Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Media & tendance Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - IMCongo (habillage new site)
Retour

Santé

Plus de 12.000 femmes décèdent du cancer de sein tous les ans

2022-10-23
23.10.2022
Femme
2022-10-23
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2022_actu/10-octobre/17-23/cancer_de_sein_22.png -

Le cancer du sein est réputé pour être le plus meurtrier chez les femmes. La Ligue contre le Cancer révèle que près de 58.450 cas sont détectés et plus de 12.100 femmes en décèdent tous les ans. Pourtant, le taux de dépistage continue de baisser. Moins de 49% de femmes se sont fait dépister en 2019. « Le dépistage du cancer du sein peut sauver la vie de femmes », affirme la Ligue dans une publication de ce 20 octobre 2022.

Selon cette Ligue, entre 50 et 74 ans, une mammographie et une palpation sont recommandées tous les deux ans. Ceci n’est possible que dans les pays ou les soins de santé sont pris en charge par la Sécurité Sociale. Dans les pays où la population assure seule ses soins de santé, cette action est quasiment impossible.

Plus d’une femme interrogée dans la ville province de Kinshasa révèle qu’elle ne se fait pas dépister en raison du cout que cela implique. « Je me suis renseignée après avoir participé à une conférence sur le cancer du sein, mais j’ai constaté que le coût est au-dessus de mes moyens. Alors, j’attends qu’on parle de dépistage gratuit pour me faire dépister. » A confié une cinquantenaire, habitante de Kinshasa.

Pourtant, la Ligue contre le cancer martelé sur le fait qu’une palpation par un professionnel de santé par an est recommandé dès l’âge de 25 ans. « Prenez soin de vos seins ! Entre les mammographies et les examens gynécologiques, surveillez vos seins régulièrement », insiste la Ligue.

Toute modification au niveau des seins doit motiver une prise de rendez-vous sans attendre. « J’aimerais bien prendre un rendez-vous tous les ans pour me faire dépister, mais avec quel argent ? déjà que mes études universitaires sont difficiles à payer. La vie coûte cher. C’est compliqué », a regretté une jeune fille de 25 ans interrogée à Kinshasa.

Pourvu que la Couverture Santé Universelle (CSU) intervienne à temps. Sans laquelle, la prise en charge médicale de plus d’un individu demeurera difficile en RDC, telle puiser de l’eau à l’aide d’un passoir.

Sarah Mangaza
Enviro News / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 0 commentaire
1014 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
Article précédent Lubumbashi : pas de laboratoire au centre d’excellence Sida

Les plus commentés

Politique RDC-RWANDA : après la douche froide que Félix Tshisekedi a infligée à son homologue rwandais, l’équipe de communication de Paul Kagame en débandade (Analyse)

05.12.2022, 23 commentaires

Politique Tshisekedi recadre Kagame : « c’est diabolique d’assumer le fait qu’on sème la mort et la désolation »

04.12.2022, 15 commentaires

Politique Biruta à Blinken : « le M23 ne doit pas être assimilé au Rwanda »

06.12.2022, 15 commentaires

Société Nairobi III : les groupes armés adhèrent au PDDRCS et réclament la tête de son principal responsable

06.12.2022, 10 commentaires


Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance