mediacongo.net - Publireportage - Miss Congo Belgium : un concours pour deux pays

Retour PUBLIREPORTAGE : Initiatives

Miss Congo Belgium : un concours pour deux pays

Miss Congo Belgium : un concours pour deux pays 2012-12-16
Initiatives

Kossi Modeste Alate est un jeune organisateur d’événements togolais. Il s’est forgé une expérience après de nombreuses années d’activité dans le milieu de l’événementiel. Aujourd’hui, il compte organiser le Miss Congo Belgium, un concours de miss qui aura lieu en Belgique au mois d’avril 2013. Ce concours a la particularité de réunir les deux Congo, Kinshasa et Brazzaville. Kossi se considère comme une personne du monde qui ne veut surtout pas se limiter qu’à une seule nationalité car « c’est être réducteur de sa propre personne et de l’approche des autres».  mediacongo.net l’a rencontré pour vous :

Comment l’idée de créer miss Congo Belgium vous est-elle venue ?

Cette idée m’est venue après l’expansion des concours de miss tels que Miss Mali France, Miss Sénégal France,… et Miss Black Beauty dans laquelle il y avait de nombreuses Congolaises. Durant l’élection de Miss Black Beauty, j’ai pu voir l’engouement du public et le potentiel de la communauté congolaise étant donné que ce sont des Congolaises qui ont gagné les trois dernières éditions. Après cela,  je me suis dit qu’il serait bien de faire quelque chose pour cette communauté en Belgique. D’où l’idée d’organiser un concours de miss Congo. C’est pour cette raison qu’il y a un an, j’ai créé une page facebook de Miss Congo Belgium et c’est de cette façon que l’idée a germé. Début mai, quand l’occasion s’est présentée, je me suis dit qu’il serait temps de lancer Miss Congo Belgium. Ce concours réunira les deux Congo parce que j’ai remarqué que lorsque l’on parle à un Congolais, souvent, on lui demande de quel Congo il vient.  Je trouve que cette distinction divise un peu l’opinion et les personnes congolaises. Je pense que les Congolais le sont tout simplement, même si ce sont deux pays complètement différents avec tout de même leurs capitales qui sont les plus proches au monde. Selon moi, Miss Congo Belgium sera l’occasion de réunir ces deux pays pour ne pas avoir cette division.

Pour quelle raison le moment est-il adéquat ?

J’ai voulu totalement me consacrer à cette élection en prenant le temps de bien faire les choses. Je me suis dit qu’il me faudrait un an pour organiser cette élection, c’est donc pour cette raison que cela se déroulera en 2013.
Quel est le but du concours Miss Congo Belgium ?

Plus généralement, le but est de renforcer les liens des Africains car cette élection est une première et plus particulièrement, ceux des Congolais. C’est entre autres, pour cette raison que j’ai ouvert cela au Benelux. L’évènement est donc ouvert à  toutes les filles congolaises qui vivent en Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg.

Cela pourrait sembler intriguant de voir un Togolais organiser un concours de Miss Congo. Pourquoi ne pas avoir organisé un concours de Miss Togo ?

Je vis en Belgique et malheureusement, la communauté togolaise est peu présente. Moi, qui ai des contacts avec les organisateurs du Miss Togo en France, un concours comme celui-ci en Belgique n’aurait pas eu un grand impact. Etant donné que la communauté congolaise est beaucoup plus présente en Belgique et que mes amis proches sont également Congolais, je me suis dirigé immédiatement vers ces élections.

Que ferez-vous des bénéficies du concours ?

Une partie des bénéfices sera destinée à l’association sans but lucratif Be a star qui se trouve à Bruxelles. Je suis le président de cette association qui a pour but la promotion des jeunes talents issus des milieux urbains. Des cours de danse y sont donnés, des voyages sont réalisés,… L’autre partie des bénéfices sera octroyée à la miss élue. Ce concours de miss ne vise pas à absolument gagner un maximum d’argent. C’est pour cette raison qu’il y a des sponsors et que j’en recherche encore. Si tout va pour le mieux et que j’arrive à équilibrer les comptes, l’élection sera totalement gratuite.

Quelles sont les exclusivités du concours ?

On a tablé les élections sur treize candidates au maximum pour la première édition et au final, cinq couronnes seront décernées. Cette année, l’élection est placée sur le signe du paludisme. La lauréate deviendra marraine de la lutte contre le paludisme et des voyages humanitaires seront effectués pour combattre cette maladie.


right
ARTICLE SUIVANT : IC Coaching days par Ileka Consulting
left
ARTICLE Précédent : CAC International : coaching des entreprises congolaises au droit Ohada