mediacongo.net - Publireportage - Une école à Bruxelles pour apprendre les quatre langues nationales de la RDC



Retour PUBLIREPORTAGE : Initiatives

Une école à Bruxelles pour apprendre les quatre langues nationales de la RDC

Une école à Bruxelles pour apprendre les quatre langues nationales de la RDC 2010-10-07
Initiatives

 

Pour la première fois à Bruxelles depuis 20 ans, une école d’apprentissage du kikongo, lingala, kiswahili et tshiluba a ouvert  ses portes. Ces cours de langues et de culture générale congolaise ( Histoire, Géographie, Littérature, Anthropologie, arts scéniques,…) seront dispensés aux adultes de plus de 18 ans et aux enfants de 6 à 12 ans pendant toute l’année académique 2010-2011. Cours tous les mardis soir pour les premiers et tous les samedis matin pour les seconds, l’école répondant au nom de KILISWATHI peut se targuer de compter en son sein un corps professoral à la hauteur des attentes du public. Pour cette première année pilote, l’enseignement des 4 langues aura lieu simultanément de même qu’un seul niveau débutant sera proposé au public. Au total donc, c’est 8 classes qui voient le jour durant la première semaine du mois d’octobre 2010.

La rentrée académique est toujours propice aux lancements de nouvelles initiatives. Voilà pourquoi, l’asbl ROOTS EVENTS qui a pour objectif principal la promotion et la diffusion de la culture, profite de l’engouement général pour annoncer l’ouverture officielle de la première et unique école de langues congolaise à Bruxelles. Active depuis 6 ans dans le domaine, l’association sans but lucratif est fière de porter ce projet totalement en phase avec les missions dont elle s’est investie. « Le nom Kiliswathi vient de la reprise de quelques lettres se trouvant dans les 4 langues nationales de la RDC (Kikongo, Lingala, SWAhili, TsHIluba). En optant pour ce nom unificateur, nous avons vraiment voulu dépasser les clivages sectaires traditionnels » explique Christelle Pandanzyla, l’une des trois initiatrices de ce projet.

Ainsi, des professeurs, anthropologues, historiens, pédagogues, …ayant acquis une expertise considérable en la matière viendront dispenser ces cours principaux de langues et de culture générale au public cible concerné issu de tous les horizons sociaux. Un sondage préalable mené par l’équipe KILISWATHI sur un échantillon de 400 personnes a démontré aussi bien l’utilité de cette démarche que sa viabilité. En effet, plus de  ¾ des personnes sondées désiraient apprendre l’une des langues nationales du Congo mais déplorait l’absence de structure adéquate. C’est désormais chose faite ! « Ce sondage d’une aide précieuse nous a véritablement permis de dessiner les contours de ce projet et de cibler les attentes du public. Grâce à cet outil, nous avons pu, entre autres, déterminer les matières complémentaires les plus plébiscitées par le public » affirme pleine de maturité Christelle Pandanzyla. Et Magali Nkiani, autre membre fondateur, de surenchérir, « Il était temps de montrer que, nous les jeunes, sommes capables de nous illustrer dans des domaines autres que la danse et la musique. Il était temps de montrer qu’il y a un foisonnement de personnes prêtes à agir si on leur en donne les possibilités et les moyens ».

Dans un premier temps, l’école prendra ses pénates à l’Université Libre Internationale de Bruxelles. Lieu riche et hautement symbolique de par ses missions et objectifs qui sont entre autres de : contribuer à hisser l’Afrique vers le haut en dispensant une formation de qualité aux étudiants. KILISWATHI ne pouvait donc trouver meilleur hôte pour héberger ses cours durant cette première année académique 2010-2011.

Finalement, diffuser la culture, promouvoir les idiomes nationaux, multiplier les actions allant dans le sens du respect et de la protection des langues locales menacée de disparition, instaurer des structures permettant de le faire, encourager le multilinguisme au sein des communautés sont quelques-uns des objectifs fixés par KILISWATHI. L’année 2010, année du jubilé du Congo et de 17 autres pays africains représente indubitablement une occasion unique pour avancer de manière décisive dans la réalisation de ces buts.

«Kiliswathi au départ c’était un rêve, trop grand pour certains, un peu fou pour d’autres, louable pour la majorité. Puis, au fil des mois l’idée a mûrie et le rêve s’est concrétisé. Kiliswathi, c’est notre pierre à l’édifice, notre petite graine semée pour les générations futures. C’est notre manière de dire merci à nos parents, nos grands-parents, oncles/tantes qui nous ont transmis au-delà des mots, leur amour pour ce magnifique pays nommé République Démocratique du Congo » conclue emplie de sagesse Anda Busaki, membre fondateur du projet également.   

Renseignements pratiques :
Les inscriptions se termineront le vendredi 15 octobre  2010. Le prix des cours est fixé à 18 € par mois pour les adultes et à 5 € par mois pour les enfants. Les trois premiers mois sont payables d’avance à l’inscription.
Lieu et horaire des inscriptions : Tous les vendredis jusqu’au 15 octobre 2010 entre 16 et 18h au C.E.C (Coopération Education Culture) situé au 19f avenue des Arts à 1000 Bruxelles

Lieu des cours : Université Libre Internationale rue Defacqz n°1 à 1000 Bruxelles ( Proximité métro Louise)
Premier cours : Mardi 5 octobre 20100 de 18 à 21 h pour les adultes
                         Samedi 9 octobre 2010 de 10 à 13h pour les enfants
Les cours seront suspendus durant les vacances scolaires.

Pour plus d’informations:

Info@kiliswathi.be
www.kiliswathi.be
Tél : 0032 484 950 246

 

 


L'équipe KILISWATHI au travail


A  la radio


Les ouvrages

 

  

 


right
ARTICLE SUIVANT : Sondage : « L’audience des médias à Kinshasa », une nouvelle publication de l’agence Experts.
left
ARTICLE Précédent : Les Kinois et le Cinquantenaire de la RD. Congo, une enquête de l’agence Experts