mediacongo.net - Publireportage - Theys Julie Tshiongo : les défis d’une entrepreneuse



Retour PUBLIREPORTAGE : Stratégies

Theys Julie Tshiongo : les défis d’une entrepreneuse

Theys Julie Tshiongo : les défis d’une entrepreneuse 2006-07-06
Stratégies
" Le travail, la rigueur et surtout la discipline sont là le secret de la réussite dans toutes mes entreprises. Je me vois déjà réussir ma vie parce que j'ai une grâce divine particulière, j'ai reçu une éducation rigoureuse des parents, j'ai un mari clément et extraordinaire qui me soutient beaucoup, je me bats et je travaille dans la rigueur et surtout dans la discipline " nous a confié Mme THEYS Julie

Qui est donc cette Dame?

TSHIONGO BADINDIMBI BULELA Julienne est de nationalité Congolaise, née à Kinshasa, le 08/ Juillet 1974, fille de TSHIONGO TSHIBI NKUBULA WANTUMBA l'actuel Gouverneur de la Province du Kasai Occidental et de KAYIBA WA BITOMA Esther.

Elle fait ses études primaires, secondaires et des sciences économiques au Lycée Prince de liège (école Belge de Kinshasa) et poursuit des études techniques orientées dans les Arts Plastiques. Elle obtient son Diplôme des études d'Arts Plastiques à l'institut Sainte Marie à Bruxelles en 1992.

Julienne TSHIONGO se marie à THEYS Bernard Pierre Paul de nationalité Belge en1992 à Bruxelles, un mari extraordinaire qui la soutient énormément dans tout ce qu'elle entreprend tant sur plan moral que financier, ils fondent un foyer comblé de quatre enfants.

Lancement dans le business : Femme entreprenante

De retour au pays (en RDC) en 1993, par l'inspiration divine et maternelle ainsi que les encouragements de son époux et de ses parents, THEYS Julie se lance dans la planification en 1996 et crée la pâtisserie LA COURONNE, située au n°24 de l'avenue Bandundu, Kinshasa-Gombe à coté du Restaurant ZAMANI appartenant à sa mère auprès de qui elle a pris l'initiative.

Tout juste après, elle va en Angola avec sa famille où son mari est nommé Directeur Commercial de la Brasserie NOCAL à Luanda. Elle commence les activités commerciales et crée encore une autre pâtisserie dénommée NICOLAS existant jusqu'à ce jour et située sur Rua de Liga Africana n°57A, 57B. nacculuso ingobotas- Luanda.

La Couronne aujourd'hui est une grande référence de la boulangerie, de la pâtisserie et de la glace dans la capitale Congolaise, grâce à sa bravoure, au travail bien fait et au service bien rendu.
La femme battante cherche à réaliser dans le moyen terme l'un de ses grands projets, celui d'ériger un hôtel au dessus de la couronne et rendre celle-ci encore plus agréable.

Ouverture de la Galerie PALANCA : une Femme qui aime l'art

De retour d'Angola en 2001, toujours pour des raisons liées à la profession de son époux qui venait d'être nommé Directeur de siège de la BRALIMA sarl à Boma dans le Bas-Congo, Theys Julie, artiste de formation, ouvre la galerie au mois de Novembre de l'année 2003.
" Palanca c'est le nom de l'Antilope Noire qui se trouve à Malange en Angola, c'est une bête que j'aime beaucoup, c'est pourquoi j'ai ainsi dénommé la galerie que j'ai ouverte en Novembre 2003.

La Galerie PALANCA est située au n° 6 de l'avenue colonel LUKUSA / Kinshasa-Gombe où plusieurs artistes ont eu à exposer leurs oeuvres et tout récemment, la galerie a organisé une exposition très riche en couleur(la quatrième) appelée "la palette congolaise" où THEYS Julie a réuni sur un même plateau les œuvres de six grands Artistes de taille dont trois peintres : MAVINGA, MAYEMBA, BANZA et trois sculpteurs : LIYOLO, TAMBA, NGINAMAU et la présence des V.I.P a été remarquable, entre et autres les Ambassadeurs accrédités en RDC : du Canada, du Portugal, du Brésil, du Ministre Congolais des Affaires Etrangères, du Gouverneur de la ville de Kinshasa, du Directeur Général de la société BRALIMA, etc.

A cette même occasion, THEYS Julie a laissé entendre qu'au Congo nous avons des talents exceptionnels et énormément d'artistes, il faudra donc organiser régulièrement de pareilles manifestations, car les Artistes Congolais sont des monuments et l'objectif de la Galerie Palanca est de propulser ces derniers et promouvoir la culture Congolaise à travers plusieurs supports tels que les arts plastiques, la musique, les arts traditionnels, la gastronomie, etc.

Il faut noter que l'exposition à la galerie est permanente et elle est ouverte tous les jours, du lundi au samedi de 07h30 à 18h00 et le dimanche de 10h00 à 15h00.

Femme ambitieuse

Toujours sur le plan culturel Theys Julie a l'ambition de réhabiliter le musée national et de créer une liaison avec d'autres pays du monde en général et ceux d'Afrique en particulier comme l'Angola, le Cameroun, le Sénégal,… afin d'un échange culturel de manière à permettre aux artistes Congolais de voir aussi comment cela se passe sous d'autres cieux.


Sociable et entreprenante, Theys Julie emploie au moins quarante personnes pour toutes ses entreprises dont vingt à la pâtisserie NICOLAS à Luanda en Angola, vingt autres à La Couronne et deux personnes à la galerie PALANCA.
Son entourage témoigne que Theys Julie est une femme très ouverte, accueillante, généreuse, serviable, aimable et battante ; telles sont ses qualités, mais son plus grand défaut est qu'elle est colérique, mais elle ne tarde pas à apaiser sa colère.

" Le travail des femmes congolaises n'est pas assez mis en évidence. Je les recommande donc de se mettre plus efficacement au travail afin de participer au développement de notre pays et aussi d'épauler leurs époux. Ces derniers doivent encourager, soutenir leurs femmes, les laisser travailler bien que ce n'est pas toujours facile de s'occuper et du foyer et du travail, je pense que c'est juste question de bien s'organiser " a conclu Mme. THEYS Julie TSHIONGO.

Tout en images


Theys Julie Tshiongo


Entrée de la Galerie Palanca


"La Danseuse" exposée à la Galerie Palanca


"Le retour des pêcheurs" exposé à la Galerie Palanca


Exposition "La palette congoliase" à la Galerie Palanca


Entrée de la boulangerie La Couronne


Du bon pain de la boulangerie "La Couronne"


right
ARTICLE SUIVANT : Mamisa Nzigire : histoire d’un succès
left
ARTICLE Précédent : Noëlla Coursaris, la nouvelle panthère noire de la mode