soigner ces bêtes, car s’ils les laissent mourir là-bas, le revenu du ménage dégringole, et ils ne sauront plus subvenir à certains besoins de leurs ménages. S’ils vont recourir à l’abattage, nombreux d’entre eux donnent la viande à crédit et là, ce ne sont pas tous les preneurs qui paieront. Alors c’est vraiment une perte », conseille Bahati Kirolina.

Faustin Tawite, depuis Rutshuru
congo-press.com (MCP) / Prunelle RDC
right
Article suivant Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
Article précédent Phénomène Kuluna à Kinshasa : le ministre provincial de l'Intérieur plaide pour la réforme de la loi régissant le fonctionnement de la Police

Les plus commentés

Politique Paul Kagame accuse Félix Tshisekedi de vouloir retarder les élections à travers le conflit

01.12.2022, 14 commentaires

Afrique Général Muhoozi, fils du président Museveni : « Combattre le Rwanda, c’est combattre l’Ouganda »

03.12.2022, 11 commentaires

Politique Voici ce que réclame le Rwanda du gouvernement Congolais !

03.12.2022, 11 commentaires

Politique Courrier de la rwandaise Mushikwabo à Félix Tshisekedi: un colis au cyanure pour empoisonner le Chef de l'État congolais

03.12.2022, 9 commentaires
Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance