mediacongo.net - Publireportage - Rapport provisoire - CGES - PGAEE - ZA UM amendé après atelier



Retour PUBLIREPORTAGE : Echos des entreprises

Rapport provisoire - CGES - PGAEE - ZA UM amendé après atelier

Rapport provisoire - CGES - PGAEE - ZA UM amendé après atelier 2021-11-06
Echos des entreprises

RESUME NON TECHNIQUE

A. Contexte et justification du projet

Le gouvernement de la RDC est sur le point d’obtenir un financement de la Banque mondiale pour la préparation du Projet de Gouvernance et d’Accès à l’Electricité, à l’Eau et à l’Assainissement (PGAEEA). Dans la perspective de l’amélioration de l’accès à l’électricité et à l’eau, le PGAEEA vise à déployer à plus grande échelle l'accès à l'électricité et à l'eau potable dans les zones d’intervention de la Banque mondiale, tout en améliorant la gouvernance et la performance des services publics et en renforçant les capacités des institutions publiques. Il étendra les services d'électricité et/ou d'eau potable dans les 13 villes de 9 provinces suivantes : Kinshasa, Kwilu (Kikwit et Bandundu), Kasaï (Tshikapa), Kasaï central (Kananga), Kasaï occidental (Mbuji-Mayi), Lomami (Mwene-Ditu, Kabinda), Sud-Kivu (Bukavu), Nord-Kivu (Goma, Butembo et Beni) et Ituri (Bunia) ainsi que leurs structures administratives, et mettra en œuvre les réformes nécessaires et les améliorations opérationnelles pour amener Société Nationale d'électricité (SNEL) et Régie de Distribution d’Eaux (REGIDESO) dans une voie de redressement, et renforcer la capacité des principales institutions nationales et provinciales.

B. Durée du projet et composantes

Les activités du Projet de Gouvernance et d’Accès à l’Électricité et à l’Eau (PGAEE) seront mises en œuvre sur une période de sept (7) ans. L’Unité de coordination et de Management des projets du ministère des Ressources hydrauliques et électricité a été désignée comme l’agence en charge de la coordination des activités du projet et le coût total du projet s’élevé à 500 millions de dollars américains.  Le projet est articulé  autour de quatre (04) composantes ci-dessous :

  • Composante 1 : Amélioration de la performance et de la gouvernance des sociétés d’électricité et d’eau potable ;
  • Composante 2 : Régulation des secteurs et renforcement des institutions ;
  • Composante 3 : Électrification basée sur le secteur privé de certaines villes provinciales ;
  • Composante 4 :Expansion de l'accès à l'électricité et à l'eau potable dans le secteur public.

Au regard de la nature, localisation, la capacité technique et organisationelle du gouvernement de la RDC, et l’envergure des activités envisagées dans le cadre de sa mise en œuvre, le Projet de Gouvernance et d’Accès à l’Électricité et à l’Eau (PGAEE) est potentiellement associé à des risques et impacts environnementaux et sociaux majeurs. Raison pour laquelle, il est classé « projet à risque environnemental élevé et à risque social élevé » selon les critères de classification environnementale et sociale de la Banque mondiale.

Cliquez ici pour télécharger le Rapport complet - format MS Word


UCM
right
ARTICLE SUIVANT : EIES des travaux de réhabilitation, d'entretien et construction des ouvrages d'arts sur l'axe routier Nyamutiri-Ndolera dans le territoire d'Uvira
left
ARTICLE Précédent : EIES des travaux d’électrification des poches noires, d’assainissement, de réhabilitation et de mise en conformité des réseaux SNEL des DKC-DKO