mediacongo.net - Publireportage - Selon une étude : le viol est la manifestation la plus importante des violences faites à la femme



Retour PUBLIREPORTAGE : Initiatives

Selon une étude : le viol est la manifestation la plus importante des violences faites à la femme

Selon une étude : le viol est la manifestation la plus importante des violences faites à la femme 2011-03-08
Initiatives

Selon une étude  publiée en Janvier 2011, l’Agence Experts a constaté que  le viol est l’une des manifestations la plus importante des violences contre la femme.
Sur  950 personnes interrogées  à Kinshasa, 31% ont reconnu que le viol est  l’une des manifestations la plus importante des violences sexuelles commises à l’endroit des femmes. Le harcèlement sexuel (11%) et les coups et blessures (9%) viennent compléter la liste des faits importants des violences sexuelles. Le mariage forcé, phénomène très en vogue dans un contexte socioéconomique faible, est également évoqué par les femmes (5%).
L’enquête révèle aussi  que des hommes et des femmes de différentes tranches d’âge et occupations donnent la définition suivante: « les violences faites à la femme se définissent comme étant des comportements, attitudes et pratiques nuisant à l’état physique/psychologique de la femme ». Parmi les plus significatifs, 45% citent la violence sexuelle sans le consentement de l’autre partenaire suivie des abus contre-nature (15%), la discrimination de la femme dans la société (12%) et l’agression (brutalité/oppression) physique ou morale (12%).

Dans ce rapport la population de Kinshasa pense que le gouvernement, les Ongs et d’autres institutions (elles sont présentes dans différents secteurs avec d’importants financements mais méconnus du public par manque d’une stratégie de communication efficace, ndlr) sont peu impliqués dans la lutte contre les violences faites à la femme.  Parmi celles citées en majorité par les hommes, les universitaires et les étudiants, les organisations internationales (44%), les églises (28%) et la société civile (28%)

Un autre fait dans cette étude est que 80% (tout âge et tout sexe confondu) des sondés ont estimé que les femmes à Kinshasa sont également victimes des violences sexuelles comme à l’Est de la RDC et dans le reste du pays.

Cette étude  a été menée par l’Agence Experts  dans la période du 17 au 19 Décembre 2010 sur un échantillon représentatif de 1 000 Kinois (à raison de 950 personnes selon la méthode des quotas par âge, sexe, occupation et commune de résidence et un boosting de 50 dirigeants).

Pour tout commentaire sur l’enquête écrivez à experts@experts.cd


Graphique rapport violences (source: Agence Experts)

 


right
ARTICLE SUIVANT : Christian Sondi: « Une des réponses aux problèmes que connaît le Congo actuellement, c’est le scoutisme, parce que c’est l’école de la vie… »
left
ARTICLE Précédent : Groupe Phenix Metal : encadrement des jeunes et développement multisectoriel en RDC