mediacongo.net - Publireportage - Kodjo Ndukuma, «devenir une référence dans un domaine précis»



Retour PUBLIREPORTAGE : Stratégies

Kodjo Ndukuma, «devenir une référence dans un domaine précis»

Kodjo Ndukuma, «devenir une référence dans un domaine précis» 2009-06-14
Stratégies
D'une allure de penseur, en tous cas son apparence le reflète, Kodjo Ndukuma est parmi ces jeunes de la génération montante qui à 30 ans déjà, occupent de postes de responsabilité dans de grandes entreprises. mediacongo.net l'a rencontré pour vous.

Cette rapide ascension est le résultat beaucoup d'efforts et de sacrifices. Des diplômes ? Il en a accumulés : en 2001, il , avec mention distinction, un diplôme de licence en Droit de l'université Protestante au Congo (UPC). Détenteur d'un Master Pro (M2 ex-DESS) en Droit de Cyberespace africain de l'université Gaston Berger au Sénégal. Au moment où nous écrivons, il achève un autre programme de son D.E.S. (diplôme d'études supérieures) en Droit public à l'université de Kinshasa avec un intérêt particulier de recherche sur le thème de la suspicion en droit constitutionnel.


Un parcours professionnel intéressant

Après ses brillantes études de Droit à l'UPC, et ses passages dans un cabinet d'avocats pour un stage, puis dans un Bureau d'études créé en 2001 à l'initiative du Ministre du Plan et Reconstruction, Kodjo monte une société de commerce général, sous forme de Bureau d'affaires, de courtage et de consulting. " Je me souviens avoir cassé mon lit pour me faire mon bureau de travail ", nous révèle t-il. Cette initiative inédite lui a permis entre 2002 et 2003 de produire des études pour certains investisseurs. Juin 2003, Kodjo rejoint le ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale pour occuper le poste de chargé de missions du Ministre. Il n'a que 27 ans, l'envie de s'affirmer comme tout jeune commence à se sentir. Dans ses tâches, Kodjo prépare des dossiers importants pour le gouvernement de son pays, il prépare la participation aux forums et conférences internationales auxquelles participent la RDC, cette mission au ministère des affaires étrangères le conduira dans 23 pays à travers le monde. C'est une expérience dans la diplomatie qu'il acquiert de 2003 à 2004 en prenant activement part aux grands rendez-vous internationaux lors des sommets de Chefs d'Etat de l'Union Africaine, de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York, des rencontres tripartites +1 (Ouganda-Rwanda-Burundi-RDC) à Washington.

Les opportunités de travail ne lui échappent pas, en septembre 2004, il fait son entrée dans l'une des grandes entreprises de téléphonie mobile, Vodacom Congo. Il est d'abord spécialiste chargé de la réglementation et de l'interconnexion au sein du Département juridique de Vodacom Congo. Il " bosse dur " et fait preuve de perspicacité et d'efficacité. L'entreprise reconnaît ses mérites en lui confiant les fonctions de Manager, et enfin la tête de la division Réglementation et Interconnexion (Head of Regulatory and Interconnect Division).
Il occupera cette fonction jusqu'en 2007. La même année il quittera Vodacom pour rejoindre la fonction publique internationale comme Expert Juridique. Dans cette organisation, les tâches sont énormes : gestion et négociations des contrats, assistance et conseils juridiques, etc. " … j'ai appris l'éthique ; le juriste a l'avantage de pouvoir s'adapter à toutes les situations " reconnaît-il


Kodjo l'écrivain, l'ambitieux…

A côté de sa vie en entreprise, Kodjo a embrassé l'expérience d'écrivain, et est l'auteur d'un ouvrage (Cyberdroit : Télécoms, Internet, contrats de e-commerce. Une contribution au droit congolais, préface du professeur Evariste Boshabe, Président de l'Assemblée nationale) pionnier sur le commerce électronique au Congo pour lequel il a mis 5 ans de recherche avant d'écrire, est selon lui l'une des contributions marquantes en cette matière que le droit congolais ne maîtrise pas encore.

Les nombreuses occupations de la vie professionnelle n'ont pas eu raison du chercheur et de l'amoureux de la lecture.

Se mettre sur son propre compte sous la qualité d'avocat, c'est aussi un autre rêve. En tant que doctorant, il entend achever son Doctorat en droit d'ici quatre ans en dehors du pays. Sa vision d'avenir, il l'explique en quelques mots " d'ici trois ans, j'aurai atteint le seuil de reconnaissance de mon expertise "

" Oui, un jeune peut réussir au Congo, il faut avoir une vision claire, faire de bonnes études et se consacrer à ses objectifs" conseille Kodjo.

Pour écrire à Kodjo: kndukuma@yahoo.fr


Kodjo Ndukuma dans son bureau
" donner le meilleur de soi même pour devenir une réference dans son domaine".


L'étudiant Kodjo, lors de son passage à l'université Gaston Berger au Sénégal.


Père de famille, malgré ses occupations, ils trouvent un temps pour s'amuser, écouter,
et passer du temps avec ses enfants

 


right
ARTICLE SUIVANT : Claude Ibalanky : « Le Congo décolle, les affaires aussi »
left
ARTICLE Précédent : Luc MIKOMO Kabongatre « Exercer mon métier de journaliste avec passion est ma manière de contribuer à la reconstruction du Congo »