mediacongo.net - Publireportage - Clément Kanku suggère une campagne diplomatique pour la reconnaissance du génocide congolais



Retour PUBLIREPORTAGE : Politique

Clément Kanku suggère une campagne diplomatique pour la reconnaissance du génocide congolais

Clément Kanku suggère une campagne diplomatique pour la reconnaissance du génocide congolais 2021-05-07
Société

Clément Kanku salue la décision du président Félix Tshisekedi d’instaurer l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, ainsi que la nomination des gouverneurs militaires, dans le but d’apporter une réponse durable à la tragédie que vivent les Congolais de cette partie du territoire national.

Tout en encourageant le chef de l’État à opérer des réformes nécessaires dans le secteur de la sécurité ainsi que l’assainissement des forces de défense et de sécurité, le leader du MR appelle à la mise en place de garde-fous pour éviter des dérives pendant la période de l’état de siège.

Suite à la persistance des atrocités dans l’Est, Clément Kanku suggère au gouvernement de mener une campagne diplomatique pour sensibiliser la communauté internationale sur la reconnaissance du génocide congolais.

« Sans préjudice de la campagne militaire que nous soutenons, nous demandons également au gouvernement de la République d’entreprendre une grande campagne diplomatique pour sensibiliser la Communauté internationale sur l’implication des pays voisins dans la déstabilisation de notre pays. Nous voulons aussi qu’on puisse sensibiliser cette même communauté internationale sur la reconnaissance du génocide congolais qui a coûté la vie à plusieurs millions de nos frères et sœurs », a-t-il insisté.

Pour lui, le gouvernement devrait œuvrer également pour la création d’un tribunal pénal international pour la République démocratique du Congo conformément aux recommandations du rapport Mapping, réalisé par les experts des Nations unies.

Dans le but de décourager les tireurs des ficelles de la guerre de l’Est, le farouche opposant au régime Kabila conseille à l’État congolais d’exiger la certification de certains minerais exploités au Congo mais exportés frauduleusement par les pays voisins à l’instar du certificat de Kimberly.

Reagan Ndota
Ouragan FM / MCP, via mediacongo.net
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa