mediacongo.net - Actualités - Assemblée nationale : Controverse autour de la question sur le cumul de mandat



Retour Politique

Assemblée nationale : Controverse autour de la question sur le cumul de mandat

Assemblée nationale : Controverse autour de la question sur le cumul de mandat 2022-05-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/05-mai/01-08/deputes_parlement_22.jpeg -

L'interdiction du cumul de mandat ou la désignation des membres de famille à la chaine de suppléance aux législatives ou sénatoriale divise, depuis quelques jours, les députés nationaux.

Si les élus membres du G13 déplorent cette pratique, les députés concernés la soutiennent.

« Il n’est pas normal qu’un seul individu se porte candidat à la fois aux législatives nationales et provinciales. C’est ça que nous voulons interdire pour ramener l’élection à un niveau plus compétitif possible » a déclaré, André Claudel Lubaya, membre du G13, plate-forme ayant proposé la réforme de la loi électorale.

Le député Jacque Djoli, un des membres de cette plate-forme, appui de son côté que, le mandat électif relève de l’intérêt public et ne devrait pas être légué aux membres de famille comme un héritage familial.

« Nous ne pouvons pas installer une République de type familiale. Nous devons éviter de transformer la république d’une sorte de monarchie familiale comme un droit privé sous couvert des suppléants », a indiqué cet élu de Boende, province de la Tshuapa.

Pour le G13, cette disposition permettra à la RDC de moraliser la vie politique en empêchant que toutes les responsabilités de gouvernance du pays soient prises en otage par quelques familles bien positionnées.

Une démarche que désapprouvent certains élus.

« Si vous interdisez aux membres de famille d’être des suppléants, mais pourquoi ils sont candidats ? La constitution dit dans l’article 13, qu’on ne peut pas discriminer quelqu’un en raison de son appartenance familiale etc… », a soutenu Alphonse Ngoy Kasandji.


Radio Okapi / MCP, via mediacongo.net
720 suivent la conversation
1 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

Andele | 9EJ2677 - posté le 05.05.2022 à 14:55

Je soutiens la position de G13. Ceux-là qui font de leurs enfants/parents leurs suppléants tuent la démocratie, d'abord au sein de leurs propres partis ou regroupements politiques, mais aussi dans la république en général. C'est un retour indéniable vers la gestion dynastique de la res publica. Et cela finit par frustrer ceux à qui on empêche d'accéder à certains postes parce que n'appartenant pas à telle ou telle autre famille. La rébellion naît souvent de la frustration et des injustices.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : RDC-Vatican : Sama Lukonde et Pietro Parolin engagés pour le bien-être de Congolais
AUTOUR DU SUJET

Force régionale de l’EAC : la question devrait être soumise à l’Assemblée nationale,...

Politique ..,

Assemblée nationale et Sénat : clôture de la session parlementaire de mars

Politique ..,

Invalidation de 5 députés pour absentéisme : Jaynet Kabila dénonce les « violations » de la...

Politique ..,

Blanchard Mongomba : « L’invalidation d’Adolphe Muzito n’est ni plus ni moins qu’un...

Politique ..,