mediacongo.net - Publireportage - Cinquième Symposium International de la Drépanocytose : le REDAC prêt à lutter contre cette maladie en Afrique central 


Retour PUBLIREPORTAGE : Initiatives

Cinquième Symposium International de la Drépanocytose : le REDAC prêt à lutter contre cette maladie en Afrique central

Cinquième Symposium International de la Drépanocytose : le REDAC prêt à lutter contre cette maladie en Afrique central 2014-06-02
Initiatives

Placé sous le haut patronage du ministère de la Santé de la RDC, le cinquième Symposium international  de la drépanocytose organisé à Kinshasa par le réseau d’Etude de la Drépanocytose en Afrique Centrale(REDAC) s’est clôturé le dimanche dernier.

Pendant trois jours, soit du 29 au 31 mai 2014, près de deux cent scientifiques venus d’Afrique centrale, mais aussi d’Afrique Occidentale et Australe, d’Europe, du Canada et des Etats-Unis ont échangé autour du thème : «la drépanocytose en Afrique Centrale ».  Ce thème, a abordé un éventail d’enjeux, regroupés sous les trois sous-thèmes de clinque, génétique et environnement dans lesquels sont inclus d’autres sujets, notamment les manifestations cliniques de la maladie, le suivi et la prise en charge, les marqueurs génétiques de sévérité, le lien entre la malaria et la drépanocytose, et la médecine traditionnelle.

Au finish de ces travaux,  plusieurs résolutions ont été prises entre autres : nécessité de dresser un partenariat avec les sociétés savantes africaines de la région et associations professionnelles, élaborer les statuts officiels du REDAC, continuer à œuvrer pour favoriser l’adhésion des autres pays de la région, capitaliser les bonnes expériences et pratiques déjà existantes dans les pays membres du REDAC et activer l’excellence et la promotion des publication scientifiques sur la drépanocytose,…

« Le symposium annuel du REDAC constitue la plus importante réunion favorable aux échanges scientifiques entre ses membres, ainsi qu’à la montée en puissance du réseau dans les activités de plaidoyer visant à faire de la drépanocytose  une priorité de santé régionale et internationale », a affirmé le professeur Léon Tshiyoyo Muepu, médecin-directeur du Centre hospitalier Monkole.

Parrainé chaque année par le REDAC, l’édition 2014 du symposium a été coordonnée par le centre de formation et d’appui sanitaire (CEFA), un cadre professionnel et technique pour  les acteurs du monde médical, associé au Centre hospitalier Monkole.  Le Cefa bénéficie également d’une expertise thématique fondée sur son programme phare PAFOVED (plate fore d’appui, formation et veille sur la drépanocytose) débuté en 2006.

Notons que la tenue de ce cinquième symposium précède  l’inauguration du Centre Mère et Enfant Monkole dotée d’un laboratoire moderne qui assure le dépistage néonatal et précoce de la drépanocytose  et qui dispose d’un centre drépanocytose au sein du service de pédiatrie.

S’appuyant sur les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé pour la création d’une stratégie régionale sur la drépanocytose, le REDAC depuis  sa création en 2010, continue à être un important forum d’échange de recherche de pointe pour mieux comprendre les manifestations et complications de la maladie avec un taux de prévalence d’au moins deux pourcents en Afrique  et, pour continuer à améliorer sa prise en charge.

Les images du cinquième symposium


right
ARTICLE SUIVANT : 50 000 ménages des quartiers Batumona et Kimbunda (Kimbanseke) accèdent à l’eau potable grâce aux contribuables français
left
ARTICLE Précédent : Le développement du secteur agricole en RDC au cœur des actions de la Coopagrico