Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Chroniques & Analyses

Les inondations à Kinshasa (Analyse d'Oasis KodilaTedika*)

2022-11-15
15.11.2022
2022-11-15
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/11-novembre/14-20/kin_innondation_22_00.jpg -

Le lundi 31 octobre 2022, Kinshasa était encore inondé. A chaque fois qu’il y a une pluie diluvienne, la ville connaît le même sort. Plus le temps passe, les inondations deviennent encore plus graves. La responsabilité peine à être établie.

A la dernière pluie qui s’est abattue sur la ville, la Cellule de communication du gouverneur de la ville a spécifié : « pointer du doigt l'Hôtel de Ville serait un jugement sévère…

Partout ailleurs dans le monde on enregistre des catastrophes naturelles dues aux intempéries." Regardons le problème dans l’ensemble.

Avant d’aller plus, comme nous l’avons souligné en filigrane, les inondations ne sont plus une réalité isolée dans la capitale congolaise.

L’Observatoire Congolais du Développement Durable et l’Institut National de Statistique ont produit récemment une enquête d’envergure nationale (EGI-ODD 2020) permettant de situer le défi : Kinshasa fait figure de provinces souvent inondées avec 42,3% de sa population qui estiment qu’au cours de trois dernières années, elle a subi ce choc. La moyenne nationale étant de 30,3% avec des provinces aux taux supérieurs à 50%, il est clair qu’il ne s’agit pas d’un phénomène idiosyncratique.

L’ampleur du phénomène étant circonscrite, la question lancinante de savoir le pourquoi d’une telle étendue s’impose de facto. Dans un monde qui connait les changements climatiques, il est en effet injuste de ne pas placer ces inondations dans cette perspective globale. Pour s’en convaincre, il suffit de prouver que la RDC ne vit pas dans une autre planète que la terre pour être épargné, loin s’en faut.

En effet, entre 1901 et 2020 selon les données duClimate Change Knoweledge Portal de la Banque mondiale, il en ressort que la température a augmenté en RDC. Plus spécifiquement, en moyenne, la température était de 23,88 degré Celcius en 1960 contre 24,51 degré Celcius en 2015, par exemple. Les données sur la pluviométrie ne montrent pas cependant une augmentation aussi importante entre 1960 et 2015.

Aussi, on ne dispose malheureusement pas de données de la ville sur les inondations dans les années 60 de même type pour établir une comparaison avec les données du paragraphe précédent. Toujours est-il qu’à l’évidence, nier la présence du réchauffement climatique comme explication serait preuve de mauvaise foi.

Figure 1. Evolution de la température en RDC (1901-2020)

  

 

En revanche, incriminer les changements climatiques seulement serait également faire preuve de la simple rhétorique politique pour s’en sortir, en négligeant sa part de responsabilité comme gestionnaire de la ville (la mauvaise gestion de l’espace urbain, des constructions anarchiques, etc.) et d’autres facteurs notamment l’effet de la pression démographique de la ville, etc.

D’ailleurs, en considérant l’EGI-ODD, 87% de la population kinoise vivent dans des quartiers de taudis, des implantations sauvages ou des logements inadéquats. Les études scientifiques montrent qu’il existe un lien entre l’urbanisation et les inondations et entre les taudis et les inondations. Le gouvernement de la ville ne peut pas échapper à ce niveau. Les inondations qui résultent des taudis, de la mauvaise urbanisation trouvent sa cause dans la gestion de la ville. Point.

Sur un autre registre, ces inondations affectent naturellement le bien-être des kinois. Et ça, les autorités doivent en être conscients, même si elles ne partagent pas la même explication de la cause. Yiyi He et ses collaborateurs viennent de publier une étude scientifique sur l’estimation du coût des inondations sur le transport urbain et l’accessibilité dans la ville kinoise.

Les résultats montrent que « les perturbations causées par les inondations entraînent …du réacheminement du transport en commun, une diminution des vitesses de déplacement et donc des retards de temps de déplacement, ce qui se traduit par des coûts économiques substantiels pour les navetteurs locaux ;  l'accessibilité aux emplois diminue en cas d'inondation, ce qui entrave la création d'un marché du travail intégré à l'échelle de la ville ;  il existe des groupes spatiaux où certains des navetteurs les plus pauvres subissent les retards de déplacement les plus élevés, ce qui met en évidence les aspects d'équité socio-spatiale des inondations  et le coût quotidien estimé de la perturbation des inondations pour les trajets des navetteurs à Kinshasa est d’ environ 1,2 million de dollars par jour ». 

En définitive, le 26 octobre 2022, le Ministre des infrastructures a instruit pour que les travaux de curage des caniveaux et rivières s’intensifier dans toute la ville afin d’épargner à la ville les dernières scènes quasi-tsunamiques.

Cependant, ces mesures conjoncturelles ne seront relever les défis qu’imposeront les prochaines pluies à la ville. Il faut définir prioritairement une politique urbaine intelligente qui sera effectivement mise en œuvre, faisant appel à des interventions intersectorielles (l'Office des Voiries et Drainage du ministère de l'Infrastructure, Ministère de l'Aménagement du territoire, urbanisme et habitat, Gouvernement provincial, etc.).

 *Oasis KodilaTedika est un économiste et auteur récemment du livre Financement du développement en RDC : diagnostic, opportunités et perspectives.

Oasis KodilaTedika
congo-press.com (MCP) / mediacongo.net
right
Article suivant Ressources africaines ? Malédiction ou opportunité ?
left
Article précédent Massacre du 28 mars 2020 : « Celui qui s’endort en démocratie pourrait s’éveiller en dictature » (Déclaration de la Diaspora Katangaise)

Les plus commentés

Politique RDC-RWANDA : après la douche froide que Félix Tshisekedi a infligée à son homologue rwandais, l’équipe de communication de Paul Kagame en débandade (Analyse)

05.12.2022, 23 commentaires

Politique Tshisekedi recadre Kagame : « c’est diabolique d’assumer le fait qu’on sème la mort et la désolation »

04.12.2022, 15 commentaires

Politique Biruta à Blinken : « le M23 ne doit pas être assimilé au Rwanda »

06.12.2022, 15 commentaires

Société Nairobi III : les groupes armés adhèrent au PDDRCS et réclament la tête de son principal responsable

06.12.2022, 10 commentaires
Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance