mediacongo.net - Actualités - Bukanga Lonzo: « Jules Alingete est-il OPJ ou juge ? », réplique le clan Matata



Retour Société

Bukanga Lonzo: « Jules Alingete est-il OPJ ou juge ? », réplique le clan Matata

Bukanga Lonzo: « Jules Alingete est-il OPJ ou juge ? », réplique le clan Matata 2022-05-18
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/05-mai/16-22/alingete_jules_inspecteur_IGF_21_5.jpeg -

Jules Alingete, Inspecteur de l'IGF

C’est la désolation dans le chef des congolais normalement constitués, à la suite de la publication, lundi 16 mai 2022, d’un communiqué de presse à travers lequel, l’Inspecteur Général des Finances, Jules Alingete traite le Sénateur Matata Ponyo d’ « auteur intellectuel » du détournement de plus de 287 millions de dollars américains dans le cadre du projet du Parc Agro Industriel de Bukanga-Lonzo.

Des analystes indépendants et des proches du candidat du parti politique Leadership et Gouvernance pour le Développement(LGD) à l’élection présidentielle de 2023 interprètent ce communiqué comme une preuve intangible d’une manipulation politique contre l’ancien Premier ministre.

Dans ce communiqué, Jules Alingete rappelle que l’IGF a transmis les conclusions auxquelles elle a abouti, « à l’issue de sa mission de contrôle du projet de Parc Agro-industriel de Bukanga-Lonzo, ont fait l’objet d’une transmission à l’Officier du Ministère Public, qui, après enquêtes supplémentaires, avait décidé de prendre en charge ce dossier et de le porter auprès du juge, pour établissement des responsabilités, au vu de la gravité des faits ».

Première contradiction, plutôt que de laisser à la justice le soin et le temps de faire son travail conformément à la Constitution et aux lois du pays, le patron de l’IGF a déjà tiré ses conclusions, en tranchant que Matata Ponyo est « bien l’auteur intellectuel, matériel et principal de cet échec ainsi que des détournements qui ont eu lieu ».

OPJ ou juge ?

Selon un juriste contacté par alternance.cd, à partir du moment où le dossier a été fixé par une instance judiciaire, en l’occurrence la Cour Constitutionnelle, qui rappelle-t-on, s’est déclarée incompétente pour juger un ancien Premier ministre pour les faits supposément commis pendant l’exercice de son mandat, « l’OPJ qu’est l’Inspecteur Général des Finances Jules Alingete ne doit plus émettre un moindre commentaire ».

Deuxième contradiction, l’inspection Générale des Finances dit qu’elle est « désessaisie de ce dossier et ne peut plus communiquer là-dessus », mais se permet quand même, de se prononcer sur le sujet et même de faire des graves affirmations.

« Troisième contradiction, analyse un observateur, mais note bêtement que la mission de contrôle avait été demandée par ce dernier suite aux accusations lancées à son endroit dans l’opinion ainsi que différents milieux politiques ».

En tout cas, pour les proches de Matata Ponyo, cette sortie médiatique est « une preuve éloquente de la politisation du dossier et de l’acharnement contre leur leader, via Jules Alingete ».

Aussi, fait-on remarquer qu’un patrouilleur financier doit travailler comme un flic et qu’à ce titre, il doit en principe fermer sa gueule pour laisser aux responsables des instances judiciaires compétentes la liberté de travailler en toute indépendance.

D’ailleurs, une certaine opinion estime que le flic anti corruption en chef multiplie les déclarations mensongères et tapageuses dans le but de devenir populaire.

« Dans cette quête de popularité, il s’est permis de traiter un ancien Premier ministre d’ « auteur intellectuel et matériel » d’un détournement, jusque-là non confirmé par une instance judiciaire », regrette un journaliste.

De quoi pousser un juriste révolté à se poser la question de savoir « si Jules Alingete avait trouvé de l’argent supposément détourné du projet du parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo dans les poches et les comptes bancaires de Matata Ponyo »


Alternance / MCP, via mediacongo.net
1923 suivent la conversation
11 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

avatar
Mbok'Elengi 10e rue | TSWZGT3 - posté le 18.05.2022 à 14:19

Ce type de l'UDPS ne commente pas les detournements de Eteni Longondo, Tony Mwaba, RAM et de la presidence. C'est un combattant taliban de la 10e rue qui recoit des injonctions de l'UDPS. Pour RAM, il a dit que le dossier qui est parti a l'AN ne concerne plus IGF mais pour Matata, le dossier qui est deja clos a la CC, Alingeti vient faire son acharnement et rancune. C'est un ype qui va fui ce pays depuis peu. Tous les gens qu'il a cite sont innocents et Tshilombo les a libere tous! Alingeti conflictuel...

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
John B. | IWY2VW3 - posté le 18.05.2022 à 13:42

NO COMMENT

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congo Nouveau | RPTX2JX - posté le 18.05.2022 à 13:08

BUKANGALONZO, RAM, GO-PASS, TVA, RETRO-COMMISSION/PETROLE, les congolais veulent des explications sur tous ces dossiers. Nous voulons que les coupables soient transmis en justice. Pour BUkangalonzo, tous les anciens premiers ministres qui ont pris la relève de Matata devrait être interpelé, y compris les ministres de l'agriculture

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
avatar
Antoine | GNF1HEC - posté le 18.05.2022 à 12:08

Il n'est pas juge, ni OPJ; mais pourquoi il vous fait peur? Votre réaction est-elle une stratégie pour le faire taire? On devrait avoir honte de se justifier pour dissimiler le vol organisé par ce monsieur qui cherche à s'attribuer la réussite de certains projets à l'époque et attribuer les échecs à Kabila

Non 7
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Les Sans Foufous | 5G4VXIJ - posté le 18.05.2022 à 11:41

Commencez par poursuivre l'auteur intellectuel du "Procès 100 jours", après on verra l'affaire Bukanga Lonzo.

Non 5
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Johan2000 | XQW8BPK - posté le 18.05.2022 à 11:37

Pour une fois, pouvons-nous reconnaître les prouesses de ce service de l'Etat muselé pendant plusieurs années. Les détourneurs de fonds publics s'inquiètent, les finances des entreprises du portefeuille se portent mieux et sont protégés des gestionnaires véreux. Vive l'IGF, ce dossier rebondira surement pour que la vérité éclate

Non 7
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Tuzayene Kabemba | ESZJ4X3 - posté le 18.05.2022 à 11:31

Un auditeur a le droit de donner son point de vue ou sa conclusion générale après l'audit. Il appartient aux autres instances de confirmer ou non les conclusions de l'auditeur. Donc c'est un droit professionnel pour l'IGF d'émettre ses conclusions et ses opinions.

Non 10
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
In God We Trust | DXQNBPE - posté le 18.05.2022 à 11:26

Bien dit, @Anonyme.

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
avatar
Patriote B. | RM6X4SU - posté le 18.05.2022 à 10:16

l'IGF, un aigri et homme de mauvaise foi.

Non 7
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima | TTYVYQL - posté le 18.05.2022 à 10:15

Pourquoi, on se demande, matata n'intente pas un procès pour defamation (et imputation dommageable comme le vocabulaire cher aux congolais le dit) contre l'IGF là où il se dit être injustement accusé pour des choses qu'il n'a pas fait ni de près ni de loin?

Non 9
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme | SS8IHQA - posté le 18.05.2022 à 10:08

Pareil comportement fait douter de la crédibilité de l'IGF. Que l'IGF se rappelle de ce qu'il a dit lorsqu'on lui posa la question de savoir pourquoi il n'allait pas enquêter sur les dépassement budgétaire chronique à la présidence de la République... La mesure que vous utilisez pour juger les autres sera la même mesure qu'on utilisera pour vous juger...

Non 8
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Cardinal Fridolin Ambongo : " Nous demandons au Pape François de s'impliquer pour la paix en soutenant la diplomatie de bon voisinage du chef de l’Etat, Félix
AUTOUR DU SUJET

Justice : Matata Ponyo sommé de se présenter à la Cour de cassation

Société ..,

Affaire Bukanga Lonzo : l'absence du sénateur Matata Ponyo, le procès renvoyé au 11 juillet

Société ..,

Bukanga Lonzo: 425.000 Usd décaissé pour l'achat des vaches n’ont jamais été trouvé sur le...

Economie ..,

Projet Bukanza Lonzo : Matata Ponyo attendu à la Cour de cassation le 13 juin

Société ..,