mediacongo.net - Publireportage - "Herman Amisi: Le prédicateur de la bonne humeur" 


Retour PUBLIREPORTAGE : Talents

"Herman Amisi: Le prédicateur de la bonne humeur"

"Herman Amisi: Le prédicateur de la bonne humeur" 2020-01-03
Talents

Dans un look particulièrement soigné, on est loin de se douter qu'il s'agisse de lui, le pasteur de l’humour lushois Herman Amisi qui dénonce les manipulations des hommes de Dieu dans leur façon de prêcher l’évangile au travers ses blagues. Licencié à la faculté des lettres en langues et affaires et membre du collectif « Lubum Comedy Club », après sa brillante prestation lors de la dernière Edition de Lubum comedy club, le pasteur de l’humour s’est vu apprécier par le public grâce à son célèbre numéro, le plus comique, « Les vérités de Deborah » dans lequel il condamne l’indifférence des jeunes filles envers les hommes fauchés. Le premier spectacle, celui qui esquissera l’humoriste en 2019, a eu lieu à Lubumbashi au bâtiment moderne Hypnose, où il a pu réunir une centaine de personnes.

Interview

MCP : Vous êtes licencié en langues et affaires à la faculté des lettres à l’université de Lubumbashi, qu’est-ce qui justifie votre choix sur votre carrière d’humoriste au lieu de poursuivre avec les affaires ?

Herman A : Je me suis retrouvé face à un dilemme, l'humour est en moi, c'est mon premier amour, je n’ai pas fait d'étude pour ça,  j'aime voir les gens heureux, souriant... La faculté des lettres a été mon choix car je rêvais devenir un jour soit journaliste soit homme d'affaire. Le choix entre les deux n'a pas été facile pour moi, ma carrière d'humoriste a commencé lorsque j'ai été contraint par mon chef pendant que j'étais encore travailleur de choisir entre l'humour et le boulot que j'avais. Alors comme de nature je préfère toujours voir les gens rire que pleurer. Le pouvoir du rire est tellement énorme et par amour j'ai choisi de servir mon peuple en faisant de l'humour, de mon premier amour mon métier.    

MCP : Vos blagues sont plus centrées sur l’évangile, vous dénoncez la manière de faire des hommes de Dieu, voulez-vous transmettre un message particulier ou simplement dénoncer leur démarche évangélique ?  

Herman A : J’ai un œil dans tous les domaines de la vie, je dénonce tout ce qui est mal (les mauvaises habitudes, la mauvaise mode, les hypocrites...) Bref, je dis tout haut tout ce que les gens n'ont pas le courage de dénoncer par peur ou par gêne...

MCP : Vous êtes le pasteur de l’humour Lushois ?

Herman A : Rire, je suis le prédicateur de la bonne humeur. Je me vois comme un instrument utilisé par Dieu pour guérir les stress, donner le rire, créer la bonne humeur tout en dénonçant les illégaux. Comme on dit, c'est en riant qu'on dit certaines vérités.

MCP : Que représente l’humour pour vous ?

Herman A : Pour moi l'humour est un médicament traitant (un produit pharmaceutique) au même titre que l'aspirine, le paracétamol et tant d'autres... tout dépend de son utilisation.

MCP : Parlez-nous de votre tout premier spectacle de votre carrière, votre première expérience en face du public.

Herman A : Rire, mon tout premier spectacle a eu lieu le tout dernier vendredi du mois d'août 2018, je m'en souviens encore comme si c'était hier... "Je vous salue" c'était mon tout premier sketch en stand up. Devant un public composé en majeur partie d'amis, de ma famille, des proches et de connaissance venus tous pour me soutenir, y avait de l'angoisse et beaucoup de stress qui pouvaient facilement se lire sur mon visage, mais la confiance que j'avais en ma préparation, en mon sketch, bref en moi-même m'avait permis d'être au-dessus du stress et de donner une prestation de ouf... Ça été mon envol.

MCP : Vos dénoncez notamment le comportement des jeunes filles matérialistes ?

Herman A : Mdr, suis de fois provocateur avec des petites piques plus sur la gente féminine que masculine, mais comme je le dis, en se focalisant beaucoup plus dans les faits sociaux que ce soit chez les hommes ou chez les femmes je dénonce tout abus.

MCP : Quels sont vos projets ?

Herman A : Nous avions lancé le 27 décembre 2019 la première édition de la "Grande CROISADE" une église du rire c'est notre grand projet, l'objectif est que dans 5 ans cet événement soit le plus ou l'un des plus grands rendez-vous de l'humour africain... pour ainsi faire de Lubumbashi la capitale africaine de l'humour. Avec le travail et l'aide de Dieu nous y arriverons.

Channel Shiku, (correspondant à Lubumbashi)
MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
right
ARTICLE SUIVANT : Noémie Kiavila : « Les situations émotionnelles de la vie courante peuvent empêcher un artiste d’être dans les conditions adéquates… »
left
ARTICLE Précédent : El Georges, le king du rap chrétien projette « donner une bonne image » de ce style de musique à la jeunesse