mediacongo.net - Publireportage - Kinshasa : 6éme édition de la TRMAFC ancrée sur le développement des communautés locales et des peuples autochtones



Retour PUBLIREPORTAGE : Science & env.

Kinshasa : 6éme édition de la TRMAFC ancrée sur le développement des communautés locales et des peuples autochtones

Kinshasa : 6éme édition de la TRMAFC ancrée sur le développement des communautés locales et des peuples autochtones 2019-06-20
Initiatives

Relever le défi de la déforestation et du niveau des populations riveraines aux forêts est le socle de la 6ème édition de la Table ronde multi-acteurs sur la foresterie communautaire en République démocratique du Congo (TRMAFC) qui a réuni plusieurs acteurs venus de différentes provinces de la République démocratique du Congo (RDC).

Les travaux ont démarré ce mercredi 19 juin à Kinshasa. Durant 3 jours, soit du 19 au 21 juin, les différents acteurs du secteur forestier vont échanger sur plusieurs thèmes pour aboutir à la mise en place d’un modèle réussi de gestion communautaire qui va porter sur les droits, les besoins, les priorités des communautés locales et les groupes marginalisés à l’instar des peuples autochtones et les femmes.

Au cours de cette première journée, les acteurs ont débattu sur l’objectif global qui se veut renforcer le soutien politique et financier des différentes parties prenantes afin de faire de la foresterie communautaire un pilier majeur dans la lutte contre la déforestation et la pauvreté dans le milieu rural.

D’entrée de jeu, le directeur exécutif du Centre d’Appui à la Gestion Durable des Forêts Tropicales (CAGDFT) a sollicité l’accompagnement du gouvernement et des différents partenaires techniques à tous les niveaux pour éradiquer le danger qui menace les forêts. « Nous appelons le gouvernement et les partenaires techniques et financiers à accompagner la gestion durable des forêts afin de lutter efficacement contre la déforestation », en a appelé Théophile GATA. Pour la réussite totale, « il faut mettre à profit les bénéficiaires qui sont les communautés locales. Ces dernières sont au centre de tout. Elles doivent bénéficier des formations en rapport avec leur milieu et du soutien des financiers », renchérit le représentant de Rainforest Foundation UK.

Cependant, le remaniement perpétuel du gouvernement provincial au Maniema constitue un frein à la maitrise des théories et notions données aux hommes relais par les sensibilisateurs, a soulevé la GIZ. « Les changements des gouvernants et des administrateurs ramènent à la case départ dans la mesure où le nouveau personnel doit refaire tout ce qui a déjà été fait.

La foresterie communautaire est perçue en RDC comme un mode d’utilisation durable des forêts car permet aux communautés locales et peuples autochtones de bénéficier directement de la valorisation des forêts.

A ce titre, le secrétaire général à l'Environnement a affirmé que tout se passe bien dans la phase qui a débuté en 2018 et prendra fin en 2023. « La phase expérimentale de la foresterie communautaire se déroule bien et elle vise le développement réel des communautés locales et peuple autochtone ». « Le manque de financement et de matériel fait défaut pour réussir totalement le pari », a déploré le chef de division de la Foresterie communautaire du ministère de l'Environnement et du développement durable, Madame Fifi Likunde.

Emus par les différentes interventions, les représentants des autochtones ont, à l’unanimité, félicité le gouvernement qui a permis aux locaux d’assurer eux-mêmes la sécurité et la protection de leurs forêts. « Il y’a peu, l’Etat agissait comme bon lui semblait. Il concédait des concessions de nos forêts à son gré mais grâce au programme de la foresterie communautaire, les communautés locales et le peuple autochtone rentrent dans leurs droits », ont-ils soulevé sous les ovations de l’assistance.

La 6ème édition de la TRMAFC organisé du mercredi 19 au vendredi 21 juin par le Centre d’Appui à la Gestion Durable des Forêts Tropicales (CAGDFT) connait la participation de tous les acteurs impliqués dans la foresterie communautaire en RDC.


MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
right
ARTICLE SUIVANT : C’est prouvé : vous ne pouvez pas avoir plus de 150 « vrais » amis sur Facebook
left
ARTICLE Précédent : Une Firme suisse compte s’impliquer dans la construction des parcs publics en RDC