mediacongo.net - Publireportage - Avantages directs de Tenke Fungurume Mining à la RDC



Retour PUBLIREPORTAGE : Echos des entreprises

Avantages directs de Tenke Fungurume Mining à la RDC

Avantages directs de Tenke Fungurume Mining à la RDC 2010-02-16
Echos des entreprises

Tenke Fungurume Mining (TFM) a le plaisir d’annoncer que depuis 2006 jusqu’au dernier trimestre de 2009, l’entreprise a versé un total de 205 millions de dollars américains au Trésor Public de la République Démocratique du Congo. Ce montant global comprend 61 901 000 dollars américains d’impôts sur les salaires et autres frais connexes de sécurité sociale, 69 526 000 dollars américains de taxes douanières et autres frais connexes, 25 563 000 dollars américains frais d’obtention de permis de travail, visas et autres frais connexes et 48 516 000 dollars américains de redevances et autres obligations fiscales ; tout cela tel qu’énoncé dans ses accords contractuels. Ces montants s’ajoutent aux 80 millions de dollars de paiements de prime de cession à la Gécamines, partenaire de TFM depuis 1997.

TFM a commencé sa production en 2009, et pendant toute l’année civile a produit environ 70 000 tonnes de cathodes de cuivre et 2 580 tonnes de cobalt (comme hydroxyde de cobalt). Le projet a été conçu pour produire 115 000 tonnes de cuivre et 8 000 tonnes de cobalt par an. TFM a commencé une étude de faisabilité pour évaluer une extension du projet initial. En outre, TFM poursuit ses programmes d’exploration pour identifier des réserves prouvées additionnelles facilement exploitables, si l’allure du marché des matières premières et le climat des affaires au niveau national sont en faveur des opportunités d’investissement. La phase actuelle du projet offre de l’emploi à environ 2 000 travailleurs à temps plein et 1 500 soustraitants. Environ 98 % d’employés sont des citoyens congolais.

La société a également réalisé des investissements importants pour la promotion du développement social et de la protection de l’environnement. TFM a contribué avec plus de 28 millions de dollars en termes de responsabilité sociale et de protection de l’environnement au cours des quatre années de construction du projet. Ces programmes comprenaient la relocalisation des villages, la lutte contre le paludisme, la gestion environnementale, le développement communautaire et une série de projets d’infrastructures. Rien qu’en 2009, TFM a investi environ 4,5 millions de dollars dans les initiatives de développement communautaire et 8 millions de dollars pour le programme de réinstallation des villages et le rétablissement des moyens de subsistance.

Au total, les paiements d’impôts, les primes de cession et les dépenses sociales représentent environ une somme de 314 millions de dollars de contributions sociales et financières de TFM en faveur de la RDC. Il convient en outre de noter que plus de la moitié des bénéfices économiques générés par le projet seront à l’avantage de la RDC par le biais de taxes, redevances et droits, et, considérant les avantages économiques issus de prestations de services locaux, plus des deux tiers des bénéfices du projet resteront au pays. Par comparaison aux avantages sectoriels dans d’autres grands pays miniers à travers le monde, cette performance représente un modèle de progrès dans la mesure où il favorise le développement économique du pays par le biais d’une industrie extractive.

En tant que producteur le plus important en RDC et avec des perspectives de croissance et de succès continus, TFM est fier de participer au développement de cette nation dynamique et croissante.


right
ARTICLE SUIVANT : Kinshasa: ouverture d’une nouvelle agence Rawbank à l’UPC
left
ARTICLE Précédent : BIAC: Une banque congolaise qui sort des frontières de la RDC