mediacongo.net - Publireportage - Zain participe au colloque international de Kinshasa.



Retour PUBLIREPORTAGE : Echos des entreprises

Zain participe au colloque international de Kinshasa.

Zain participe au colloque international de Kinshasa. 2008-09-22
Echos des entreprises

Depuis son lancement au mois d'août 2008, Zain la nouvelle marque de Celtel très présente dans les médias continue de communiquer sur son image. Cette fois -ci elle vient de participer au colloque International de Kinshasa, organisé par l'Institut Euro-Africain de Droit Economique (INEADEC) sous le thème " la problématique de passage de l'économie populaire à l'économie formalisée ".
Une assise qui a connu la participation des membres de INEADEC, venus de l'Europe et de l'Afrique. Michel Rocard, ancien premier ministre français, euro-député, actuellement Président de cette association, était présent à cet événement. Les membres du parlement et du sénat, Ses excellences Léon Kengo wa Dondo, Vital Kamehere, Christophe Lutundula, respectivement, Président du Sénat, Président de l'Assemblée nationale et Vice- président de l'Assemblée nationale ont participé également à ce colloque.
Comment fiscaliser l'économie informelle pour que l'Etat en tire profit ? Préoccupation majeure de tous les intervenants à cette rencontre.
Le Professeur Mabi Mulumba a donné aux participants une définition claire et précise sur l'économie informelle " l'ensemble des activités économiques qui échappent à la politique économique, sociale, donc à toute régulation de l'Etat ".
Axant sa communication sur l'aspect juridique de l'économie informelle, le Professeur Grégoire Bakandeja, doyen de la faculté de droit de l'Université de Kinshasa(Unikin), précise aux conférenciers que l'économie informelle a des normes que l'Etat ne saisit pas en vue d'une fiscalisation.
Le président de l'Assemblée nationale, Vital Kamehere, rappelle que le système fiscal congolais étant déclaratif, qu'il revient à chacun de déclarer au fisc ses activités génératrices d'impôts et surtout ce qu'il doit à cet effet. M. Albert Yuma, président de la Fédération des entreprises du Congo (Fec), a pour sa part insisté sur le fait que sa structure oblige chaque membre de faire déclarer ses activités au fisc.

La participation de Zain à cet événement avait une double signification, celle de sa participation en tant qu'entreprise citoyenne à ce débat combien important pour la vie de la nation, et communiquer sur la valeur de la marque.
Les rapports de ce colloque seront déposés aux services concernés de l'Etat pour une étude plus approfondie sur la fiscalisation de l'économie informelle.

À propos de INEADEC.

L'institut Euro-Africain de Droit Economique, est une association internationale sans but lucratif ayant pour but de favoriser le développement du droit économique au sens le plus large du terme tant dans les pays d'Afrique que dans les relations que ceux-ci ont avec l'Europe et avec les organisations internationales. Cette association organise des rencontres avec ses membres, des formations, ainsi que des conférences.

A propos de Zain.

Zain est l'un des principaux acteurs dans le domaine des télécommunications pour les marchés émergents avec pour objectif de devenir l'une des dix premières sociétés de téléphonie mobile à l'horizon 2011.
La marque Zain est la propriété exclusive de Mobile Telecommunications Company KSC, qui est cotée à la Bourse du Koweït (symbole de Cotation : ZAIN). La société a une capitalisation boursière de 25 milliards de dollars américains au 30 juin 2008. Zain a été créée en 1983 au Koweït comme premier opérateur de téléphonie mobile de la région, connu sous le nom de MTC jusqu'en Septembre 2007. Après des débuts modestes au Koweït, l'entreprise s'est agrandie dans 15 pays d'Afrique et sept pays du Moyen-Orient (y compris le Ghana et le Royaume d'Arabie Saoudite, où la société compte démarrer ses opérations dans les mois à venir).
Depuis 2003, Zain a significativement grandi devenant ainsi la 4ième plus grande compagnie de télécommunications au monde en terme d'empreinte géographique avec une présence dans 22 pays à travers le Moyen Orient et l'Afrique.
En Afrique, Zain opère dans 14 pays d'Afrique sub-saharienne (sans compter le Ghana) que sont : le Burkina Faso, le Gabon, le Kenya, Madagascar, le Malawi, le Niger, le Nigeria, la République Démocratique du Congo, l'Ouganda, la Sierra Leone, la Tanzanie, le Tchad et la Zambie.

Pour toute information consulter www.zain.com.

 

La conférence en images


Albert Yuma, président de la Fec, lors de son intervention


Le président de l'Assemblée nationale,
Vital Kamehere, pendant sa communication


Le staff Zain participant au colloque,
ici Betty Antundu, Head of Cora Communication


L'intervention du Professeur Mabi Mulumba


On reconnaît ici Michel Rocard (troisième à partir de gauche),
président de l'INEADEC


Christophe Lutundula, 1er vice-président de l'Assemblée nationale
et Léon Kengo wa Dondo, Président du Sénat


Les cadres d'entreprises, les étudiants, sénateurs et députés
ont également participé au colloque


right
ARTICLE SUIVANT : Ipad, pour le développement des infrastructures en Afrique.
left
ARTICLE Précédent : La Miba signe un accord de prêt avec deux institutions de finances sud-africaines.