mediacongo.net - Publireportage - La Fondation Vodacom Congo lance la formation des albinos à la fabrication des produits cosmétiques pour leur peau sensible 


Retour PUBLIREPORTAGE : Société

La Fondation Vodacom Congo lance la formation des albinos à la fabrication des produits cosmétiques pour leur peau sensible

La Fondation Vodacom Congo lance la formation des albinos à la fabrication des produits cosmétiques pour leur peau sensible 2020-02-25
Echos des entreprises

50 albinos seront formés dès le lundi prochain à la fabrication des produits cosmétiques biologiques pour l'entretien de leur peau délicate grâce à la Fondation du premier réseau de télécommunication en République démocratique du Congo, Vodacom Congo.

Le lancement de ladite initiative qui s’inscrit dans le cadre de l’autonomisation des personnes albinos a eu lieu ce mardi 25 février au cours d’une conférence de presse, à Kinshasa.

D’après le directeur général adjoint de Vodacom Congo, Paulin Ikwala, ce projet qui est une réponse aux problèmes de la fragilité de la peau des albinos face aux rayons du soleil, de la sensibilité accrue à la lumière entrainant les problèmes de vision, de la pauvreté, de la précarité et de la vulnérabilité découlant de la marginalisation dont ils sont souvent victimes dès l’enfance, a pour finalité de permettre à la communauté des albinos de Kinshasa de se prendre en charge et de ne plus considérer l’absence de mélanine dans leur peau comme un handicap.

« Ce partenariat consiste en une formation d’environ 2 mois, durant laquelle plus de 50 albinos de Kinshasa, membres de l’organisation Mwimba Texas, vont apprendre les différentes techniques de fabrication des produits cosmétiques bio pour soigner et protéger leur peau sensible ; les techniques de vente afin de leur permettre de s’assurer un revenu certain et régler le problème de pauvreté ; et aussi les connaissances appropriées pour développer l’entreprenariat dans le domaine afin de leur assurer une autonomisation financière », a soutenu le DGA de Vodacom Congo devant la ministre des affaires sociales, Rose Boyata, de la conseillère spéciale du chef de l’Etat en charge de la jeunesse et lutte contre la violence faite à la femme, Chantal Yelu Mulop et les responsables de la communauté albinos.


Outre la formation des albinos à la fabrication des produits cosmétiques naturels, la Fondation Vodacom Congo mettra à la disposition des albinos une application mobile, à la fin de la formation. Cette application digitale aura pour but de créer une communauté virtuelle qui va réunir tous les albinos de la RDC en les ouvrant à ceux des autres pays d’Afrique et de monde. Elle servira aussi de plateforme de partage d’informations, permettra l’achat et la vente des produits localement fabriqués et facilitera leur distribution à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, a ajouté M. Ikwala.

Madame Régine Bitchoka, docteur en pharmacologie, qui va assurer la formation des albinos, a souligné que ces produits constitués essentiellement des huiles, crèmes et savons, seront à 99 % composés de produits naturels puisés essentiellement dans la flore congolaise.


De son côté, Rose Boyata, ministre des affaires sociales, a promis son implication pour le développement social de cette catégorie de la population et a souhaité que cette initiative atteigne toute la république dans les prochains jours.

Pour Chantal Yelu Mulop, conseillère spéciale du chef de l'Etat en charge de la jeunesse et de la lutte contre les violences faites aux femmes, qui s’est également exprimé au cours de cette activité, ce "beau projet" de Vodacom Congo va promouvoir l’entreprenariat de cette catégorie de la population et a appelé à la considération des albinos comme tout autre être humain normal.  

A travers Mwimba Texas, président de la Fondation qui porte son nom, les bénéficiaires de ce projet innovateur qui est totalement pris en charge par la Fondation Vodacom, ont remercié Vodacom Congo d’avoir pensé à eux.

Djodjo Vondi
MEDIA CONGO PRESS / mediacongo.net
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR