mediacongo.net - Actualités - Patrice Lumumba, deux mausolées pour un héros



Retour Société

Patrice Lumumba, deux mausolées pour un héros

Patrice Lumumba, deux mausolées pour un héros 2022-06-28
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/06-juin/27-30/lumumba_patrice_22_222.jpg -

61 ans après son assassinat, Patrice-Emery Lumumba a droit à des obsèques et un deuil national. Les cérémonies funèbres sont voulues grandioses. Sûrement à défaut d’une émotion nationale qui n’aurait pas manqué d’être, si son inhumation n’avait pas attendu autant de temps.

Depuis, beaucoup d’eaux ont coulé sous le pont. L’histoire retiendra que deux mausolées lui ont été construits. L’un à Kinshasa, la bouillante capitale congolaise où la mort de ce héros fut en partie décidée. L’autre à Shilatembo, une petite brousse située à 55 kilomètres de Lubumbashi. C’est là que le tout Premier ministre congolais connut une mort  atroce. Et si cela était le symbole d’une nation qui ne sait se réunir, ni autour de ses vivants ni autour de ses morts ?

La légende raconte qu’un dirigeant katangais avait dit un jour à Lumumba, ”tu ne mettrais jamais les pieds au Katanga, à moins que tu ne sois mort”. Si cela est vrai, cette menace se serait réalisée deux fois. Une première fois quand il fut ramené pratiquement moribond à bord d’un avion. Et où une soldatesque ivre et droguée s’était acharnée sur lui et ses deux compagnons d’infortune. Cross de fusil, coups de pied et de poings, ceinture, tout était bon pour ces soldats à la solde du colonel Mobutu. Ainsi, ils pouvaient amocher davantage ces trois  hommes qui étaient à leur merci à 10 000 pieds d’altitude.

Et une mort atroce

À leur descente d’avion, ce n’était plus que des morts-vivants. Ils seront achevés par des salves tirées par des gendarmes katangais, sous commandement d’officiers belges. C’est d’ailleurs un sergent du royaume, qui se vantera plusieurs années plus tard, d’avoir participé à la sale besogne. Il s’était permis d’emporter une ou deux dents, en guise de trophée arraché sur ”un sale nègre”. Il dira, plus tard, avoir rendu service ”au monde libre” en éliminant ”un dangereux énergumène”. Jusqu’ici, il est le seul à avoir dit sa part de vérité. D’autres versions  sont toujours attendues. La deuxième fois que Lumumba a touché le sol katangais, c’est dans un cercueil. Ainsi la boucle aura été bouclée.

Haro sur le baudet

Il y a d’abord celui de la Belgique qui à demi-mot, reconnait être l’un des instigateurs de cet odieux assassinat. Les enquêtes lancées il y a quelques années par la famille de Lumumba, avancent à pas de tortue. Entre-temps, la RDC aura eu  juste droit juste à des souverains ”regrets” de la part du roi Philippe et à des pâles excuses gouvernementales prononcées sans emphase par le Premier ministre du royaume.

Mais cela aura suffi pour déclencher une batterie de condamnations et de réprobations de la population congolaise. Celle-ci exige réparation. Si le pays tout entier crie haro sur le baudet, côté des officiels, les mots sont choisis pour ne pas jeter de l’huile sur le feu. Personne dans la cour n’ose dire quoi que ce soit, qui puisse gâcher une fois de plus, une amitié à peine retrouvée avec l’ancien colonisateur.

Les relations entre les deux pays ont souvent joué aux montagnes russes, avec des pics et des moments de basses conjonctures. Même côté jardin, il y a peu de membres de la classe politique qui se montre critique. Tout est fait comme si on marchait sur des œufs. Kinshasa ne veut pas prendre l’initiative d’une autre querelle comme il y en a eu tant entre les deux pays. Signe qui ne trompe pas, si en Belgique il y a quand même eu début de procès, en RDC, il n’y a jusque-là aucun magistrat sur le dossier Lumumba.

Enterrer la vérité

Le peuple congolais si avide de polémiques et de scandales, ne cesse de réclamer des coupables, dans la sphère politique, l’omerta semble être la règle. C’est comme si la vérité  qui risque d’être découverte, pourrait amener plus de problèmes que de solutions. Vivant ou mort, Lumumba demeure un coûteau à double tranchant.

En l’enterrant à Kinshasa, c’est peut-être une part de vérité qui sera définitivement enfouie six pieds sous terre. En gardant un beau mausolée vide en sa mémoire en terre katangaise, on aura donné l’absolution à des katangais. Car ces derniers étaient désignés pendant des décennies, comme les coupables, d’un assassinat dont les conséquences se font sentir jusqu’aujourd’hui.

Désormais, ce sont les Belges qui portent le chapeau. À moins que lassés d’être traités de vulgaires assassins, ils disent la vérité, rien que la vérité et toute la vérité.

Il paraît qu’il ne faudra pas trop compter là-dessus. Les crimes d’Etat sont les secrets les mieux gardés du monde. Celui-ci ne fera certainement pas exception. On se contentera donc de visiter Lumumba dans deux mausolées, l’un à Kinshasa, l’autre à Lubumbashi.

Qui a dit que la RDC est un pays comme les autres ? ”RDC, eloko ya makasi”, aime-t-on dire au pays. Celui qui aura compris cette expression kinoise, aura déjà beaucoup appris sur le Congo de Lumumba.

La morale de cette histoire, c’est que d’une certaine manière, Lumumba aura tiré une vengeance posthume sur les commanditaires étrangers de sa mort, ainsi que sur les exécutants locaux. Il est le seul homme au monde, à avoir deux mausolées. Il bat le record du nombre de routes, d’universités, de place qui, lui, est dédié. Ses assassins eux sont dans les oubliettes. Quand on évoquera leurs noms, ce sera en mal.


magazinelaguardia.info / MCP, via mediacongo.net
1834 suivent la conversation
5 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs

B.Michel | RQ3L698 - posté le 28.06.2022 à 19:42

Venez commenter,vous les "congolais" idiots et toujours les mêmes. Souvent ce sont des ratés qui remplissent l'Europe et des chômeurs. Ils viennent passer leur temps sur ce site en attendant qu'ils soient payés par l'argent du contribuable. Bande des fainéants,et chekuleurs. Vous allez vieillir dans les rues de Paris, de Bruxelles et de Londres... Biso awa toza kaka na Béton! FATSHI Béton armé! Batu ya mitema mabe! AVC Ekoboma bino...

Non 3
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 28.06.2022 à 18:53

Pourtant Les bourreau de Lumumba c'est notamment son geniteur, E. Tshisekedi, Kassavubu, Mobutu et Les katangais Moise Tshombe, Kimba Evariste et Cyrille Adoula. Trichekedi verse les larmes de crocodiles!

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
avatar
Mbok'Elengi 10e rue | TSWZGT3 - posté le 28.06.2022 à 18:34

Tshilombo avec un bilan nul se cache derrière la mort de Lumumba pour se faire la santé mais ke peuple n’est plus dupe! Récupération de la talibanie….ils ont même oublié le Rwanda et Bunagana..des cons inconscients et opportunistes

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le sage | SD3Y66Q - posté le 28.06.2022 à 16:52

Au lieu d'organiser l'armee, vous passez tout votre temps a construire des mausolees!!! Bientot RUMANGABO va tomber. Trichekedi, le sait-il???

Non 3
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais Telema | UYEQRR8 - posté le 28.06.2022 à 16:10

EKOMA COOP YAKOYIBA MBONGO NA CAISSE YA L ETAT

Non 3
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?


right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Littérature chrétienne : "Sauver pour sauver" un ouvrage qui interpelle les chrétiens à ramener les gens au Seigneur
AUTOUR DU SUJET

Kinshasa : les derniers préparatifs au mémorial du héros national Lumumba

Société ..,

Haut-Katanga : le site de Shilatembo prêt à accueillir la relique de Patrice-Emery Lumumba

Provinces ..,

«Après 61 ans de captivité», la dépouille de Patrice Lumumba sera remise lundi à sa famille

Société ..,

Commémoration: Kisangani se prépare à accueillir les restes de Patrice Lumumba

Provinces ..,