mediacongo.net - Publireportage - Consolidation de la paix et de la stabilité en RDC par la réduction des engins explosifs et de la violence armée



Retour PUBLIREPORTAGE : Provinces

Consolidation de la paix et de la stabilité en RDC par la réduction des engins explosifs et de la violence armée

Consolidation de la paix et de la stabilité en RDC par la réduction des engins explosifs et de la violence armée 2019-02-15
Initiatives

La présence de mines, d'armes à sous-munitions et de restes explosifs de guerre constitue un danger pour les populations civiles en RDC. Afin de réduire les risques liés aux engins explosifs, pour la période de 2018 à 2019, La KOICA (l'Agence Coréenne de Coopération Internationale) a apporté un soutien généreux qui s’élève à 2.6 millions de dollars américains au Service de Lutte Antimines des Nations Unies, UNMAS en sigle. Ce financement va permettre UNMAS de poursuivre son soutien au gouvernement de la RDC dans ses efforts de protection des civils en particulier dans la partie Est du pays, qui continuent, jusqu’à présent, de subir les dangers liés aux engins explosifs, à travers son projet de « Consolidation de la paix et de la stabilité en République Démocratique du Congo par la réduction des engins explosifs et de la violence armée ». La cérémonie de lancement officiel de ce projet a eu lieu le Vendredi 15 Février 2019 à l’Hôtel Sultani à Kinshasa.

Cette contribution de KOICA permettra également à UNMAS d'atténuer la menace qui pèse sur les communautés locales, les personnes déplacées et les réfugiés dans les zones contaminées par des mines et des engins non explosés. En vue d’atteindre les objectifs assignés à ce projet, UNMAS va mener plusieurs activités, à savoir : l’éducation aux risques des mines et des Armes Légères et de Petit Calibre (ALPC), les enquêtes non-techniques, la destruction des engins non explosés et le renforcement des capacités des ONGs locales et du Centre Congolais de Lutte Antimines (CCLAM).

UNMAS accompagne depuis 2002 le Gouvernement de la RDC, par le biais du Centre Congolais de Lutte Antimines (en sigle CCLAM), dans sa responsabilité de coordination, de régulation et de planification des activités de lutte antimines dans sa mission de rendre le pays libre de mines avant 2021 afin de remplir ses obligations vis-à-vis de la Convention d’Ottawa.

La KOICA participe à l’atteinte des Objectifs Développement Durable(ODD) concentrant l’ODD 5 et 16 particulièrement, et à la promotion de l’équité et de développement durable des pays partenaires. Elle souhaite participer à l’effort mondial de renforcement des capacités des nations et des individus afin de lutter contre les engins mortels qui empêchent les communautés à entreprendre les activités contribuant à la paix et au développement.

 


UNMAS RDC
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma