Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - MCN 2023 - Meilleurs Voeux
Retour

Société

RDC: le Burundais Egide Mwéméro bientôt devant la justice militaire?

2016-01-13
13.01.2016 , Kinshasa
Provinces / Afrique /
2016-01-13
http://lbduufi.preview.infomaniak.com/dpics/filesmanager/actualite/2016/mwemero_egide_16_001.jpg Kinshasa-

Egide Mwéméro

La semaine dernière, on le disait sur le point d'être renvoyé dans son pays. Mais le technicien burundais Egide Mwéméro, de la Radio publique africaine, est toujours détenu à Kinshasa, en République démocratique du Congo, par les services de sécurité de l'Etat. Alors qu'il était venu au Congo pour réparer les installations d'une radio partenaire, Le Messager du peuple, qui émettait un programme de la RPA, y compris au Burundi voisin, malgré l'interdiction des autorités burundaises, il avait été arrêté le 13 octobre dernier. Il fait aujourd'hui partie d'un groupe d'une trentaine de prisonniers accusés de vouloir déstabiliser le Burundi depuis le Congo voisin et qui, promet-on à Kinshasa, seront bientôt présentés devant la justice militaire de RDC.

Egide Mwéméro dit avoir passé moins d'une heure dans les locaux de la radio Le Messager du peuple, avant d'être interpellé. « Le directeur Bob Rugurika m'avait demandé de venir réparer leur émetteur qui avait un problème, j'étais responsable technique à la RPA », explique-t-il, ajoutant que personne ne lui avait expliqué pourquoi il avait été arrêté. « Dites simplement à ma femme que je tiens le coup », précise-t-il, visiblement ému et fatigué. « Je suis innocent et je demande ma libération », conclut le technicien.

D'autres confirment la version des services de sécurité congolais et ne cachent pas leur volonté d'avoir voulu déstabiliser le régime de Bujumbura. C'est le cas d'Emmanuel Manariyo, qui se présente comme le chef de la rébellion Union des patriotes pour la révolution - Forces révolutionnaires, qui serait basée dans la forêt de Kibira. Il dément en revanche avoir eu des velléités de recruter dans le camp de Baraka lorsqu'il a été arrêté le 20 novembre au Congo.

L'opposant burundais Jean Minani était présenté par Kinshasa comme l'un des fondateurs de cette rébellion. « On n'a pas de relation, j'avais créé un mouvement politique avec Jérémie Minani avant d'entrer en rébellion, il y a un Daniel Minani parmi nos membres, mais Jean Minani, non », assure-t-il. D'autres encore reconnaissent avoir été recrutés dans les camps de réfugiés au Rwanda, avoir reçu une formation militaire et une fausse carte d'électeur congolaise, pour pouvoir s'infiltrer au Congo. Mais ils disent ne rien savoir de ceux qui dirigent leur rébellion.


RFI
right
Article suivant Mbandaka : deux camps des jeunes s’affrontent à l’arme blanche à Makanza-centre
left
Article précédent Ebola: fin officielle de l'épidémie

Les plus commentés

Politique Alain-Daniel Shekomba: « Le bilan de Félix Tshisekedi est largement positif, demander un autre bilan que celui de la stabilité politique, c’est de la sorcellerie ! »

24.01.2023, 27 commentaires

Politique Joseph Kabila “n’a jamais touché son salaire de 680.000 USD”, Olive Kabila

25.01.2023, 26 commentaires

Politique Attaque du Rwanda contre un avion de chasse congolais : Kinshasa parle d’un « acte de guerre » et menace Kigali

25.01.2023, 22 commentaires

Politique Les 4 ans du pouvoir de Félix Tshisekedi : que de promesses non tenues !

26.01.2023, 19 commentaires
Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance