mediacongo.net - Publireportage - Tshanda Sangwa : « Je suis un enfant de scène »



Retour PUBLIREPORTAGE : Talents

Tshanda Sangwa : « Je suis un enfant de scène »

Tshanda Sangwa : « Je suis un enfant de scène » 2008-07-21
Talents
Nombreux sont les jeunes talents qui peuplent la société congolaise. Parmi ceux-ci, figure un certain Tshanda Sangwa dit " Bébé Tshanda ", auteur-interprète du fameux spot publicitaire " Bébé Rico ". Souvenez-vous, à 6 ans déjà, il donnait son premier concert au Hall de la Gombe à Kinshasa: une star était née. Par la suite, il réussit l'exploit de faire salle comble au stade des Martyrs : plus de 50 000 personnes ont fait le déplacement pour voir en chair et en os " Bébé Rico "! Il s'agit d'un exploit qui mérite d'être souligné vu le jeune âge de l'artiste. D'ailleurs, son âge a suscité la curiosité de toute part, en particulier des fans de musique et des défenseurs des droits de l'enfant. Il n'empêche, l'année 2002 fut véritablement un cataclysme pour la nouvelle star qui a enchaîné les représentations musicales et autant de succès. Très vite apprécié par le public, Tshanda Sangwa figure parmi les plus jeunes auteurs-compositeurs de la chanson congolaise. A ce titre, il a même remporté un prix, celui de " la meilleure publicité chantée entre 2001 et 2003 ". Pour le plus grand bonheur de ses fans, sa voix a dépassé les frontières nationales pour aller bercer les oreilles averties de nos voisins limitrophes.

Il faut dire que tout prédestinait ce petit bout d'homme âgé aujourd'hui de douze ans à faire une carrière musicale. Ses parents Sonja et Maray SANGWA sont tous les deux artistes musiciens. Maray était chanteur et danseur du groupe de Papa Wemba. La " petite " star a été bercée par la musique dès son plus jeune âge. Cependant, Tshanda Sangwa affirme n'avoir reçu aucune pression familiale quant à son futur. " Au début, j'ai fait de la musique par mimétisme ; je voyais mes parents en faire, donc j'ai voulu faire comme eux . Par la suite, j'ai décidé seul de faire une carrière musicale. Cela a vraiment été un choix personnel ", confie le chanteur. Et les parents dans tout ça ? " Ils m'ont toujours encouragé et soutenu dans mes décisions. Avec leur soutien, j'ai pu perfectionner mes talents ", assure le jeune artiste. Heureusement, Tshanda Sangwa a gardé la tête sur les épaules ce qui lui a permis de suivre une scolarité normale et régulière " L'école reste ma priorité et rien ne pourra m'empêcher d'y aller. J'aime beaucoup la musique mais cette passion passe après les études. Je sais faire la part des choses et je me consacre à la musique uniquement pendant les vacances académiques " conclue la jeune star pleine de lucidité.

Parcours professionnel

En 2003, Bébé Tshanda a participé à la 4ème édition du festival Panafricain de la musique ( FESPAM) à Brazaville. Durant ces festivités, il a eu l'occasion de partager la scène avec quelques grandes pointures de la musique africaine telles que Youssou N'Dour, Manu Dihango, Koffi Olomide, Magic System…A cette occasion, il a reçu le prix de l'Excellence " Révélation Fespam 2003 ". Loin de s'arrêter là, Bébé Tshanda se tourne alors vers le cinéma et en 2004, il interprète le " Petit Prince " dans un film de Mwene Niangara intitulé " Les habits du gouverneur ".

En parallèle à toutes ces prestations, Tshanda a été nommé Ambassadeur des droits de l'enfant par la Fondation Européenne du même nom. A ce titre et depuis 2002, il intervient fréquemment lors de conférences, dans des émissions de radio ou de télévision. Au cours de ses prises de parole, il défend magistralement le droit des enfants à l'éducation et à la sécurité physique et affective. Avec ses parents, il mène aussi un combat pour la réinsertion des enfants de la rue. Toujours dans le prolongement de son engagement " militant ", l'artiste a aussi participé à un clip de sensibilisation au problème des " enfants sorciers " qui deviennent bien souvent enfants des rues. Plus récemment, ce jeune musicien a lancé sur le marché du disque une chanson pour le Fonds Social de la RDC (Mana Mboka) dont les bénéfices ont été redistribués à Lubumbashi, Kisantu et Kasangulu.

Bien plus qu'un chanteur, Tshanda Sangwa illustre parfaitement ce courant qui représente une " nouvelle génération de stars ". En effet, il fait passer au travers ses multiples actions dans le domaine associatif, des messages qui nous interpellent tous. Ainsi, en associant sa musique à des causes honorables, Tshanda Sangwa a grandi et même s'il restera encore pour longtemps l'interprète de " Bébé Rico ", il n'en demeure pas moins, malgré son âge, une " grande " star.

Sans plus tarder nous vous invitons à visiter son site : www.tshanda.net et y écouter quelques extraits audio.

Note mediacongo.net : cet article a été réalisé et publié avec le concours et l'autorisation des parents de Tshanda Sangwa.

 



right
ARTICLE SUIVANT : Serge Diantantu, je porte une main qui parle
left
ARTICLE Précédent : BALOJI : la lettre de ma mère a réactivé mon inspiration musicale