mediacongo.net - Petites annonces - OLIGOPHRENOCRATIE

OLIGOPHRENOCRATIE

OLIGOPHRENOCRATIE:Essai de théorie de l’arriération du système politique et de l’Etat fragile.
Evangéliste Prof.Dr.Robert KIKIDI MBOSO KAMA, Leader d’AREV-MINISTRIES et Président de l’Afrique-Santé, asbl.
INTRODUCTION
Chère Communauté Universitaire, Je suis flatté pour cette 5eme invitation de votre organisation estudiantine et vous en remercie très sincèrement, car étant aussi sociologue politique, j’ai cet avantage de forgé une appellation, c’est ainsi que je vous propose un essai de l’arriération du système politique« Etat fragile » sous l’appellation de « OLIGOPHRENOCRATIE »
C’est une théorie politique nouvelle qui se définit comme la fragilité d’un état, une débilité ou arriération dans la conduite de la chose publique.
Sur le plan international, OLIGOPHRENOCRATIE est remplacé par « État fragile » qui est celui qui « n’a qu’une faible capacité à effectuer les fonctions essentielles qui consistent à gouverner une population et son territoire et n’a pas la capacité de développer des relations constructives et mutuellement avantageuses avec la société. Par conséquent, la confiance et les obligations mutuelles entre l’État et ses citoyens en sortent affaiblies… Plutôt que de résoudre le conflit au sein d’un large ensemble de groupes sociaux, le conflit ou la différence sont souvent utilisés pour protéger l’existence d’institutions fortes, de combine, d’arrangements éphémères et répressifs. Les États fragiles sont aussi plus vulnérables face aux chocs (internes et externes) et aux effets du changement climatique, des catastrophes naturelles et des crises économiques régionales ou internationales qui est aussi relativement récente. Elle apparaît dans le discours des institutions nationales et internationales dans les premières années du XXIe siècle et plus précisément en  janvier 2005, à Londres lors d’une Conférence...Elle se présente d’emblée comme une notion rattachant la préoccupation du développement, dans une économie mondialisée, à une préoccupation sécuritaire dans le monde de l’après 11 septembre 2001 : les États ayant un potentiel important de conflits pouvant contaminer la sécurité internationale mais aussi l’économie mondiale, il faut les considérer en tant que tels pour adopter une stratégie adaptée.
Il apparaît que la formule « État fragile » ne remplit pas ces conditions. Elle reste une notion relevant du vocabulaire des relations internationales. Mais la notion Oligophrénocratie me semble cependant très intéressante, du point de vue d’une réflexion et théorie politique. Elle est une forme de dégradation de condition politique et sociale suite au manque de capacités innovantes face à la crise politique.
L’Oligophrénocratie est un facteur essentiel qui favorise la gouvernance criminelle et l’éloignement de l’Etat de Droit dans un pays dit Démocratique.

Quels sont les indicateurs Oligophrénocratie ou de l’arriération du système politique et de l’Etat fragile?

IL faut retenir que Oligophrénocratie n’est rien autre que la dégratation d’un système politique ou un Etat fragile caractérisé par le non- respect de la Constitution ou la loi fondamentale d’un pays, des engagements ou les instruments juridiques pertinents internationaux ratifiés, des lois, et des règlements nationaux pertinents. Le pays vit dans l’anti constitutionalité.
C’est facteur essentiel d’ une gouvernance criminelle qui est fondé sur la mal gouvernance, la corruption et le non- respect de l’Etat de Droit et des principes démocratique dont l’État ou le Gouvernement de la République se livre en violation massif de droits humains et s’affaiblis par des réseaux criminels qui s’infiltrent et contrôlent le Gouvernement , les Parlements, les cours et tribunaux et les autres institutions ainsi que les mandataires sont acquis et à la criminalisation de l’économie et de la vie sociale et politique nationale ainsi qu’au règlement de compte à lieu et place de leadership exemplaire, bref c’est un anti patrie. C’est une gestion chaotique de l’état affaibli dont la violence et la corruption sont devenues un mode d’expression collective de gouvernants et les gouvernés.
L’OLIGOPHRENIE est un état débile et arriéré que nous avons appelé aussi un Etat criminelle ou voyou où règne un arbitraire sans respect des lois ou de la possibilité de recours, où la criminalité devient comme modus operandi de décideurs, des acteurs politiques et la population en générale.
L’Oligophrénocratie ,c’est un État-nation failli qui serait incapable de se maintenir comme membre de la communauté internationale ; qui serait dans la situation de « failing state » qui appellerait du psychothérapie nécessitant la collaboration de plusieurs types d’acteurs .
La débilité ou l’arriération repose donc sur un diagnostic faisant apparaître plusieurs séries de causes :
- la première série met l’accent sur les déterminismes d’ordre culturel (conflictualités de type identitaire, ethnique, religieuse) ;
- la seconde série sur des considérations économiques (faible couverture des besoins essentiels, inégal accès aux richesses, sentiment d’injustice par rapport aux élites) ;
-la troisième série met en avant des considérations politiques (inefficacité de l’État quant à la délivrance des services relevant du domaine régalien, incapacité d’assurer la sécurité des personnes, des biens enfin incapacité à représenter la population, les groupes qui la constituent).
Face à cette défaillance de la gouvernance, qui se double d’un déficit de légitimité, les bailleurs publics (Agences nationales ou multilatérales) se donnent trois objectifs :
-renforcer les États pour leur permettre d’exercer réellement leur mission,
-traiter les fragilités des sociétés en appuyant la société civile,
- traiter les sorties de conflit par la reconstruction.

Conclusion
En résumé les caractéristiques d’ OLIGOPHRENOCRATIE sont notamment :
1.La faible capacité de l’Etat à effectuer les fonctions essentielles qui consistent à gouverner une population et son territoire.
2. L’incapacité de l’Etat à développer des relations constructives et mutuellement avantageuses avec la société.
3.La confiance et les obligations mutuelles entre l’État et ses citoyens en sortent affaiblies plutôt que de résoudre le conflit au sein d’un large ensemble de groupes sociaux,
4.Les conflits sont souvent utilisés pour protéger l’existence d’institutions fortes, de combine, d’arrangements éphémères et répressifs.
5.Le non- respect de la constitution et les lois tant nationales qu’internationales dans le chef de gouvernants et gouvernés ;
6. Violation massive de droits humains et de libertés fondamentaux ;
7. La criminalité dont la corruption et la violence devient comme modus operandi de décideurs, des acteurs politiques et la population en générale.
Je vous remercie.
https://www.mediacongo.net/pics/mediacongo.png



Retour à la liste Petites annonces / Espace Etudiants
mediacongo
Auteur : Prof. Dr.Robert KIKIDI

Code MediaCongo : WE8J2GQ
  Voir toutes ses annonces   Voir son profil

OLIGOPHRENOCRATIE

Postée le: 28.02.2018
Ville : KINSHHASA
Description

OLIGOPHRENOCRATIE:Essai de théorie de l’arriération du système politique et de l’Etat fragile.
Evangéliste Prof.Dr.Robert KIKIDI MBOSO KAMA, Leader d’AREV-MINISTRIES et Président de l’Afrique-Santé, asbl.
INTRODUCTION
Chère Communauté Universitaire, Je suis flatté pour cette 5eme invitation de votre organisation estudiantine et vous en remercie très sincèrement, car étant aussi sociologue politique, j’ai cet avantage de forgé une appellation, c’est ainsi que je vous propose un essai de l’arriération du système politique« Etat fragile » sous l’appellation de « OLIGOPHRENOCRATIE »
C’est une théorie politique nouvelle qui se définit comme la fragilité d’un état, une débilité ou arriération dans la conduite de la chose publique.
Sur le plan international, OLIGOPHRENOCRATIE est remplacé par « État fragile » qui est celui qui « n’a qu’une faible capacité à effectuer les fonctions essentielles qui consistent à gouverner une population et son territoire et n’a pas la capacité de développer des relations constructives et mutuellement avantageuses avec la société. Par conséquent, la confiance et les obligations mutuelles entre l’État et ses citoyens en sortent affaiblies… Plutôt que de résoudre le conflit au sein d’un large ensemble de groupes sociaux, le conflit ou la différence sont souvent utilisés pour protéger l’existence d’institutions fortes, de combine, d’arrangements éphémères et répressifs. Les États fragiles sont aussi plus vulnérables face aux chocs (internes et externes) et aux effets du changement climatique, des catastrophes naturelles et des crises économiques régionales ou internationales qui est aussi relativement récente. Elle apparaît dans le discours des institutions nationales et internationales dans les premières années du XXIe siècle et plus précisément en  janvier 2005, à Londres lors d’une Conférence...Elle se présente d’emblée comme une notion rattachant la préoccupation du développement, dans une économie mondialisée, à une préoccupation sécuritaire dans le monde de l’après 11 septembre 2001 : les États ayant un potentiel important de conflits pouvant contaminer la sécurité internationale mais aussi l’économie mondiale, il faut les considérer en tant que tels pour adopter une stratégie adaptée.
Il apparaît que la formule « État fragile » ne remplit pas ces conditions. Elle reste une notion relevant du vocabulaire des relations internationales. Mais la notion Oligophrénocratie me semble cependant très intéressante, du point de vue d’une réflexion et théorie politique. Elle est une forme de dégradation de condition politique et sociale suite au manque de capacités innovantes face à la crise politique.
L’Oligophrénocratie est un facteur essentiel qui favorise la gouvernance criminelle et l’éloignement de l’Etat de Droit dans un pays dit Démocratique.

Quels sont les indicateurs Oligophrénocratie ou de l’arriération du système politique et de l’Etat fragile?

IL faut retenir que Oligophrénocratie n’est rien autre que la dégratation d’un système politique ou un Etat fragile caractérisé par le non- respect de la Constitution ou la loi fondamentale d’un pays, des engagements ou les instruments juridiques pertinents internationaux ratifiés, des lois, et des règlements nationaux pertinents. Le pays vit dans l’anti constitutionalité.
C’est facteur essentiel d’ une gouvernance criminelle qui est fondé sur la mal gouvernance, la corruption et le non- respect de l’Etat de Droit et des principes démocratique dont l’État ou le Gouvernement de la République se livre en violation massif de droits humains et s’affaiblis par des réseaux criminels qui s’infiltrent et contrôlent le Gouvernement , les Parlements, les cours et tribunaux et les autres institutions ainsi que les mandataires sont acquis et à la criminalisation de l’économie et de la vie sociale et politique nationale ainsi qu’au règlement de compte à lieu et place de leadership exemplaire, bref c’est un anti patrie. C’est une gestion chaotique de l’état affaibli dont la violence et la corruption sont devenues un mode d’expression collective de gouvernants et les gouvernés.
L’OLIGOPHRENIE est un état débile et arriéré que nous avons appelé aussi un Etat criminelle ou voyou où règne un arbitraire sans respect des lois ou de la possibilité de recours, où la criminalité devient comme modus operandi de décideurs, des acteurs politiques et la population en générale.
L’Oligophrénocratie ,c’est un État-nation failli qui serait incapable de se maintenir comme membre de la communauté internationale ; qui serait dans la situation de « failing state » qui appellerait du psychothérapie nécessitant la collaboration de plusieurs types d’acteurs .
La débilité ou l’arriération repose donc sur un diagnostic faisant apparaître plusieurs séries de causes :
- la première série met l’accent sur les déterminismes d’ordre culturel (conflictualités de type identitaire, ethnique, religieuse) ;
- la seconde série sur des considérations économiques (faible couverture des besoins essentiels, inégal accès aux richesses, sentiment d’injustice par rapport aux élites) ;
-la troisième série met en avant des considérations politiques (inefficacité de l’État quant à la délivrance des services relevant du domaine régalien, incapacité d’assurer la sécurité des personnes, des biens enfin incapacité à représenter la population, les groupes qui la constituent).
Face à cette défaillance de la gouvernance, qui se double d’un déficit de légitimité, les bailleurs publics (Agences nationales ou multilatérales) se donnent trois objectifs :
-renforcer les États pour leur permettre d’exercer réellement leur mission,
-traiter les fragilités des sociétés en appuyant la société civile,
- traiter les sorties de conflit par la reconstruction.

Conclusion
En résumé les caractéristiques d’ OLIGOPHRENOCRATIE sont notamment :
1.La faible capacité de l’Etat à effectuer les fonctions essentielles qui consistent à gouverner une population et son territoire.
2. L’incapacité de l’Etat à développer des relations constructives et mutuellement avantageuses avec la société.
3.La confiance et les obligations mutuelles entre l’État et ses citoyens en sortent affaiblies plutôt que de résoudre le conflit au sein d’un large ensemble de groupes sociaux,
4.Les conflits sont souvent utilisés pour protéger l’existence d’institutions fortes, de combine, d’arrangements éphémères et répressifs.
5.Le non- respect de la constitution et les lois tant nationales qu’internationales dans le chef de gouvernants et gouvernés ;
6. Violation massive de droits humains et de libertés fondamentaux ;
7. La criminalité dont la corruption et la violence devient comme modus operandi de décideurs, des acteurs politiques et la population en générale.
Je vous remercie.
mediacongo
mediacongo
mediacongo
AVIS AUX UTILISATEURS Les "petites annonces" sont publiées librement et gratuitement par leurs auteurs qui en sont respectivement responsables. mediacongo.net s’efforce de supprimer tout contenu abusif. Veuillez néanmoins faire attention, en particulier lors d’une éventuelle transaction.
right
Annnonce Suivante : VENTE DES CITERNES EN METAL INOX
left
Annonce Précédente : ELOIGNEMENT DE L'ETAT DE DROIT