mediacongo.net - Publireportage - Eric Mpiana : Vivre un autre Congo est possible.



Retour PUBLIREPORTAGE : Stratégies

Eric Mpiana : Vivre un autre Congo est possible.

Eric Mpiana : Vivre un autre Congo est possible. 2007-08-13
Stratégies

Eric Mpiana, jeune congolais d'une trentaine d'années est né à Kinshasa, en 1965 à Kinshasa, pour son apprentissage à la vie, Eric Mpiana, passe à l'école primaire et obtient son diplôme en sciences commerciales en 1986 dans une école de commerce à Kinshasa, Erik ne s'arrête pas la il entre en économie à l'université de Kinshasa qu'il ne finira pas.

L'Europe, rêve de tous les jeunes congolais, Eric veut tenter l'aventure, il s'envole pour la Belgique, là bas, il fait des études en relations publiques, par souci de découverte, il quitte la Belgique pour la Hollande, il s'insère et s'adapte, il fréquente les congolais de Pays-Bas, il s'inscrit à une formation en gestion, en 1994 il obtient un MBA (moderne Bedrijfsadministratie), en gestion des entreprises modernes, après l'université, diplôme en poche, Eric cherche à travailler , il rejoint les PTT (la poste néerlandaise), il passe comme administrateur, chef de service, passe à la banque, comme responsable pour plusieurs projets. Homme de cœur, Eric travaille à l'humanitaire, c'est l'Ong Hivos, qui lui fait confiance, il y gère de dossiers importants. En 2004, Eric décide de monter une entreprise, question d'être indépendant et se suffire à lui-même, il crée Yengastore, un magasin de distribution des produits alimentaires et autres articles (beautés, fashion, etc….), cette aventure ne durera que deux ans, en 2006, il ferme Yengastore, son magasin " Les taxes étaient trop élevées " nous confie-t-il ave sourire.

Retour au Congo, brusque et inattendu

A la fermeture de son magasin, Eric imagine et cherche des astuces pour reprendre les affaires. Mais à Kinshasa on lui annonce le décès de sa mère. Il arrête tout et décide de rentrer au Congo, pour participer aux obsèques de sa mère. " Je n'avais pas l'intention de rentrer au Congo, la mort de ma mère a précipité mon départ de l'Europe " déclare-t-il. Après cet événement triste, Eric, passe quelques temps à Kinshasa, palpe les réalités, et en fin de compte il relance ses activités. Et comment ? Lubumbashi, le nouvel eldorado, travailler dans les mines, n'est-ce pas une idée géniale ? Mais au moment où il s'apprête à quitter Kinshasa pour Lubumbashi, Eric reçoit une proposition, du boulot dans un hôtel de la place. Il répond à l'invitation du propriétaire de l'hôtel et ce dernier lui en confie la gestion. Une nouvelle aventure commence " Je ne savais par où commencer, parce que je n'avais jamais travaillé dans l'horeca" nous confie t-il.

Un nouveau départ pour une nouvelle expérience.

En tant que manager, Eric, gère strictement l'entreprise, il est assisté dans cette tâche par des collaborateurs ayant un esprit d'équipe, et reçoit également un soutien particulier du propriétaire de l'hôtel. Depuis son arrivée, l'hôtel bouge au rythme de Kinshasa, les clients, ses collaborateurs sont satisfaits " J'ai apporté la gaieté dans cet hôtel " affirme-t-il.

En arrivant à l'hôtel le matin, il fait la ronde des services, des portiers en passant par la réception jusqu'au personnel administratif. Il cause avec les clients, demande leur avis sur les services fournis par l'hôtel et consulte le rapport financier. Avec le responsable de la restauration, il décide ensemble du menu du jour. Pour lui, la principale qualité d'un manager est de savoir écouter ses collaborateurs et d'avoir le dernier mot.

Projets d'avenir

Père de deux enfants Vinay et Guivan restés en Hollande pour leur scolarité, Eric Mpiana avait déjà palpé le monde des affaires avec son magasin Yengastore. Il souhaite réaliser dans l'avenir d'autres projets, " je ne suis pas éternellement dans la boite, laisser des traces, c'est ce qui est important pour moi " réagit-il. L'Europe, il ne veut pas y retourner, du mois pas tout de suite. " L'Europe, c'est la nuit ", dit-il. Il s'estime heureux au Congo, parce qu'il trouve que le pays décolle sur tous les plans. Avec ses vieux copains d'Europe, ils ont formé le " club 80 " où ils parlent affaires et projets. Au sein du Club, ils veulent à leur manière contribuer à la reconstruction du Congo.


Pour contacter Eric Mpiana : yengastore@yahoo.fr


 


Eric Mpiana expliquant sa methode de travail


avec l'un de ses collaborateurs


right
ARTICLE SUIVANT : 100% de chez nous, Les Ateliers de journalisme, Univers FM 94.7 : le mérite d’un congolais
left
ARTICLE Précédent : Alain Ndona : un homme de terrain