mediacongo.net - Publireportage - Quand l’animatrice et fondatrice des Reines et Héroïnes d’Afrique nous ouvre les portes de son royaume…



Retour PUBLIREPORTAGE : Interviews

Quand l’animatrice et fondatrice des Reines et Héroïnes d’Afrique nous ouvre les portes de son royaume…

Quand l’animatrice et fondatrice des Reines et Héroïnes d’Afrique nous ouvre les portes de son royaume… 2012-05-23
Interviews
Il y a des mois et des mois de cela, Natou Seba Sakombi a fait le pari de revisiter l’histoire de l’Afrique d’un point de vue féminin, et de remettre ainsi à l’honneur ces grandes dames qui ont marqué le continent. Il s’agit des Reines et Héroïnes d’Afrique qui ont témoigné d’un amour inconditionnel pour leur nation, comme les Amazones du Dahomey, mais aussi Kimpa Vita du Kongo ou encore Harriet Tubman aux Etats-Unis. Des femmes de tout temps qui, à un moment donné, ont choisi l’action. Un de leur point commun? Leur origine africaine. Tout comme Natou, sa terre mère, là d’où elle vient : née à Kinshasa, congolaise par sa mère et nigériane par son père. Panafricaine dans le sang donc, mais aussi dans les idées et les valeurs. On comprend dès lors pourquoi l’Afrique et la femme noire figurent parmi les plus grands centres d’intérêts de cette grande férue d’Histoire et de littérature. S’il fallait la décrire en plusieurs mots, ce serait la beauté c’est sûr mais pas seulement, la détermination qui va avec et l’ouverture d’esprit qui la conditionne. Alors, oui la jeune femme a un agenda très occupé mais lorsqu’il s’agit de répondre aux questions de la presse, Natou n’hésite pas une seconde. Un exercice qu’elle manie avec brio…C’est d’ailleurs entre deux éditions de son nouveau magazine en ligne que la jeune femme a accepté de nous présenter l’univers prestigieux et somptueux des RHA…

mediacongo.net : Il y a quelques mois a eu lieu le lancement du magazine en ligne Reines et Héroïnes d’Afrique (RHA), une publication riche en contenu et royale par sa cour de collaboratrices. A travers cette initiative, quels sont les messages que vous voulez faire passer ?

Natou Seba Sakombi : Il est vrai qu'au départ Reines & Héroïnes d'Afrique se servait uniquement de son site internet pour publier ses récits. Il y a ensuite eu les expositions, avec des portraits explicatifs de reines et héroïnes d'Afrique, car je ne voulais pas que ces textes que je partageais ne touchent que le monde virtuel. Tout le monde n'est pas attiré par internet, les expos étaient donc le moyen d'aller vers un autre type de public et de l'inciter à consulter le site pour en savoir plus. Mais après plusieurs mois, je me suis rendue compte que les lecteurs du site RHA, et surtout les lectrices, ne se contentaient que de lire les histoires, d'en rêver et de les partager. Or, je souhaitais que les femmes noires modernes puissent réellement tirer un exemple des Reines et Héroïnes d'Afrique. En cherchant la solution idéale, l'activiste panafricain Kemi Seba, qui est l'homme qui partage ma vie et ma plus grande source d'inspiration, aura cette idée originale de créer RHA-Magazine. C'est donc sous sa supervision que ce magazine on-line a vu le jour, se voulant être un parallèle entre la Femme Noire de l'histoire et la Femme Noire moderne. Nous sommes une équipe de plusieurs femmes d'origine africaines qui travaillons ensemble à la recherche et à la rédaction. Nous publions des articles sur des femmes noires qui marquent leur environnement, leur société, et donc leur époque grâce à leurs activités, encourageant ainsi d'autres femmes à percer elles-aussi. Le partage de la connaissance était notre souci premier, mais la revalorisation de la femme noire est devenue notre seconde priorité. Ainsi, vous constaterez en lisant RHA-Magazine que toutes les lectrices y sont traitées en reines car nous nous adressons à elles en utilisant des titres: Sa Majesté, Votre AltesseChère Reine, etc...Le magazine est un royaume et les rédactrices sont les gens de la cour au service de la reine. Nous souhaitons vraiment que la femme noire prenne conscience de sa valeur et sache que son passé royal peut et doit lui servir d'exemple en permanence. Mais on ne s'arrête pas uniquement à cela, nous cherchons également à élever l'esprit de la femme noire dans tout domaine: familial, artistique, culturel ou sexuel. 

mediacongo.net : En balayant l'histoire de toutes ces Reines et Héroïnes d’Afrique (RHA), quel est votre sentiment?

NSS: De la fierté! Je me dis que la Femme Noire est à féliciter et à respecter, car si l'on considère l'histoire de la Nation Noire dans son entièreté, on ne peut qu'honorer le courage et la témérité de la Femme Noire. Là où elle a été rabaissée, humiliée, ignorée et bien souvent privée de parole, elle a quand même su s'imposer et poser des actes forts. Et même si l'histoire a manqué de reconnaître certains de ses exploits, chez RHA nous aimons placer un phare sur celles que l'on a volontairement voulu effacer et dire haut et fort que la Femme Noire est rentrée dans l'histoire.

mediacongo.net : Avez-vous eu un coup de cœur pour une RHA en particulier?

NSS : Oui, pour la reine qui m'a donné envie d'en savoir plus sur l'impact de la Femme Noire dans l'histoire, à savoir la Reine Nzinga. J'ai un jour entendu parler d'elle et j'ai cherché à me documenter sur elle et son époque. Ce qui m'a particulièrement touchée chez la Reine Nzinga, c'est l'audace qu'elle eut d'affronter le Vice-Roi du Portugal à une époque où, dans la société occidentale, la Femme n'avait pas le droit à la parole. Dans un discours franc et éloquent, elle a réussi à faire comprendre au vice-roi que  la monarchie dont elle faisait partie était à placer au même pied d'égalité que la couronne portugaise. Le personnage de Nzinga m'a toujours fascinée parce qu'elle n'a pas été impressionnée par le monde occidental. Bien au contraire, en entrant dans la ville  de Luanda, qui était déjà fortement marquée par la présence et la modernité coloniale, elle a voulu montrer dans son apparence et celle de sa cour la grandeur du Royaume de Matamba. Elle avait déjà tout gagné dans la négociation du traité par son assurance.

mediacongo.net : Quel est votre définition de la RHA idéale?

NSS : C'est une question piège! (rires) Mais la première qualité d'une Reine et Héroïne d'Afrique c'est l'amour qu'elle porte pour le peuple noir et l'Afrique. Pour vous citer deux exemples, nous avons le cas de Madame C.J. Walker, première femme afro-américaine millionnaire grâce à la création de produits cosmétiques pour femmes noires. Plusieurs lectrices ont considéré qu'elle ne méritait pas le titre de Reine et Héroïne d'Afrique parce qu'elle avait fait fortune en incitant les femmes noires à lisser leur cheveux crépus et à ressembler aux femmes blanches. Je suis de cet avis car je ne vois pas en quoi la fierté de la Nation Noire peut être attribuée à une femme qui a participé au complexe identitaire des femmes afros. Le deuxième exemple est celui de Brenda Fassie, chanteuse sud-africaine surnommée "la madone des Township". Des lecteurs m'ont écrit car ils étaient indignés que le titre de Reine et Héroïne d'Afrique soit attribué à une femme noire qui avait des pratiques sexuelles hors-normes (elle était bi-sexuelle) et qui avait une addiction à la cocaïne. Pour nous, elle méritait bien son titre car le rôle qu'elle avait  joué durant l'apartheid a témoigné de l'amour immense et la soif de justice qu'elle avait pour les siens.

mediacongo.net : Quand vous dites sur votre site internet que, " (...) l'Afrique n'est pas morte, mais bien en processus de résurrection...", que voulez-vous dire par là?

NSS : Pendant tout un temps l'histoire de l'Afrique a été falsifiée et les Africains en ont souffert. Depuis quelques décennies, nous assistons à une prise de conscience et une recherche de vérité de la part du peuple noir. Cette vague entraîne inévitablement une autre vision de l'Afrique et aujourd'hui, l'Africain, où qu'il soit, se refuse à voir les côtés négatifs de son continent mais se concentre davantage sur ses richesses et ses potentiels à renaître de ses cendres, pour redevenir une grande puissance. Le progrès est certes peu visible, mais il est bien là. Et Reines et Héroïnes d'Afrique apporte son humble pierre à l'édifice de cette résurrection.

mediacongo.net : Un grand merci !

Plus d’informations :
reinesheroinesdafrique@gmail.com
http://reinesheroinesdafrique.doomby.com/

 


RHA, couverture du numéro 4, janvier 2012

 


right
ARTICLE SUIVANT : Les vérités de Joseph Kabila au NY Times : cas Nkunda, MONUC, contrats chinois, crise financière, Obama, BDK,. ..
left
ARTICLE Précédent : Le retour gagnant de l’afro !