mediacongo.net - Publireportage - La Fondation Grâce Janeva : pour venir en aide aux enfants atteints de la Méningite



Retour PUBLIREPORTAGE : Initiatives

La Fondation Grâce Janeva : pour venir en aide aux enfants atteints de la Méningite

La Fondation Grâce Janeva : pour venir en aide aux enfants atteints de la Méningite 2006-12-24
Initiatives
Il n'est pas courant de rencontrer une personne possédant un brillant parcours professionnel, investir sans compter ses propres moyens (physiques, matériel et financiers) dans un projet à but non lucratif. Nous avons donc essayé d'en savoir davantage sur Bijoux Zehane, initiatrice de " Grâce Janeva ", une fondation qui vient en aide aux enfants malades de la méningite.

Bijoux Zehane, une passion pour l'humanitaire

Née à Isiro(Province Orientale, RDC), Bijoux Zehane est diplômée en Management (gestion des entreprises) de l'Université Protestante au Congo (UPC, promotion 2001. Encore étudiante, elle s'intéresse déjà à l'humanitaire. Ainsi de 2000 à 2005 elle travaille à PSI-ASF(Association Santé Familiale), un organisme qui prend en charge les personnes affectées par le VIH/SIDA, où elle fait du marketing social pour la prévention du VIH. Toujours à l'ASF, elle coordonne plusieurs projets, dont :
- la prise en charge des prostituées de la ville de Kinshasa, un projet qui vise l'encadrement et la sensibilisation au VIH dans les milieux des prostituées,
- projet de la lutte contre le paludisme,
- projet maternité à moindre risque, qui constituait à mettre à la disposition de femmes enceintes des kits pour l'accouchement.

La maladie de sa fille change son destin

Le destin de Bijoux est scellé lorsque sa petite fille, âgée alors de 6 mois, est frappée par une méningite. Durement affectée par cette épreuve, Bijoux décide alors de venir en aide aux enfants se trouvant dans la même situation. C'est finalement en Octobre 2006, qu'elle décide de créer une ONG, Fondation Grâce Janeva (du nom de sa fille), pour le traitement et la rééducation des enfants atteints de la méningite.

A propos de la méningite

La méningite est une inflammation des membranes (méninges) qui entourent le cerveau et la moelle épinière. Confusion, maux de tête, raideur de la nuque chez l'enfant ou fièvre brutale chez le nourrisson peuvent en être les symptômes. Si la méningite virale est bénigne, la méningite bactérienne, plus grave, nécessite un traitement dès les premiers symptômes.
Devant toute suspicion de méningite chez l'enfant et toute fièvre ou comportement inexpliqué chez le nourrisson, il est fortement conseillé de se rendre à l'hôpital. Le prélèvement de liquide céphalo-rachidien par ponction lombaire permettra de poser le diagnostic. Les méningites bactériennes donneront lieu à des prescriptions d'antibiotiques et à une surveillance étroite, souvent en milieu hospitalier. En ce qui concerne les méningites virales, le traitement s'attachera bien souvent à calmer les symptômes.
En RDC le diagnostic n'est pas suffisamment posé à temps et il n'existe quasi pas de structure de rééducation.

Fondation Grâce Janeva

Suite à l'expérience de la maladie de sa fille, Bijoux Zehane crée donc " La Fondation Grâce Janeva " afin d'épargner, autant que possible, aux enfants de subir ce que sa fille a vécu. Mais l'action de la Fondation touche parfois les enfants atteints de maladies rares ou vivant avec handicap.
Animée d'une ferme volonté et forte de son expérience dans l'humanitaire, Bijoux Zehane n'hésite pas à investir ses propres réserves financières pour les besoins de la Fondation et de son Action.

Dès sa création, la Fondation Grâce Janeva a lancé un projet : " le traitement de la méningite en RDC et la rééducation des séquelles causées ". Les enfants de 0 à 18 ans sont les principales cibles du projet. Le projet a commencé dans un premier temps avec 20 enfants et comprend deux volets : le traitement proprement dit et la prise en charge à travers la rééducation.
Les objectifs spécifiques visés par ce projet sont l'amélioration de la prise en charge correcte des cas de méningite et le renforcement des capacités des intervenants par une participation à des conférences et séminaires internationaux sur le traitement de la méningite

Pour le volet traitement, la Fondation est en train de mettre sur pied un Centre. " Le traitement doit être une urgence car l'issue de méningite peut être fatale pour l'enfant " nous a confié Bijoux, pour expliquer son empressement et son dynamisme tous azimuts. Bijoux a recruté des spécialistes dont un pédiatre, un neuropédiatre et un assistant clinique. Le projet envisage également la création d'une pharmacie.

Pour la rééducation, des enfants participeront à des séances de logopédie (initiation au langage, pour ceux qui ont du mal à parler), d'orthopédie (problème physique), de kinésithérapie (traitement par le massage). Et au-delà en fonction des moyens, des centres de formation en coupe et couture pour les filles, de reliure et la cordonnerie pour les garçons. Des contacts ont été pris avec le ministère de la Santé de la RDC et quelques experts et personnes de bonne volonté en vue renforcer l'action du projet.

En guise de conclusion, Bijoux Zehane nous a déclarés avec optimisme. " J'ai une ferme conviction et je me dis qu'il faut faire quelque chose, quelles que soit les difficultés que le pays rencontre "

Aujourd'hui Bijoux partage son temps entre les visites d'enfants atteints de méningite, des centres spécialisés où elle rencontre les enfants malades, son bureau et le chantier du Centre. Nous avons là une action concrète dont la mise en ouvre n'a été possible que grâce à un investissement personnel.

Pour tout Contact :
Bijoux Zehane.
Fondation Grâce Janeva:
Coordonnatrice Nationale.
Tel: +243 (0) 99 992 48 76.
e-mail: zehanesha@yahoo.fr.

 


Avec des enfants atteints d"handicap


Avec des enfants atteints d"handicap


Bijoux dans son bureau


Construction du Centre de la Fondation Grâce Janeva


Bijoux et sa fille


Bijoux Zehane


right
ARTICLE SUIVANT : Radio communautaire Bangu : un média porteur de solutions
left
ARTICLE Précédent : Contre la violence au Congo : Avec S.A.F.E.R. les canadiens et canadiennes lèvent leurs voix