mediacongo.net - Publireportage - Tenke Fungurume Mining : un investissement dans l’avenir de la RD Congo



Retour PUBLIREPORTAGE : Echos des entreprises

Tenke Fungurume Mining : un investissement dans l’avenir de la RD Congo

Tenke Fungurume Mining : un investissement dans l’avenir de la RD Congo 2009-09-29
Echos des entreprises

Un développement minier grandiose

En effet, Tenke Fungurume Mining a lancé un grand projet de développement minier pour l’exploitation du cuivre et du cobalt des gisements riches situés dans une concession d’environ 1.600 kilomètres carrés entre deux cités urbaines, Tenke et Fungurume. Ces minerais sont vitaux pour le développement économique de la RDC et du monde. TFM se conforme aux meilleures pratiques internationales dans ce projet de développement minier. Par conséquent, il s’assure que ce qu’il fait aujourd’hui produise des effets de longue durée dans tout le pays. Pour ce faire,

  • TFM a investi environ 2 milliards de dollars américains dans ce projet.

  • L’extraction des minerais de cuivre et de cobalt a commencé en octobre 2007 et leur traitement, en début de cette année. Les réceptions techniques pour le cuivre et le cobalt sont en cours et la production commerciale est attendue avant la fin de l’année.

  • Ces installations de renom international seront en mesure de produire 250 millions de livres de cathodes de cuivre et plus de 18 millions de livres de cobalt par an dans la phase initiale.

  • Plus de 50% de bénéfices économiques de ce projet vont demeurer en République Démocratique du Congo grâce aux paiements des taxes et impôts. Si l’on considère l’utilisation des services locaux, il est certain que les deux-tiers des profits de ce projet vont demeurer dans le pays.

  • En effet, durant la phase de construction, TFM a payé plus de 100 millions de dollars américains en taxes et impôts pendant une période d’à peu près deux ans.

  • TFM s’est engagé à investir dans les projets d’infrastructure de la région tels l’investissement de 140 millions de dollars américains pour la réhabilitation de la centrale hydro-électrique de Nseke et la réparation de 174 km de tronçons de la route nationale entre Likasi et Fungurume.

  • . TFM compte 2 300 employés et 1 400 contractants. 98% des travailleurs sont des Congolais. Le projet assure la formation continue de ses travailleurs ainsi que le transfert de technologie et offre diverses opportunités d’avancement professionnel et de perfectionnement technique à son personnel.

  • . TFM est en train de mettre en oeuvre un programme important de développement durable en collaboration avec le gouvernement congolais et des organisations communautaires non gouvernementales locales et provinciales dans les domaines de la santé, l’éducation et du développement économique conformément aux meilleures pratiques internationales et aux « cinq chantiers » du président de la République.

  • Dans le développement de son projet et de ses opérations, TFM minimise la perturbation de l’environnement en adoptant des programmes et des stratégies de gestion de risques conformément aux meilleures pratiques internationales et en s’assurant que la performance dans ce domaine répond aux indicateurs du Global Reporting Initiative. Les programmes de mitigation des effets contre l’environnement comprennent l’installation du premier bassin de rejets entièrement revêtu de membrane épaisse en Afrique.
Cliquez ici pour télécharger la fiche d'information



right
ARTICLE SUIVANT : IPAD 2009, explorer les stratégies pour la relance économique de la RD.Congo
left
ARTICLE Précédent : Access Bank accède au marché congolais