mediacongo.net - Publireportage - Le bac Kisangani 3 de nouveau opérationnel sur le fleuve Congo au point de passage bac Kisangani 


Retour PUBLIREPORTAGE : Initiatives

Le bac Kisangani 3 de nouveau opérationnel sur le fleuve Congo au point de passage bac Kisangani

Le bac Kisangani 3 de nouveau opérationnel sur le fleuve Congo au point de passage bac Kisangani 2014-03-05
Initiatives


Bac Kisangani  3 réhabilité

En arrêt de service depuis février 2012 suite aux pannes de moteurs et de multiples détériorations de structure et des équipements, le bac Kisangani 3 immatriculé A 23678  est de nouveau opérationnel au point de passage bac Kisangani sur le fleuve Congo depuis le 19 février 2014.

A l’arrêt de ses services, le trafic entre les deux rives de la ville de Kisangani était assuré dans un premier temps par des pousseurs privés loués par la Direction Provinciale de l’Office des Routes de la Province Orientale, et ensuite par l’accouplement de deux bacs de l’Office des Routes : le bac Kisangani 2 (« bac piétons »), après sa remotorisation par le Programme CTB PREPICO 3 - volet Bacs en juin 2013, servant de pousseur, et le bac de Simi-Simi, également en panne de moteurs, servant de barge.

La remise en état de ce bac de 35 tonnes s’est faite grâce au financement de la Coopération Belge via le Programme de Réhabilitation des Pistes au Congo, « PREPICO 3 » en sigle, dans son volet Bacs. Les travaux ont porté notamment sur la réparation du volet d’embarquement, la reconstruction des salles des machines et de la timonerie, le remplacement des deux moteurs et propulsions, le reconditionnement des équipements de pont, l’installation des équipements électriques et de sécurité, les travaux de peinture,…Dans l’ensemble les travaux ont duré cinq mois pour un coût total d’environ 150.000 euros.

La cérémonie de remise et d’inauguration du bac a eu lieu le mercredi 19 février 2014 en présence du Vice-Gouverneur de la Province Orientale, du Ministre Provincial de la fonction publique, travail et prévoyance sociale, mobilité et voies de communication, des députés provinciaux, de la CTB, des agents et cadres de l’Office des Routes ainsi que d’autres invités.

« La remise en état du bac Kisangani 3 est importante dans la mesure où  le point de passage bac de Kisangani  permet de désenclaver les grands bassins de production et axes routiers de la province, tels Opala, Ubundu, et facilite surtout la circulation des biens, des personnes, et des habitants de la commune de Lubunga sur la rive gauche vers les autres communes de la ville de Kisangani. J’invite ainsi, les agents et cadres de l’Office des Routes à gérer en bon père de famille cette infrastructure en s’appuyant notamment sur les conseils des experts de la CTB  » a déclaré le vice-Gouverneur de Province, Monsieur Pascal OMBI OPANA, représentant le gouverneur de la Province.

Pour corroborer le vœu d’une bonne gestion du bac,  il est à signaler que l’Office des Routes avec le concours du Volet Bacs de Prepico 3 a mis  en place depuis le mois de septembre 2013, des mesures provisoires de gestion au niveau du point de passage du bac Kisangani. 

Ces mesures sont basées sur :

  • l’ouverture  d’un compte bancaire où sont logées les ressources de traversée ;
  • la  mise en place d’un comité mixte CTB-Office des Routes pour le suivi de l’exploitation du bac ;
  • la détermination de quotités pour l’allocation des recettes du bac et la constitution d’un fonds de réserve pour appuyer les entretiens et futures réparations.  

La programmation des dépenses, la constitution d’un fonds d’appui aux entretiens et réparations pour ce bac ainsi que pour les autres bacs de la province, la participation des recettes du bac dans les travaux d’entretien de la route, en l’occurrence la suppression  des bourbiers  au PK 3 & 4 sur l’axe routier Kisangani-Ubundu de la Route Provinciale 410 (RP 410),… constituent les premiers résultats  encourageants de ces mesures de gestion provisoire.  

D’autres développements sont encore prévus sur l’actuel programme afin de garantir le fonctionnement durable de ce point de passage essentiel pour la Province : d’une part le mode de gestion sera consolidé grâce à l’amélioration des outils de suivi de l’exploitation du bac, et d’autre part un aménagement physique du site par des travaux portant sur les embarcadères, sur le contrôle du flux de trafic des véhicules et des piétons, et l’installation de guichets de péage notamment.


right
ARTICLE SUIVANT : Le développement du secteur agricole en RDC au cœur des actions de la Coopagrico
left
ARTICLE Précédent : Coopération franco-congolaise : la commune de Kimbanseke bénéficie de deux réseaux autonomes d’eau potable