Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - du 01 au 30 Septembre 2023
mediacongo
Retour

Echos des entreprises

FPI : le Conseil d’Administration dans le Nord et Sud-Kivu pour évaluer les projets ayant reçu des financements

2023-08-15
15.08.2023
Echos des entreprises
2023-08-15
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/jobaof/2023/08-aout/03/fpi_230815_01_01.jpg -

Le Conseil d'Administration et la Direction Générale du Fonds de Promotion de l'Industrie (FPI) ont entrepris une série de visites d'inspection et d'évaluation des projets financés par cet établissement public dans les provinces du Nord et Sud-Kivu. L'objectif de ces visites est d'évaluer les progrès réalisés malgré les défis sécuritaires persistants dans la région.

Parmi les moments forts de cette mission, figure la pose de la première pierre du Guichet Unique de la Zone Économique Spéciale de Musienene par le ministre de l'Industrie, Julien PALUKU KAHONGYA, en présence de la Présidente du Conseil d'Administration du FPI, Vicky Katumwa Mukalayi, et du Directeur Général Bertin Mudimu Tshisekedi. Cette initiative vise à faciliter les démarches administratives pour les opérateurs économiques souhaitant s'installer dans la zone économique spéciale. Le ministre a exprimé sa vision ambitieuse pour le développement de la région et a souligné l'importance de la persévérance malgré les défis à surmonter.

La délégation du ministre de l'Industrie et du staff du FPI s'est également rendue sur le site en construction d'une usine de captage d'eau à Kihala, projet de la Société de Production d'eau au Congo (SOPRODEC). Cette usine produira 450 m3 d'eau par jour pour approvisionner plusieurs quartiers de Butembo. Les dirigeants de SOPRODEC comptent sur le FPI pour un appui supplémentaire à ce projet afin de fournir de l'eau potable à la population d'ici la fin de 2023.

Une conférence de presse réunissant le ministre Paluku et le personnel du FPI s'est tenue à Butembo, où ils ont souligné les réalisations du FPI en conformité avec la vision du président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Ensemble, ils ont affirmé que grâce à l'appui du FPI, la province du Nord-Kivu se transformera bientôt en une région axée sur la production et l'exportation plutôt que sur le commerce et les importations.

En outre, le conseil d’administration et la direction générale ont également visité à Butembo, une industrie qui sollicite un financement du FPI. Il s'agit de l’entreprise Tsongo Kasereka – TSOKAS. Une fois la visite des installations de cette société- qui emploie 210 travailleurs dans ses plantations et ses usines de traitement de café et de cacao-bouclée, le staff du FPI a encouragé le promoteur à se lancer dans la transformation plutôt que de se limiter aux exportations, compte tenu de l'adhésion de la RDC à la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine. “Nous sommes convaincus à 50%, c’est un Congolais, nous allons l’aider à aller de l’avant pour la promotion et la fierté de notre pays”, a indiqué la présidente du Conseil d’Administration Vicky Katumwa.

A l’étape de Goma, les promoteurs disent rencontrer des difficultés à cause de l’insécurité

La deuxième partie de cette mission s’est déroulée à Goma où le Fonds de Promotion de l'Industrie (FPI) a financé et évalué plusieurs projets. Ces projets notables incluent notamment Serena Hôtel, qui a reçu un soutien financier pour l'acquisition d'équipements pour le montage de sa chaîne de pâtisserie et boulangerie, ainsi que la Maison Victoire, la société mère de la cimenterie Nyiragongo Ciment qui produit du ciment "Made in Goma". Malgré la situation sécuritaire précaire due à la résurgence du groupe rebelle M23, les représentants du FPI ont insisté sur le paiement des taxes et le remboursement des prêts accordés aux promoteurs.

« Nous sommes dans une région à haut risque au Nord Kivu avec des guerres à répétition. Nous restons flexibles avec les promoteurs qui ont signé un contrat avec le FPI à cause de ces éléments exogènes qui entrent en ligne de compte. Toute fois nous leur exhortons de rembourser leurs prêts afin permettre au FPI de revoir dans la mesure du possible leur échéances », a déclaré Vicky Katumwa.

Dans le même angle, le Directeur Général du FPI, Bertin Mudimu Tshisekedi, a eu des échanges avec les promoteurs de projets financés par le FPI, notamment Premidis, une entreprise produisant de l'eau minérale à Rutshuru, et l'Etablissement La Confiance, producteur de matériaux de construction à Goma. Ces rencontres ont permis de discuter des difficultés rencontrées en raison de l'insécurité et de proposer des solutions pour soutenir ces entreprises dans leurs défis.

Dans le territoire d’Uvira le FPI entrevoit le refinancement de la sucrerie de Kiliba (SUKI)

Avant de clôturer cette mission de supervision et d’évaluation des projets financés dans cette partie du pays, la délégation du FPI a également effectué une descente à la Sucrerie de Kiliba (SUKI). Les responsables de SUKI ont exprimé le besoin d'un nouveau financement pour augmenter sa production, ce qui a suscité l'intérêt du FPI. Une réunion a eu lieu pour discuter de la demande de financement et souligner l'importance de respecter les procédures et exigences financières. La délégation du FPI a également visité les plantations de canne à sucre de la SUKI pour évaluer la situation sur le terrain. Vicky Katumwa qui a pris langue avec la masse laborieuse qui lui a exprimé ses préoccupations concernant sa prise en charge, s'est montrée satisfaite de la renaissance de cette industrie qui s'inscrit dans l'objectif global poursuivi par l'institution afin d’appuyer les efforts de l'Etat congolais dans le développement des chaînes de valeur du secteur agro-industriel dans le cadre de la promotion de l'industrialisation de la RDC.

SUKI est une société d'économie mixte et dans sa structuration financière, l'Etat Congolais détient 49% des parts sociales tandis que les investisseurs Mauriciens ont 51 %. Elle emploie actuellement 1500 travailleurs et possède un Guest house, une école de 1000 élèves hectares, 1000 hectares sur la plaine de la Ruzizi et compte étendre ses champs sur 2500 hectares à la longue. Le principal défi auquel elle fait face est lié à la sécurité et à l'enclavement du site, ce qui rend l'accès difficile.

 


FPI
right
Article suivant Lubumbashi a accueilli la cérémonie d’inauguration de la nouvelle agence de MICROPOP SA dite « la Banque Populaire »
left
Article précédent Programme sino-congolais : lancement des travaux de construction de la route Bukavu-Kamanyola dans le Sud-Kivu

Les plus commentés

Politique Révision Constitutionnelle : « il faut supprimer la limitation des mandats pour permettre au Chef de l'Etat de travailler sans pression… » (Député Paul Tshilumbu de l’UDPS) !

21.09.2023, 22 commentaires

Politique Crise sécuritaire dans l’Est : la RDC prête à en découdre avec le Rwanda

20.09.2023, 14 commentaires

Politique Félix Tshisekedi se réjouit de l’interruption de la coopération militaires entre les USA et le Rwanda

20.09.2023, 10 commentaires

Politique Drame du 20 septembre 2016 : "Nous sommes venus nous rappeler de la tragédie que le régime Kabila avait infligé à l'UDPS" (Augustin Kabuya)

21.09.2023, 10 commentaires
Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance