mediacongo.net - Publireportage - 2, 4 milliards USD, l’enveloppe totale de la Banque Mondiale, pour financer des projets en RD Congo



Retour PUBLIREPORTAGE : Echos des entreprises

2, 4 milliards USD, l’enveloppe totale de la Banque Mondiale, pour financer des projets en RD Congo

2, 4 milliards USD, l’enveloppe totale de la Banque Mondiale, pour financer des projets en RD Congo 2008-07-31
Echos des entreprises
C'est ce qu'a annoncé la Directrice générale de la Banque Mondiale, Madame Ngozi Okonjo-Iweala, lors de son séjour à Kinshasa, du 23 au 25 juillet. 'Comment produire des résultats et un impact visible dans un environnement post-conflit' a été le thème de sa visite en République Démocratique du Congo'. " Nous pensons que ce pays, le Congo, est un pays clé pour l'Afrique, nous avons un partenariat avec le gouvernement, et nous pensons que le pays est très important, non seulement pour l'Afrique, ou la sous-région mais aussi pour le monde" a déclaré la Directrice générale de la banque, lors d'une rencontre avec les journalistes.

Deux temps ont marqué sa visite à Kinshasa, d'abord, évaluer les actions, financement et activités de la Banque Mondiale au Congo, ensuite, mener une discussion stratégique avec le gouvernement congolais, dans le souci de renforcer les liens entre la Banque Mondiale et les institutions congolaises.

Madame Ngozi, souligne dans ses déclarations qu'il n'y pas que des difficultés en République Démocratique du Congo, il y a aussi, dit-elle, de réelles opportunités. L'agriculture, l'énergie, les mines et les télécommunications font partie de secteur dans lequel qu'il faut investir, a-t-elle déclaré. " Nous préparons un projet de 150 millions USD pour relancer le secteur agricole " a-t-elle signifié. Madame Ngozi a par ailleurs insisté sur la nécessité pour la RDC de disposer des ressources humaines en mesure de relever le grand défi de la reconstruction.
2,4 milliards USD ont été octroyés par la Banque Mondiale pour le financement des projets en RD Congo, la moitié de cette somme a déjà été versée. Pendant son entretien avec les journalistes, la Directrice de la Banque Mondiale, a ressorti des contraintes liées à la gestion des projets, et les procédures de la Banque Mondiale pour alléger pour avancer les projets. Répondant à la question posé par un journaliste sur le contrat de la RD. Congo avec la Chine, la Directrice générale de la banque a indiqué que la Banque Mondiale, n'est pas le seul partenaire au Congo, le contrat chinois ne pose pas un problème à la grande institution financière, qui est la Banque Mondiale.
Le ministre des finances, Athanase Matenda, présent à la conférence de presse, a remercié la Directrice générale de la Banque Mondiale, pour le soutien de son institution au développement de la RDC, il a demandé à la Banque Mondiale, d'accompagner le gouvernement dans ses actions.

A propos de la Banque Mondiale.

La Banque Mondiale(BM) est une source essentielle d'appui financier et technique pour l'ensemble des pays en développement. Ce n'est pas une banque au sens ordinaire du terme. Elle se compose de deux organismes de développement distincts, la Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement (BIRD) et l'Association internationale de développement (IDA), et est sous le contrôle de ses 185 pays membres. La BIRD et l'IDA contribuent chacune d'une manière différente mais complémentaire à la mission de la Banque Mondiale, qui est de réduire la pauvreté et d'améliorer le niveau de vie des populations à travers le monde. La BIRD s'occupe des pays à revenu intermédiaire et des pays pauvres solvables, alors que l'IDA se consacre aux pays les plus pauvres de la planète. Par leur intermédiaire, la BM accorde aux pays en développement des prêts à faible intérêt, des crédits ne portant pas intérêt et des dons dans des domaines très divers - éducation, santé, infrastructure, communications et autres.
La RDC est devenue membre de la Banque Mondiale en 1963, et l'appui fourni depuis lors par celle-ci au titre de 81 projets a permis au pays de prendre les mesures voulues en vue d'améliorer la gouvernance, d'assurer la croissance économique et de réduire la pauvreté.

Pour tout contact.
Louise Engulu
Chargé de la Communication
E-mail : Lengulu@worldbank.org



La Directrice générale de la Banque Mondiale, Mme Ngozi Okonjo-Iweala


de gauche à droite, Marie-Nelly, Directrice des Opérations de la banque en RDC,
Ngozi Okonjo, Directrice générale de la Banque Mondiale
et Athanase Matenda, ministre congolais des Finances


Athanase Matenda, ministre congolais des Finances, pendant son intervention


Marie-Nelly, Directrice des opérations de la Banque Mondiale en RDC (centre)
et Ngozi Okonjo, Directrice Générale de la Banque Mondiale(à droite)


Les journalistes présents à la conférence de presse

 


right
ARTICLE SUIVANT : Un Monde Merveilleux ! Zain, la nouvelle marque commerciale de Celtel.
left
ARTICLE Précédent : La Couronne, une nouvelle agence de la Rawbank ouvre ses portes