mediacongo.net - Publireportage - Serge Diantantu, je porte une main qui parle



Retour PUBLIREPORTAGE : Talents

Serge Diantantu, je porte une main qui parle

Serge Diantantu, je porte une main qui parle 2008-12-26
Talents

Maitrisant les arts plastique depuis son passage à l'académie des Beaux- arts de Kinshasa et porteur d'une spécialisation en Décoration, le dessinateur Serge Diantantu, a vu le jours à mbanza ngungu dans le Bas- Congo, une des onze province de la République Démocratique du Congo. Se sentant apte pour le métier, après ses études primaires à l'école saint pierre de Kinshasa, Serge s'est orienté vers la formation Technique et Professionnelle à Ngombe- Matadi (province du Bas-Congo)où la fin a été couronnée par un brevet d'aptitude professionnelle en Menuiserie et Ebénisterie. En 1981, il obtient un Diplôme d'Etat en Arts Plastiques à l'académie des Beaux-arts.

L'intention de continuer ses études universitaires en hygiène et sécurité du travail au conservatoire national des arts et métiers de Paris conduisit Serge Diantantu en France. Arriver sur place, il fut bouleversé et influencé les réalités de terrain jusqu'à abandonner sa filière du départ pour embrasser une carrière de Décorateur pour la télévision et le cinéma, à la Société Française de Production (SFP). Cette spécialisation lui donne les atouts pour affronter avec succès le monde professionnel. Sa première marque sur le marché était la production d'un album BD, " attention sida ", l'auteur a voulu sensibiliser l'opinion sur l'existence, les risques de cette épidémie et l'utilité d'adopter un comportement responsable et préventif pour ne pas être pris par ses pièges assassins.

Le succès et l'estime que lui apporte cet album, nous confie Serge " m'a servi du tonus pour me lancer davantage, poursuivre dans la même voie ".C'était aussi une confirmation de mon choix car avec ce premier album, je me suis rendu compte que je n'avais pas tord de me réorienter poursuis Serge. Ses Bandes Dessinés éducatif et informatif dans son fond, ont une forme attrayante de l'humour et de la caricature pour intéresser toutes les couches sociales. C'est là le canal choisit par Serge Diantantu pour raconter la vraie histoire africaine, souvent mal connu, avec la sensibilité et le regard que seul un natif d'Afrique peut exprimer.

Avec son style, le mindelo, ce Grand dessinateur donne à ses dessins toute son authenticité et avec sa plume actuelle, il retrace la vie de celui qui fut le plus ancien prisonnier d'opinion africaine, à la personne de Mr Simon Kimbangu en 3 tomes, dont les couvertures du tome 1 et 2 sont présents.

Serge éprouve aussi une passion pour les photos et la réalisation cinématographique et audiovisuelle ce qui fait que dans un futur très proche, il lancera sur le marché de disque sa première réalisation du long métrage.

Serge réalise avec la complicité de Joseph N' Diaye, le conservateur de la maison des Esclavages de l'Ile de Gorée au Sénégal à l'occasion de la première journée de la mémoire de l'ésclavage, l'ouvrage " Il fut un jour à Gorée, l'esclavage racontée à nos enfants ". Édition, Michel Lafond.

D'autres titres tels que, " Femme noire, je te salue" ont fait exploser le succès du dessinateur Serge. " Femme noire, je te salue " est un grand succès auprès du public par sa lecture et ses images. Pour ces œuvres Serge Diantantu à reçu le prix du salon de la BD engagée de Lyon 2008 à Lyon. Il partage ce prix àvec René Vauléon, José Nzolani, Nzunga Mbadi et Guy Lunant qui ont collaborés avec l'auteur. Un livre ouvert à tous , l'auteur présente la biographie de ces femmes noires du monde qui ont œuvré contre l'esclavage, la non discrimination raciale et l'égalité des peuples dont : la mulâtresse solitude , la reine Nzinga, Kimpa Vita, Harriet Tubman, Jane Pittman, Angela Davis……A la lecture de ce livre qui a titre de la musée, l'auteur sollicite le respect car toutes ces femmes méritent considération.

" La petite Djili et Mère Mamou " une œuvre fait pour tout le monde (une lecture en famille), elle va surement ravir les enfants et mêmes les adultes. Ici l'auteur retrace l'histoire d'une petite qui bien que studieuse et intelligente, chez elle, c'est un vrai cauchemar qu'on lui fait vivre.
Pour le plaisir des yeux, Diantantu régale de la beauté des couleurs dans ses bandes dessinées qui illustrent si fidèlement l'Afrique et en exaltent même son parfum.

Par manque des diffuseurs sur son continent natal, Serge Diantantu cherche comment promouvoir ses créations pour le public africain en général. Il reste ouvert à toutes les propositions pour faire avance la culture dans cette discipline du 9ème art. Pour tout contact, serge vous attends dans son site : www.sergediantantu.com

Contact

Pour en savoir davantage sur Serge, veuillez visiter le site www.sergediantantu.com
E-mail: diantantus@yahoo.fr
Tél.: 00 33 (0) 6 61 30 08 08

 

   
   
   
   
     
 
     
   
     

 



right
ARTICLE SUIVANT : Émilie Flore Faignond
Poète et Écrivain
left
ARTICLE Précédent : Tshanda Sangwa : « Je suis un enfant de scène »