mediacongo.net - Publireportage - Émilie Flore Faignond<br><I>Poète et Écrivain</i>



Retour PUBLIREPORTAGE : Talents

Émilie Flore Faignond
Poète et Écrivain

Émilie Flore Faignond
Poète et Écrivain
2005-08-16
Talents
Née en 1948 à Kinshasa d'un père Franco-Congolais(Brazzaville) et d'une mère Belgo-Congolaise(Kinshasa), Émilie Flore Faignond partage son enfance et son adolescence entre les deux rives du grand fleuve Congo. Une vie de partage non seulement entre Kinshasa et Brazzaville mais aussi entre ses multiples cultures qu'elle s'efforce d'homogénéiser pour vivre son métissage dans une certaine forme d'harmonie. Sentiments qu'elle essaie de transmettre non seulement à sa descendance mais aussi à ses proches à son proche et lointain entourage mais aussi à la multitude. Courants divers qui sont certainement à l'origine de son choix de se lancer dans la littérature après sa vie de femme au foyer et après avoir élevé ses quatre enfants.

C'est en 1995 qu'Émilie présente au public son premier ouvrage un recueil de poèmes intitulé " Méandres " préfacé par Monseigneur L.Monsengwo Pasinya. Celui-ci est bien accueilli par les critiques littéraires et les nombreux lecteurs des deux rives du fleuve Congo et fini par être lu et connu au-delà des deux villes riveraines chères à son cœur. Ce succès quasi unanime fait entrer Émilie Flore dans le panthéon des hommes et femmes de lettres de l'Afrique Noire. L'ouvrage devient vite didactique dans plusieurs écoles de la capitale de la République Démocratique du Congo. Et la presse écrite et télévisée kinoise met en exergue cet auteur que chacun se plait à appeler : La femme aux quatre drapeaux - Le quatre quart - l'Hybride - l'Euro-africaine - La femme des deux rives, la femme du fleuve. Des noms qu'Émilie accueille avec un grand bonheur car chacun d'eux est le reflet même de son quadruple métissage génétique et culturel pour lequel elle veut continuer à se battre à travers sa littérature aux essences de toutes ses origines.


Encouragée par ses nombreux lecteurs, elle sort en 1997 un deuxième ouvrage intitulé " Afin que tu te souviennes " qui est une autobiographique où elle aborde avec une certaine pudeur et un zeste d'audace le sujet délicat et sensible du métissage et celui de la condition de la femme en Afrique Noire. Dans cette saga riche de l'expérience d'une femme au destin sinueux ressort en filigrane l'histoire des deux Congo qui a eu une influence inéluctable sur la vie de cette femme amie de la muse et de la somptuosité de la nature qui pare son Afrique natale.

Lire la recension du professeur Alphonse Mbuyamba Kankolongo dans Renaître, n°9 du 15 mai 1997.

On peut lire utilement la recension faite par le professeur Alphonse Mbuyamba Kankolongo dans Congo-Afrique n°333 mars, pp 184-186. Reprise dans Etudes Littéraires Africaines revue de l'APELA, Paris, n°7, 1999, pp.51-53.


Il ne faut cependant pas perdre de vue qu'Emilie Flore est la fille de feu monsieur Emile Joachim Faignond( disparu en mars 2003 à l'âge de 83) et qui a marquée pour toujours l'histoire de l'autre rive congolaise(Brazzaville) à travers son rôle de mécène de la musique congolaise aux premiers balbutiements de celle-ci, pour tous les merveilleux cites qu'il a crées dans son pays en compactisant intimement avec la nature, sa place prépondérante dans le "foot" à l'époque coloniale. J'ajouterai que je tiens de lui cet amour pour la nature en particulier pour celle qui pare ma terre ébène... Comme l'avait aussi mon frère Roland Bienvenu Faignond créateur de l'orchestre de Bana Poto-Poto (Matiti-Mabe) assassiné en décembre 2004.


Depuis son retour en Belgique fin septembre 2003, Emile Flore Faignond a eu de nombreuses activités autour de ses ouvrages littéraires et en particulier autour de "Méandres". Parmi ces activités nous pouvons citer :

SOIREE METISSEE au Jardin de Bagatelles à Bruxelles le 23 janvier 2004
Autour de mon livre autobiographique "Afin que tu te souviennes".

JOURNEE AFRICA au Musée Royal de Tervuren "Paroles d'Afrique" le 02 mai 2004
Avec et pour l'Association:"Mwinda kitoko" (Belle lumière) d'Anvers.
Une heure de poésie avec le recueil de poésie:"Méandres"

AFRIKAAN POEZIE à l'Institut Tropical D''Anvers le 19 septembre 2004
Avec et pour l'Association "Mwinda kitoko" (Belle lumière) d'Anvers
Quelques heures de poésie autour du recueil de poésie "Méandres"

BELLA AFRICA au Centre Culturel de Tubize du 21 au 24 octobre 2004
Avec et pour l'Association Marthaaliyah
De la poésie autour du recueil de poésie "Méandres" avec des poésies lues aussi par des artistes belges.

LA JOURNEE DE LA FEMME
à Bruxelles salle Elzenhof avenue de la Couronne le 14 mars 2005
Autour d'un questions et réponse "Briser les tabous à travers l'écriture qui est un art"
Sur l'initiative de Madame Maddy Tiembe autour du livre autobiographique "Afin que tu te souviennes".

SOIREE POUR L'ASSOCIATION L'A.S.A.M. à Manage le 16 avril 2005
Pour l'association précitée autour du recueil de poésie "Méandres"

ANNIVERSAIRE DES PAYS DE L'UNITE AFRICAINE au Musée Royal de Tervuren le 25 mai 2005
Où je représente mon pays natal la République Démocratique du Congo
Autour du recueil de poésie "Méandres"

"LE CONGO ILLUMINE LE BOIS DES RÊVES" à Ottignies au Bois des Rêves le 02 juillet 2005 (photo ci-dessous)
Avec et pour l'Association Mathaaliyah sous le haut patronage du représentant permanent du Brabant Wallon Monsieur Michel Corthouts.
Autour du recueil de poésie "Méandres"

SOIRÉE DE LA REPRISE DE LA COOPERATION ENTRE LE ROYAUME DE BELGIQUE ET LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO : le 16 décembre 2005 à l'Ambassade de la R.D.C. à Bruxelles.

Lecture du poème: "Afrique, mon Afrique" extrait du recueil de poésie Méandres

SYMPOSIUM SUR LES VIOLENCES FAITES A LA FEMME EN R.D.C
: le 23 juin 2006 à l'Ambassade de la R.D.C. à Bruxelles.

Lecture d'un texte écrit par l'auteur:" Une fleur fragile appelée:"Femme"..."

PASSAGE RADIOPHONIUE SUR RADIO CAMPUS le 16 novembre 2006

PANAFRICA: RENCONTRE LITTERAIRE AVEC ANTOINE TSHITUNGU KABONGO A L'ESPACE MATONGE BRUXELLES
le 23 novembre 2006.



Quant à savoir d'où venait toute l'énergie qui déborde dans ses ouvrages, Emilie Flore répond : " Un grand nombre d'éléments nourrissent la sève de mon écriture: mes multiples entités génétiques et culturelles, des émotions bien douloureuses de mon vécu et celui des événements de mon pays natal la R.D.C., mon âme de poète qui a bien souvent pour muse Dame Nature, mon amour incommensurable pour le majestueux fleuve Congo et pour cette somptueuse terre de lumière où je suis née et un besoin infinie de faire connaître mon Afrique à travers la littérature poétique qui est une des plus noble littérature car elle prend source dans le creuset du coeur et sans doute pour ambition l'envie de laisser une trace "immortelle" de mon passage sur la belle planète bleue... Je me permets de citer le grand auteur français Victor Hugo qui a dit:"Un poète est un monde enfermé dans un monde"... "

Emile Flore Faignond est en attente de faire éditer son troisième ouvrage qui est à la demande de ses lecteurs le puîné de son autobiographie. Une deuxième tranche de vie encore plus émouvante que la première et riches d'événements rebondissants et dramatiques aussi… Un destin…

Et son vœu :" j'espère que les strophes qui chantent dans mes "Méandres" aient le don de faire vibrer les coeurs au rythme ensorcelant de notre belle terre arrosée d'or et de lumière "


Panafrica : Rencontre littéraire avec Antoine Tshitungu Kabongo


Pour écrire à Emilie Flore Faignond, veuillez envoyer un courriel à l'adresse ebene_ivoire48@yahoo.fr


right
ARTICLE SUIVANT : Korino Sandjomb : « Tout le monde est particulier, le sens de l’appréhension personnelle nous définit »
left
ARTICLE Précédent : Rencontre exclusive avec le staff BENDA BILILI