mediacongo.net - Publireportage - PGES du sous-projet de construction des ouvrages de drainage de l’aéroport international de Goma, en province du Nord Kivu



Retour PUBLIREPORTAGE : Echos des entreprises

PGES du sous-projet de construction des ouvrages de drainage de l’aéroport international de Goma, en province du Nord Kivu

PGES du sous-projet de construction des ouvrages de drainage de l’aéroport international de Goma, en province du Nord Kivu 2019-05-09
Echos des entreprises

PLAN DE GESTION ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE DU SOUS-PROJET DE CONSTRUCTION DES OUVRAGES DE DRAINAGE DE L’AEROPORT INTERNATIONAL DE GOMA, EN PROVINCE DU NORD KIVU

RESUME EXÉCUTIF

Dans le cadre de la construction des ouvrages de drainage à l’aéroport de Goma, laquelle construction constitue un sous projet du Projet d’Amélioration de la Sécurité à l’aéroport de Goma « PASAG », il a été recommandé de réaliser le présent Plan de Gestion Environnementale et Sociale (PGES).

Les travaux qui découlent de ce sous projet sont décrits dans les lignes qui suivent et ont comme finalité le raccordement au collecteur municipal.

Les études pour la réalisation des travaux prennent comme hypothèse qu’il y aura un raccordement du réseau de drainage de l’aéroport au collecteur municipal. Ainsi, ces alternatives doivent permettre d’acheminer l’ensemble ou une partie des eaux de ruissellement de la pluie au début du collecteur municipal projeté au sud-ouest de l’aéroport.

L’acheminement se fera par un nouveau collecteur, nommé C2 par la suite, qui débutera à l’endroit où finit le collecteur C1, pour ensuite rejoindre le point de départ du collecteur municipal.

En ce qui concerne le raccordement direct avec la buse B1, les caractéristiques de ce nouveau collecteur
C2 sont les suivantes :

  • Cote radier amont = 1514,42 m (25 cm en dessous de la cote radier aval de la buse B1) ;
  • Longueur approximative : 985 m ;
  • Pente moyenne : sachant que l’altitude du point de jonction projeté avec le collecteur municipal est de 1511 m, la pente sera de 0,35 % ;
  • Profil rectangulaire de 2 m de largeur pour 2,55 m de hauteur.

Il faut considérablement augmenter la hauteur du canal C2 car la pente est plus faible que sur C1 et le débit plus élevé. De plus, il va se créer un ressaut au niveau de la jonction entre C1, C2 et B1 qui demanderait l’implantation d’un bassin de dissipation. Ce bassin n’a pas été dimensionné pour la présente étude.

Les travaux de construction des ouvrages de drainage auront des impacts tant positifs que négatifs. C’est pourquoi, les mesures de surveillance et de suivi environnemental et social doivent être prises afin d’une part, d’atténuer les impacts négatifs, et de l’autre part de bonifier ceux qui sont positifs et générés par les travaux.

Parmi les impacts positifs les plus significatifs, il y a lieu de citer la création d’emplois, l’amélioration de l’économie locale et nationale, l’amélioration des conditions de vie des populations locales ainsi que des conditions de vol et d’atterrissage, ainsi que la sécurisation des passagers, l’assainissement de l’Aéroport, des quartiers environnants souvent inondés et l’assainissement de la ville de Goma.

Les impacts négatifs les plus significatifs découleront de toutes les activités relatives à la gestion des déchets liés aux travaux, au transport des déchets, aux risques d’accidents, à la nuisance et la pollution sonore, à la propagation des IST/VIH/SIDA, suite au brassage entre la population locale et les travailleurs du projet.

A cet effet, sont proposés dans la présente étude, les mesures à respecter, les dispositions opérationnelles pratiques relatives aux sauvegardes pendant l’exécution des travaux, le plan de surveillance, de suivi environnemental et social, celui de renforcement des capacités, de l’information et de la communication ; des arrangements institutionnels de mise en œuvre et de suivi.

Sur la base des appréciations ci-dessus, on peut conclure que les impacts négatifs potentiels que le sous- projet va générer seront modérés et mineurs et pourront être évités ou fortement atténués si l’ensemble des mesures prévues par le PASAG/CEPTM, et celles définies dans le Plan de Gestion Environnementale et Sociale, sont mises en œuvre.

La CEPTM-PASAG, invite les ONGs Locales et toutes personnes qui seraient intéressées de prendre connaissance de ce document de passer au centre d’information de la CEPTM - PASAG situé sur l’avenue de la Corniche (réf. Entrée MONUSCO – TMK), Quartier les Volcans, Commune de Goma et/ou de télécharger le rapport sur le site de la CEPTM par ce lien :
(www.ceptm.cd/assets/pges_drainage.pdf)

Ledit rapport est aussi accessible sur le site web du Ministère de l’Environnement, Conservation de la nature et Développement Durable (MECNDD) et bientôt sera disponible sur le site d’infoshop de la Banque mondiale.

Pour de plus amples d’information

Cellule d’Exécution du Projet de transport Multimodal
Avenue de la Corniche (réf. Entrée MONUSCO – TMK), Quartier les Volcans, Commune de Goma
Province du Nord-Kivu
Tél.: +243(0)841311003
www.ceptm.cd


CEPTM
right
ARTICLE SUIVANT : PGES sous-projet de la construction du collecteur pour l’évacuation des eaux pluviales de l’aéroport au Lac Kivu, province du Nord Kivu
left
ARTICLE Précédent : PGES sous-projet de construction du mur de clôture de l’aéroport de Goma, province du Nord Kivu