Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Retour

Société

ESU: les professeurs de la RDC déclenchent la grève

2022-09-23
23.09.2022
2022-09-23
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/09-septembre/19-25/des_professeurs_universites.png -

Le Réseau des Associations de Professeurs des Universités et Instituts Supérieurs du Congo (RAPUICO, annonce qu’il a décidé d’entrer en grève dès ce vendredi 23 septembre 2022. Cela, après avoir épuisé toutes les voies légales de recours.

“Par conséquent, il décrète l’arrêt de toutes les activités scientifiques et académiques dans tous les Etablissements publics de l’Enseignement Supérieur et Universitaire sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo” annonce le RAPUICO.

A cet effet, le RAPUICO demande à tous les Professeurs de la RDC, “qui ont épuisé toutes leurs doses de patience” de respecter strictement ce mot d’ordre.

Dénonçant le “ridicule” qu’ils subissent, les professeurs des Universités et Instituts Supérieurs de la RDC pointent du doigt “certains acteurs clés du Gouvernement de la République” qui manquent de volonté politique en s’affichant contre la vision du Chef de l’Etat.

“Le RAPUICO prend à témoin toute la communauté, tant nationale qu’internationale, de toutes les conséquences qui découleront de cet arrêt d’activités, dont le gouvernement sera tenu pour seul responsable”.

Pourquoi la décision des Professeurs des Universités et Instituts Supérieurs de la RDC

Les Professeurs de la RDC rappelent que la soixante-sixième réunion du Conseil des Ministres, tenue le vendredi 26 août 2022, a bel et bien pris acte du Rapport des travaux de la Commission Paritaire Gouvernement – Banc syndical de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU), et de l’évaluation de la mise en oeuvre des Accords de Bibwa/Nsele.

Pour répondre aux préoccupations portées par lesdits Accords, le Président de la République a chargé le Gouvernement de s’y impliquer «diligemment ».

Et pourtant, à la suite de son Assemblée Générale du 29 août 2022 ; assortie d’une Déclaration, le Réseau des Associations des Professeurs des Universités et Instituts Supérieurs du Congo (RAPUICO en sigle) a noté que : « le respect des échéances pour la livraison des véhicules aux Professeurs, le paiement de la prime annuelle de recherche et la prise en compte du nouveau barème de l’ESU et de la Recherche Scientifique dans les prévisions budgétaires de l’exercice 2023 », étaient essentiellement des points, lors dudit Conseil des Ministres, tels que présentés et prérappelés par son Porte-parole.

“C’est pourquoi, réuni ce jour pour évaluer la mise en oeuvre effective de la recommandation du dernier (Conseil des Ministres) au Gouvernement de la République, le RAPUICO constate avec amertume, que les engagements pris à Bibwa/Nsele, continuent d’être torpillés et bafoués, au grand dam des revendications de Professeurs, forcés depuis des lustres à vivre dans des conditions, on ne peut plus inacceptables, eu égard aux services qu’ils rendent à la Nation. Par ailleurs, eu égard à l’erreur flagrante, consommée par le Ministre des finances, notamment par son refus affiché du versement de la deuxième et de la troisième tranches de paiement pour les véhicules chez le concessionnaire, tendant à expirer dans les 8 jours, le RAPUICO dénonce l’indifférence, la légèreté et la banalisation qui entourent le traitement des dossiers de tous les Professeurs de la RDC” .

Pour preuve, les professeurs affirment que malgré que le DTO du paiement, pourtant signé et émis depuis le lundi 12 septembre en cours, affecté au payement d’un acompte de seulement 37,51 % sur la deuxième tranche pour le compte du concessionnaire, n’a toujours pas fait l’objet du moindre OPI y afférent.

“Le RAPUICO déplore le fait que la parole donnée du Président de la République, Chef de l’Etat, qui s’est personnellement et solennellement engagé, en présidant la cérémonie de la distribution du tout premier lot des véhicules aux Professeurs Émérites de la RDC, en date du 01 août 2022 à l’esplanade du Palais du Peuple, démontrant de sa meilleure attention au dossier relatif aux Accords querellés. Pour la résolution desquels, pourtant, il a fermement recommandé la Diligence dans leur exécution (cf. Compte-rendu de la soixante-sixième réunion Conseil des Ministres du vendredi 26 août 2022, point II.7, pp. 10 – 12)”.

Le RAPUICO conditionne la reprise des activités au paiement de la totalité de deux tranches sus-évoquées et de la prime de recherche, conformément aux Accords de Bibwa.

Le RAPUCO demande enfin à tous ses membres l’exécution ferme et sans délai des recommandations de la déclaration de ce vendredi.

 

Jean-Luc M
LaPrunelleRDC / MCP , via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 7 commentaires
2212 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs

0 réponse
Nos prof ont 100% raison. C'est la faute du chef qui manque de courage de changer ses ministres qui ne respectent pas leur promesses. Mais que font ces deputes qui touchent 21.000$ ou le bureau qui tue les contribuables avec leurs salaires mensuels de plus de 200.000$ ? Le president ne fait que pleurnicher devant l'ONU sans d'abord resoudre les problemes internes. Que font ces centaines de ses conseillers -commissionaires issu de la diaspora et de familles proches qui encaissent de millions de $ et construisent des villas a Kin et en Europe? Il ne faut pas oublier que les elections auront lieu tot ou tard.

Réagir

3
1
Répondre
@
0 réponse
Réclamer vos droits est une histoire logique, mais pensé aussi aux conséquences que cela pause dans la communauté. étant vous même parents vous devriez vous battre pour que nous ayons un avenir meilleur enfin de changer les choses dans les jours avenir, mais en vous voyant agir on dirait bien que vous n'êtes pas si différent d'eux. Ce même scénario recommence d'année en année,bouleverse l'enseignement et les étudiants en payent le gros prix, Nous demandons au gouvernement et aux enseignants de nous aider et de façonné notre avenir comme il se doit

Réagir

1
Répondre
@
0 réponse
Les profs ont le droit d'être payés plus que les députés ou les membres du gouvernement. Où sont passés toutes les promesses faites?

Réagir

2
Répondre
@
0 réponse
Quand vous payez les DE-PUTES qui ne font absolument $21000, Mbata $200000, Mboso $300000, les soit disant conseillers A la presidence $40000, vous faites des musiciens des Ambassadeurs au lieu de promouvoir l'intellectualisme. Nous ne sommes pas tous des frappeurs et jouisseurs. Tshilombo va insulter nos profs A l'etranger mais n'a jamais dit un seul mot aux frappeurs qui scandalisent ce regime chaque jour.

Réagir

2
1
Répondre
@
0 réponse
Ces professeurs ne sont pas honnêtes vis à vis des parents. Ils exigent la totalité des frais et quand une bonne partie d'étudiants finissent de payer ils vont en grève. Je trouve déplorable ce comportement. Oui à la revendication que je trouve devrait donner un peu plus de temps. On parle de budget 2023 qui est encore une proposition de loi. J'estime que cette pression est prématurée. Je n'ai jamais soutenu cette administration, et je pense me mettre du côté de l'intérêt général.

Réagir

1
1
Répondre
@
0 réponse
Tshilombo est un torchon et il doit partir. Ce regime nous cause trop de mal....incroyable au moment ou felix touche 870.000$ par mois mais les profs souffrent...

Réagir

5
1
Répondre
@
0 réponse
Il y a des professions qui a mon avis ne devraient pas grever. Il y a bien d’autres moyens qui permettent d’atteindre le même objectif sans affecter l’éducation ou la santé de nos concitoyens. Ceci montre que nous sommes bien entré dans la phase de la paresse collective.

Réagir

3
2
1
Répondre
@
right
Article suivant Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
Article précédent Un camion man perd les freins et finit sa course dans un marché à Bukavu

Les plus commentés

Société État major Général des FARDC, Garde républicaine, Renseignements militaires, opérations… la liste complète de tous les généraux nommés par Félix Tshisekedi

04.10.2022, 15 commentaires

Société Un Casque bleu tué, le SG de l’ONU en colère réagit

03.10.2022, 14 commentaires

Politique Géopolitique de la région des Grands Lacs. La fin d’un cycle : Paul Kagame du Rwanda sur les traces de Mobutu du Zaïre-Congo !

03.10.2022, 12 commentaires

Politique "La guerre de l'Est est programmée et désirée par des étrangers à travers la Constitution de 2006" (Des scientifiques)

03.10.2022, 12 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance