mediacongo.net - Actualités - Comment la guerre en Ukraine est devenue un miroir tendu à Taïwan



Retour Monde

Comment la guerre en Ukraine est devenue un miroir tendu à Taïwan

Comment la guerre en Ukraine est devenue un miroir tendu à Taïwan 2022-03-18
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/03-mars/14-20/taiwan_manif_ukraine_22.jpg -

Depuis le début de l’invasion russe, le gouvernement et les citoyens Taïwanais se mobilisent pour soutenir l’Ukraine. Avec en toile de fond, la crainte de connaître un sort similaire.

Des bâtiments officiels décorés aux couleurs du drapeau ukrainien, un fonds de solidarité pour soutenir les réfugiés, et des manifestations de soutien hebdomadaires : à quelques 8 000 kilomètres de Kiev, les Ukrainiens peuvent compter depuis le début de l’invasion russe sur un soutien en apparence inattendu. « Les Taïwanais sont adorables avec moi, raconte avec émotion Daria Zheng, ressortissante ukrainienne installée à Taïwan depuis six ans. Dans le taxi ou au restaurant, les commerçants refusent que je paye dès qu’ils apprennent que je suis Ukrainienne ! Ils sont vraiment à fond derrière nous ».

Cette solidarité lointaine n’est pas un hasard. Archipel démocratique et souverain situé à 200km des côtes chinoises, Taïwan est sous la menace permanente de son puissant voisin. La Chine, qui s’arroge des droits historiques sur l’archipel, a depuis deux ans joint le geste à la parole en envoyant régulièrement ses avions militaires patrouiller dans la zone identification aérienne taïwanaise.

« Les Taïwanais voient leurs craintes les plus profondes se concrétiser en Ukraine, analyse Zsuzsa Anna Ferenczy, chercheuse post-doctorante basée à Taipei et ancienne conseillère au Parlement européen. Je crois que cet élan de solidarité est aussi un moyen pour eux d’exprimer cette peur, en se mobilisant face à une situation qu’ils cherchent également à éviter ».

Pour canaliser cette volonté d’aider, le gouvernement taïwanais a mis sur pied un fonds de donation, lequel a récolté à ce jour près de 14 millions d’euros. « Il y a aussi des milliers de dons en nature, c’est très touchant », ajoute Daria, qui a aidé à empaqueter les colis dans les sous-sols du ministère, et dont la mère et le jeune frère sont réfugiés en Pologne.

« En tant que Taïwanais, je ressens de l’empathie face à ce qu’il se passe en Ukraine. Nous sommes aussi un petit pays face à une grande puissance menaçante, explique l’homme d’affaires taïwanais Koo Kwang-ming. Ce militant indépendantiste de 95 ans a versé près d’un million d’euros à la cagnotte du ministère, ce qui en fait le plus grand donateur taïwanais : « Les petits pays ont des ressources limitées, ils ont besoin du soutien de la communauté internationale ».


Koo Kwang-ming, militant indépendantiste et homme d’affaires taïwanais, a fait don de 900 000 euros à destination des réfugiés ukrainiens. © Archives personnelles de Koo Kwang-ming.

Car les Taïwanais espèrent aussi que cette solidarité internationale contribue à terme à contenir les ambitions territoriales chinoises. Le gouvernement s’est empressé de suivre le train des sanctions économiques contre la Russie et condamne sans relâche l’agression russe. « Si un consensus international se forme pour aider les petits pays face aux invasions des puissances autoritaires, alors cela nous sera aussi bénéfique », assure Koo Kwang-Ming.

Les fonds collectés par le gouvernement serviront d'ailleurs aux pays européens frontaliers de l’Ukraine, déjà partenaires de Taipei. « Pendant la pandémie, la Pologne, la Slovaquie ou encore la République Tchèque se sont nettement rapprochés de Taïwan, note la chercheuse Zsuzsa Anna Ferenczy. Le fait de soutenir aujourd’hui ces pays permet à Taïwan de maintenir ce momentum, et de démontrer sa capacité à s’unir aux démocraties face à l’autoritarisme ». Sans surprise, Pékin a immédiatement fustigé cet alignement des planètes, critiquant une tentative par Taipei de « profiter » de la crise pour avancer ses pions. « Cette solidarité internationale et ce niveau d’action inattendus sont évidemment une mauvaise nouvelle pour la Chine, analyse de son côté Zsuzsa Anna Ferenczy. Cela va forcément influencer les calculs de Pékin pour remettre en cause le statu quo dans le détroit de Taïwan ».

L'invasion russe reste un électrochoc pour Taipei. La présidente taïwanaise a certes refusé les comparaisons hâtives, mettant en exergue l'« importance géostratégique » de Taiwan – l’archipel est par exemple le premier producteur mondial de puces électroniques. Mais au sein de la population, l’absence d’intervention militaire étrangère en Ukraine fait réfléchir.

« Si la Chine nous envahit, on doit s’attendre au même type de réactions internationales qu'avec l'Ukraine, note le militant Koo Kwang-ming. Cela doit nous faire comprendre que nous devons être en mesure de nous défendre seuls, et que la mobilisation de l’ensemble de la population est nécessaire pour résister à l'agression d'une grande puissance ».

Consciente de ces craintes, la présidente taïwanaise a, dans la foulée de l’invasion russe, endossé son costume de cheffe des armées, annonçant par exemple le doublement du temps d’entraînement des réservistes. « L’exemple de la résistance ukrainienne va fournir un argument de poids à tous ceux qui encouragent l’armée taïwanaise à engager des réformes structurelles. Notamment pour renforcer le rôle de la réserve militaire dans la défense de l’île », observe Hugo Tierny, doctorant basé à Taipei et spécialiste des relations entre la Chine et Taiwan. Autant de réformes qui, en plus des sanctions internationales, contribueront à augmenter le coût d’une invasion pour Pékin. « Les Taïwanais sont très impressionnés par notre esprit de défense, note la jeune ukrainienne Daria Zheng. Mais je ressens cette même solidarité chez eux. Comme nous, ils connaissent le prix de la liberté et savent à quel point c’est précieux de pouvoir décider seuls de leur destin ».


RFI / MCP, via mediacongo.net
8547 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : 5 stratégies pour gagner de l’argent au casino en ligne
AUTOUR DU SUJET

Ukraine: Kiev bombardée à l'ouverture du sommet du G7

Monde ..,

Guerre en Ukraine : la ville de Severodonetsk « entièrement occupée » par les Russes, selon...

Monde ..,

Ukraine: dans la bataille pour le Donbass qui continue, Kiev veut la «parité de feu» avec les...

Monde ..,

Livraison de gaz russe : l’Allemagne annonce des moments difficiles

Monde ..,