mediacongo.net - Actualités - Vive controverse autour de la machine à voter de Nangaa

Retour Société

Vive controverse autour de la machine à voter de Nangaa

Vive controverse autour de la machine à voter de Nangaa 2017-11-24
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/11-17/ceni-presente-son-premier-prototype-du-materiel-de-vote-electronique-mediacongo-net.jpg -

Analyse faite des arguments présentés pour justifier le choix de cette centrale électorale, la nouveauté décidée laisse entrevoir des surprises désagréables pour l’avenir!

Lundi dernier le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Corneille Nangaa a profité d’une réunion dite de la clarification tenue au siège permanent de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) à Kinshasa-Gombe pour parler, outre du calendrier électoral déjà publié, du nouveau procédé de vote adopté par le bureau de cette centrale électorale.

S’adressant plus particulièrement aux opérateurs politiques du pays dans leurs diversités, Corneille Nangaa a indiqué en substance que ce nouveau procédé de vote ne peut en aucune manière être considéré comme une option levée par la CENI, mais plutôt comme une décision conforme à l’esprit et à la lettre de la Constitution, qui consacre l’indépendance de cette institution d’appui à la démocratie.

Ainsi qu’on pouvait s’y attendre, le message lancé par le Président de la CENI en direction de l’opinion publique, en général, et des opérateurs politiques du pays en particulier, n’a pas fait l’unanimité, bien au contraire. En effet, quelques heures seulement après la diffusion de l’adresse de Corneille Nangaa, on a observé une vive controverse qui dénonce notamment le caractère tendancieux de la décision consacrant un nouveau procédé de vote qui sera opérationnel aux prochaines élections, alors qu’il porte manifestement en lui les germes de la conflictualité!

Des surprises désagréables…

Alors que le nouveau procédé de vote devrait faire l’objet de pourparlers de fond devant aboutir à un consensus global au sein de la classe politique du pays, celui-ci est venu s’imposer à tous sous prétexte qu’il tire son caractère indispensable et imposable de la Constitution.

De Nombreux observateurs de la scène politique du pays, auxquels sont venus se joindre plusieurs opérateurs politiques, ne cessent d’affirmer que «la machine à voter» imposée aux Congolais par la CENI sent le roussi à mille lieux. Que cacherait-elle en fait cette machine pompeusement vantée par la structure chargée de l’organisation des élections, qui a pourtant la réputation d’être l’appendice du régime politique en place en RDC!

Analyse faite des arguments présentés pour justifier le choix ambigü de cette centrale électorale entre cette machine qui fait épargner de l’argent au pays (sic!) et le procédé classique de vote, la nouveauté ainsi unilatéralement décidée, laisse entrevoir des surprises désagréables pour l’avenir de la RDC.

On pense généralement que «la machine à voter» servira au bourrage des urnes de ceux qui s’entrainent déjà à son fonctionnement, au grand dam de ceux qui auront le malheur de la manier le jour même des scrutins annoncés par le très controversé calendrier publié il y a peu par le bureau de la CENI!

Pour Corneille Nangaa et ses pairs du «Bureau», le débat est définitivement clos sur le calendrier électoral et la fameuse machine à voter, mais celui-ci reste largement ouvert pour des millions et des millions de Congolais enrôlés, qui risquent de créer la surprise le moment venu.


La Tempete
727 suivent la conversation
3 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Lionel - 25.11.2017 15:21

Les machines à voter, comme toutes les formes de vote électronique, opacifient les élections. Il est impossible de vérifier si les résultats électoraux sont justes. Il peut y avoir des problèmes (fraude, bug) massifs mais qui restent invisibles. Pour mieux comprendre cette question, lire l'article "Le vote électronique est-il transparent, sûr, fiable ?" facile à trouver sur internet. A noter, la Hollande a voté pendant 15 ans par vote électronique, et est revenu au vote papier. En France après une expérience d'une dizaine d'années et concernant 1 million d'électeurs, les machines à voter vont également être bannies.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Je me Battrai - 25.11.2017 03:28

Voyant Maitre, Aidez nous à résoudre les problèmes du Congo-Kinshasa, Ce qui suis, tu resolveras les problèmes de tout les Congolais sans le savoir et le pays serait dans la Joie parfaite, Sinon laissez Jésus Agit!!!

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Tenue effective des élections le 23 décembre prochain : Nangaa rassure, Fatshi alerte

Politique ..,

10 petites « bombes » de Corneille Nangaa à Bunia, ce vendredi 18 mai 2018

Politique ..,

Processus électoral: le CNSA et Mova d’accord pour rectifier la liste officielle des partis...

Politique ..,

Elections : Corneille Naanga invite les candidats à se préparer

Politique ..,