Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Société

DV Loterry: « Même s'il faut laver les chiens, je le ferai. Mais je dois à tout prix quitter le Congo » F. Nzola, candidat à l’édition 2024 (Reportage)

2022-10-14
14.10.2022
2022-10-14
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/10-octobre/10-16/dv_loterrey_22_02145.jpeg -

36 ans d’âge, licencié en architecture à l’Institut national du bâtiment et des travaux publics (Inbtp) depuis 8 ans, Félix Nzola fait partie des nombreux sans emplois que compte la Republique démocratique du Congo.

Après ses multiples sollicitations sans succès, il a décidé de tout miser sur un éventuel voyage aux Etats-Unis, terre de ses rêves, où il espère trouver un avenir radieux et une vie meilleure. C’est ce qui motive sa candidature au programme de visa de diversité pour l’édition 2024. Nous l’avons rencontré faisant la queue dans l’un des cybers de la ville qui offrent le service du jeu.

Des années de quêtes vaines, le cycle enchaîné de refus

« J’ai fini mes études avec la mention distinction. J’ai également suivi plusieurs formations et effectué des stages dans des entreprises à Kinshasa. Leurs promesses de me rappeler sont restées des vœux pieux. Je suis à bout. Autant partir… », nous a confié Félix Nzola. Stress, colère, désarroi, autant d'émotions qui caractérise ce trentenaire en quête d’emploi depuis plus de 8 ans. Pérennes ou temporaires, Félix dit avoir tout mis en œuvre pour faire valoir ses années d’études. Malgré ses « compétences avérées », toutes ses lettres sont restées lettres mortes.

A un moment de sa quête, la fatigue consécutive à la recherche d’un emploi a influencé, et même freiné son quotidien monotone caractérisé par la rédaction des lettres de motivation, l’adaptation de curriculum vitae et l’envoi d’applications. « J’ai dû quitter mes parents à l’âge de 34 ans, je ne suis pas encore marié, je suis fiancé, et ma belle-famille me fait pression. Je ne sais pas subvenir aux besoins de mes parents alors qu’à cet âge, c’est moi qui devrait les prendre en charge puisque je suis l’ainé de la famille », s’exclame en sanglot, cet ingénieur «rêveur».

Les USA, eldorado de Félix

« Je pense que les USA ne sont pas le paradis, mais je reste convaincu que les conditions de vie y sont meilleures qu'en RDC. Oui ! Je suis prêt à mettre au coffre mon diplôme universitaire, pourvu que je parvienne à gagner de l’argent », insiste-t-il. Sur un ton forcené, Félix manifeste sa détermination à quitter Kinshasa, qui selon lui, ne lui offre aucune garantie de vie.

Pour ce dernier, même s’il faudra laver des chiens, exercer le métier de plongeur (entretenir et nettoyer la vaiselle) ou tout autre métier loin de son domaine de formation, il est prêt à le faire. « J’ai longuement attendu le lancement de cette édition de la DV Lottery afin d'y prendre part. Je n’attendais que ça. Une fois aux USA, je sais que des opportunités meilleures vont s’offrir à moi, et je trouverai les moyens de faire venir ma famille… », renchéri-t-il.

Afin de maximiser ses chances de jouer à  la loterie, Nzola s'est pointé au cyber dès 6h du matin, faisant la queue afin d’être reçu et de jouer son va-tout. Ce qu'il a pu faire au bout de plusieurs heures d'attente moyennant dollars américains. Souriant après avoir joué au DV Lottery, Félix devra attendre jusqu'au mois de mai prochain pour connaître son sort.

« Fuire la RDC à tout prix ! »

Le cas de Felix apporte la preuve que les violences, l’insécurité, les menaces politiques ne sont pas les seules causes de la migration des Congolais à l’étranger. Il confirme également que l’Est de la RDC n’est pas le seul coin du pays d’où les populations migrent. Ce phénomène est notamment observé dans la capitale congolaise, où les motifs de migration sont principalement la pauvreté, la promiscuité et le chômage. Ainsi, plusieurs jeunes sont décidés à lever l'ancre pour d’autres cieux, parfois au prix de leurs vies. Tous en quête d’espoir, de liberté et d’une vie meilleure. Ils sont animés par le désir de poursuivre leurs études dans les meilleures conditions, des motifs familiaux... sans oublier aussi la quête de la paix et de la sécurité, loin des conflits et menaces.

Les Congolais sont parmi les nationalités les plus représentées dans de nombreux pays européens. Plusieurs d’entre eux, fuyant les réalités du pays, ont décidé de prendre en main leur destin. Ils ont rêvé, parfois trop souvent, d’un avenir radieux hors de leur pays natal, la RDC. Même si la frontière entre migration volontaire et migration forcée est parfois difficile à tracer.

 

Djodjo Vondi
congo-press.com (MCP) / mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 8 commentaires
3304 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


0 réponse
Et pourtant il y a beaucoup d'espace arables au pays. Les belges nous ont fait croire que le seul emploi c'est le bureau. Voilà le grand souci. Il est question que les gouvernants mettent la sécurité sur le territoire et assainisse le climat des affaires (trop des tracasseries fiscales, escroqueries d'état, lenteur administrative: pour un petit papier il faut des mois voire des années si pas avec trafic d'influence ou corruption pour l'obtenir )

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Botiaki tembe : tolanda Mvuluzi Kimbangu, bolingi kaka ZEZI KRIS. Lelo tosuki wapi?

Réagir

1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Ceci devait interpeller ces gouvernants qui ont promis monts et merveilles à la population avec des slogan "LE PEUPLE D'ABORD". Il y a de cela quatre ans, les gens ont chanté: FELIX PAPA ALOBAKI LE PEUPLE D'ABORD. Ils ont déchanté et voilà la preuve. ca devait interpeller. Même ceux qui claironnent BILAN POSITIF, 2ème MANDAT doivent poser des questions à leur conscience.

Réagir

1
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
C'est malheureux d'abandonner un pays si riche pour aller devenir esclave. Nous avons tout sauf des bons dirigeants. Le monde entier devait se battre pour venir au Kongo. Hélas. Même quand on gagne 5000, 10000 à Europe, c'est pas grand chose si l'on veut vivre normalement.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
Lui il est prêt de laver les chiens, c'est encore mieux, je connais un jeune de mon quartier qui a voyagé en 2016, il travaille dans une porcherie et il empoche au moins 3500$ chaque mois.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
C'est totalement désolant. De voir des universitaires du troisième cycle, chercher à fuir leur pays qui les a vus naître, les a formés Tout montre! Combien notre système éducatif est toujours colonial Où des gens, qui prétendent avoir été formés avec distinction: ne sont pas à même, de créer des projets ni de start-ups Mais rêvent vivre en occident, toute leur vie, comme des réfugiés et des citoyens de seconde zone C'est triste pour ces élites dites africaines, qui obtiennent des diplômes pour s'acheter des jeeps et vivre une bonne vie Loin de la recherche J'aurai souhaité mieux que ça! Pour tous ces gens.

Réagir

3
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
voilà la RDC de felix! aucune perspective d'avenir pour la jeunesse! les gens passent des mois, voir des années à essayer de sortir du pays!!!! Mawa

Réagir

4
3
Répondre
@
Insérez un émoji
0 réponse
"L'ingénieur rêveur" pouvait se plonger dans l'entrepreunariat que chercher des bouc-émissaires. Mais il savait qu'il n'avait aucun emploi, sans source de revenus aucune, pourquoi cherché à se fiancé ? Et surtout qu'il est encore à fleur de l'âge. Congolais aza ndoki.

Réagir

10
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Haut-Uele : les agents de KGM menacent un sit-in au bureau de la CNSS pour réclamer les arriérés des allocations familiales accumulés depuis 2020
left
Article précédent Phénomène « Kuluna » à Kinshasa : Une question orale avec débat adressée au ministre provincial de l’Intérieur

Les plus commentés

Politique La Balkanisation de la RDC : une mauvaise solution (Analyse d’Oasis Kodila Tedika*)

02.02.2023, 26 commentaires

Politique Félix Tshisekedi isolé sur la scène africaine ? (Lembisa Tini, Ph.D)

02.02.2023, 19 commentaires

Afrique Exclusion des officiers rwandais dans la force régionale : l'EAC demande des explications aux autorités de Kinshasa !

03.02.2023, 18 commentaires

Politique Présidentielle 2023: le phénomène Mukwege

01.02.2023, 15 commentaires

Ont commenté cet article



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance