mediacongo.net - Petites annonces - les cancers du sein et ses moyens de lutte

les cancers du sein et ses moyens de lutte

En savoir plus sur les cancers du sein et ses moyens de lutte
Par le Prof Dr. Robert KIKIDI MBOSO KAMA, Président de l’ AFRIQUE-SANTE, asbl
Un cancer du sein est dû à la multiplication de certaines cellules qui forment une masse ou tumeur. Tous les cancers du sein n’évoluent pas de la même façon, certains sont agressifs et d’autres évoluent plus lentement. Les cellules cancéreuses peuvent rester dans le sein ou se propager à d’autres organes.

Le cancer du sein est le cancer qui touche le plus les femmes, causant des milliers de décès en Afrique et dans le monde. L’âge moyen au diagnostic est de 61 ans et le dépistage par mammographie est proposé à toutes les femmes de 50 à 74 ans tous les deux ans.
Des améliorations ont été notées ces dernières années quant à la survie des patientes. Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme et le deuxième cancer après celui de la prostate.
Dans le monde, environ 1,7 million de nouveaux cas ont été détectés en 2016. Les taux d'incidence sont plus élevés dans les pays développés : ainsi, l'incidence est de 27 cas pour 100.000 personnes en Afrique centrale, contre 92 cas pour 100.000 en Amérique du nord, d'après les chiffres de l'IARC.
Les traitements utilisent la chirurgie, la radiothérapie, l'hormonothérapie, la chimiothérapie et les thérapies ciblées.


Actuellement il y a 522.000 décès par an du au cancer du sein dans le monde. La mortalité est plus élevée dans les pays pauvres. En Afrique de l'ouest la mortalité est de 20 pour 100.000 personnes.

C'est le taux de survie à cinq ans des femmes diagnostiquées avec un cancer du sein entre 2005 et 2010 dans le monde. Le taux de survie à dix ans s'établit à 78 % pour les femmes diagnostiquées entre 1999 et 2004. La survie s'est améliorée grâce aux progrès du diagnostic et des thérapies.
C'est 51 ans qui est l'âge auquel commence le dépistage organisé par mammographie. Il est proposé à toutes les femmes jusqu'à 74 ans, avec une mammographie tous les deux ans.

Pour encourager les femmes à se faire dépister, notre ONG AFRIQUE-SANTE,asbl fait des expositions, des marches, des campagnes d’éducation , d'information et communication sanitaires aux femmes dans leurs milieux et tous les moyens pertinents sont mis à profit pour faire reculer le cancer du sein dans le but ultime d’ encourager les femmes à participer au dépistage organisé, les Comités féminins pour la prévention et le dépistage des cancers du sein ont eu cette drôle d'idée : afficher des messages de sensibilisation sont les suivants :
• « Le dépistage organisé ? C'est une mammographie avec double lecture car deux avis valent mieux qu'un ! »
• « Dépistage organisé du cancer du sein : dès 50 ans, c'est tous les 2 ans ».
• « Afrique-santé est là pour vous orienter vers les médecins et services de santé spécialisés pour cela ».
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Perdu de vue
mediacongo
Auteur : Prof. Dr.Robert KIKIDI

Code MediaCongo : WE8J2GQ
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

les cancers du sein et ses moyens de lutte

Postée le: 17.10.2017
Ville : Kinshasa
Description

En savoir plus sur les cancers du sein et ses moyens de lutte
Par le Prof Dr. Robert KIKIDI MBOSO KAMA, Président de l’ AFRIQUE-SANTE, asbl
Un cancer du sein est dû à la multiplication de certaines cellules qui forment une masse ou tumeur. Tous les cancers du sein n’évoluent pas de la même façon, certains sont agressifs et d’autres évoluent plus lentement. Les cellules cancéreuses peuvent rester dans le sein ou se propager à d’autres organes.

Le cancer du sein est le cancer qui touche le plus les femmes, causant des milliers de décès en Afrique et dans le monde. L’âge moyen au diagnostic est de 61 ans et le dépistage par mammographie est proposé à toutes les femmes de 50 à 74 ans tous les deux ans.
Des améliorations ont été notées ces dernières années quant à la survie des patientes. Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme et le deuxième cancer après celui de la prostate.
Dans le monde, environ 1,7 million de nouveaux cas ont été détectés en 2016. Les taux d'incidence sont plus élevés dans les pays développés : ainsi, l'incidence est de 27 cas pour 100.000 personnes en Afrique centrale, contre 92 cas pour 100.000 en Amérique du nord, d'après les chiffres de l'IARC.
Les traitements utilisent la chirurgie, la radiothérapie, l'hormonothérapie, la chimiothérapie et les thérapies ciblées.


Actuellement il y a 522.000 décès par an du au cancer du sein dans le monde. La mortalité est plus élevée dans les pays pauvres. En Afrique de l'ouest la mortalité est de 20 pour 100.000 personnes.

C'est le taux de survie à cinq ans des femmes diagnostiquées avec un cancer du sein entre 2005 et 2010 dans le monde. Le taux de survie à dix ans s'établit à 78 % pour les femmes diagnostiquées entre 1999 et 2004. La survie s'est améliorée grâce aux progrès du diagnostic et des thérapies.
C'est 51 ans qui est l'âge auquel commence le dépistage organisé par mammographie. Il est proposé à toutes les femmes jusqu'à 74 ans, avec une mammographie tous les deux ans.

Pour encourager les femmes à se faire dépister, notre ONG AFRIQUE-SANTE,asbl fait des expositions, des marches, des campagnes d’éducation , d'information et communication sanitaires aux femmes dans leurs milieux et tous les moyens pertinents sont mis à profit pour faire reculer le cancer du sein dans le but ultime d’ encourager les femmes à participer au dépistage organisé, les Comités féminins pour la prévention et le dépistage des cancers du sein ont eu cette drôle d'idée : afficher des messages de sensibilisation sont les suivants :
• « Le dépistage organisé ? C'est une mammographie avec double lecture car deux avis valent mieux qu'un ! »
• « Dépistage organisé du cancer du sein : dès 50 ans, c'est tous les 2 ans ».
• « Afrique-santé est là pour vous orienter vers les médecins et services de santé spécialisés pour cela ».
mediacongo
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : LE CHATIMENT DIVIN
left
Annonce Précédente : LES COORDONNATEURS PROVINCIAUX AFRIQUE SANTE asbl