Le dieu qui se noie

Nous savons qu’une idole n’est rien dans le monde… Et en effet, s’il y en a qu’on appelle dieux, soit dans le ciel, soit sur la terre… toutefois, pour nous, il y a un seul Dieu, le Père… et un seul Seigneur, Jésus Christ, par qui tout existe.

1 Corinthiens 8. 4-6

Le dieu qui se noie

Toukaram, un jeune Hindou, élevé dans le respect des dieux de sa religion, venait d’être admis comme élève à l’école missionnaire de la ville voisine. En traversant la rivière pour s’y rendre, il voit une foule de gens occupés à tirer quelque chose hors de l’eau. Est-ce quelqu’un qui s’est noyé ? Mais non, c’est une idole en bois qui a basculé dans la rivière. On lui a passé une corde autour du cou pour qu’elle ne soit pas emportée par le courant. Que d’efforts pour sauver le dieu qui se noie !

Arrivé à l’école, Toukaram raconte la scène à ses nouveaux camarades chrétiens.

– Quel étrange dieu ! lui disent-ils. Il ne peut pas se sauver lui-même, ni dire merci à ceux qui l’aident. C’est un dieu mort ! Nous, nous connaissons le Dieu vivant !

– Comment s’appelle-t-il ?

– L’Éternel, le Tout-Puissant ; il est notre Père.

– Où est-ce qu’il habite ?

– Il est présent partout : il voit tout et entend tout.

Toukaram écoute et réfléchit. Peu à peu, il apprend à connaître ce Dieu unique qui a donné son Fils pour sauver les pécheurs. Un jour, il déclare devant toute l’école qu’il veut devenir chrétien.

Ne pensons pas que ces idoles “mortes” ne sont pas présentes dans nos sociétés dites “chrétiennes”. Nul besoin d’idoles de bois ou de pierre pour nous asservir : l’argent, la célébrité, l’alcool, la drogue, l’occultisme, même l’addiction aux écrans les remplacent. L’apôtre Jean termine sa lettre par ces mots : “Gardez-vous des idoles” (1 Jean 5. 21).

(La Bonne semence)

douceurvitale@hotmail.com
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png
Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 08 avril 2024
mediacongo
RETOUR À LA LISTE

Petites annonces : Evénements, Formations, Conférences & Eglises  

Avis aux utilisateurs
Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
Référence : AN1 204 059 Publiée le 23.11.2023 LUBUMBASHI - Lubumbashi 518 vues

Le dieu qui se noie

Ajouter aux favoris
Description
Nous savons qu’une idole n’est rien dans le monde… Et en effet, s’il y en a qu’on appelle dieux, soit dans le ciel, soit sur la terre… toutefois, pour nous, il y a un seul Dieu, le Père… et un seul Seigneur, Jésus Christ, par qui tout existe.

1 Corinthiens 8. 4-6

Le dieu qui se noie

Toukaram, un jeune Hindou, élevé dans le respect des dieux de sa religion, venait d’être admis comme élève à l’école missionnaire de la ville voisine. En traversant la rivière pour s’y rendre, il voit une foule de gens occupés à tirer quelque chose hors de l’eau. Est-ce quelqu’un qui s’est noyé ? Mais non, c’est une idole en bois qui a basculé dans la rivière. On lui a passé une corde autour du cou pour qu’elle ne soit pas emportée par le courant. Que d’efforts pour sauver le dieu qui se noie !

Arrivé à l’école, Toukaram raconte la scène à ses nouveaux camarades chrétiens.

– Quel étrange dieu ! lui disent-ils. Il ne peut pas se sauver lui-même, ni dire merci à ceux qui l’aident. C’est un dieu mort ! Nous, nous connaissons le Dieu vivant !

– Comment s’appelle-t-il ?

– L’Éternel, le Tout-Puissant ; il est notre Père.

– Où est-ce qu’il habite ?

– Il est présent partout : il voit tout et entend tout.

Toukaram écoute et réfléchit. Peu à peu, il apprend à connaître ce Dieu unique qui a donné son Fils pour sauver les pécheurs. Un jour, il déclare devant toute l’école qu’il veut devenir chrétien.

Ne pensons pas que ces idoles “mortes” ne sont pas présentes dans nos sociétés dites “chrétiennes”. Nul besoin d’idoles de bois ou de pierre pour nous asservir : l’argent, la célébrité, l’alcool, la drogue, l’occultisme, même l’addiction aux écrans les remplacent. L’apôtre Jean termine sa lettre par ces mots : “Gardez-vous des idoles” (1 Jean 5. 21).

(La Bonne semence)

douceurvitale@hotmail.com


Intéressé(e)?
Contactez l'annonceur !
Douceur@L3EVKWY
Auteur : Douceur
Code MediaCongo : L3EVKWY
Envoyer un message


Signaler un abus

Détails sur l'annonceur

Douceur@L3EVKWY
Auteur : Douceur
Code MediaCongo : L3EVKWY
Envoyer un message

Dernières annonces vues

Best of


Ces annonces peuvent vous intéresser

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance