Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Afrique

EAC, SADC, MONUSCO… : risque de tour de Babel dans l’Est

2023-05-09
09.05.2023
Politique
2023-05-09
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2023_actu1/05-mai/08-14/eac_sadc_monusco_risque_de_tour_de_babel_dans_l_est.jpg -

Bientôt les forces de la SADC dans l’est de la RDC. Nouvelle rassurante. Les Congolais ne sont pas près d’oublier l’intervention salvatrice des troupes d’Afrique australe-Angola, Zimbabwe, Namibie- en 1998 dans le contexte de la même guerre d’agression.

Dans un pays où l’histoire a coutume de bégayer quand elle ne se répète pas -pour le meilleur et pour le pire-, l’opinion congolaise peut rêver du remake du haut fait d’armes d’il y a un quart de siècle. Reste à toucher du bois pour qu’il en soit vraiment ainsi. À savoir que l’appui militaire de la SADC aux FARDC change effectivement la donne sur le terrain. Avec à la clé la sanctuarisation de l’intégralité du territoire national. Quel Congolais normalement constitué trouverait à y redire ?

Seulement voilà, l’intervention des troupes de la SADC ne va pas sans charrier quelques difficultés et la sempiternelle question de la sous-traitance de la défense du pays.

D’abord, les forces d’Afrique australe vont s’installer dans une région déjà sous « contrôle » des troupes controversées de l’EAC. Ces dernières ont trouvé les « primo-occupants » qu’est le contingent de la MONUSCO.

Que d’armées ! Que de nationalités ! Que d’intérêts pas toujours convergents ! Un patchwork en perspective. Pire, une tour de Babel en vue. Avec le risque que, faute de coordination, trop d’intervention ne tue l’intervention.

Ensuite, même entre « camarades » de la SADC, la solidarité a un coût. Il faudra bien passer par la case « échange de bons procédés ». Soit en espèces… Sonnantes et trébuchantes, soit en nature. Il n’y a donc rien pour rien. Facture pour les forces de l’EAC, gros chèque ou l’équivalent pour les soldats de la SADC.

Enfin, applaudir de deux mains l’arrivée des combattants d’Afrique ne saurait exonérer les Congolais de la question existentielle de l’auto-sanctuarisation de leur territoire national, gage de la véritable indépendance. Plus de soixante ans après l’indépendance, la RDC ne devrait pas être continuellement sous les fourches caudines de l’extérieur pour sa sécurité.

Difficile de se formaliser de l’ingérence dans les affaires domestiques si on n’est pas -encore- capables de prendre en mains la défense du pays. Au passage, on peut toujours se demander pourquoi ne pas investir massivement dans les FARDC les ressources que l’on alloue aux forces étrangères, africaines soient-elles.

« Si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour ; mais si tu lui apprends à pêcher, il mangera toute sa vie ». Puisse ce proverbe chinois soluble dans toutes les cultures aidé Kinshasa à changer le fusil d’épaule. 

josé nawej
Forum des AS / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 4 commentaires
3364 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


MwanaKin @WK1MBYQ   Message  - Publié le 10.05.2023 à 01:02
Ce "desordre" est voulu et entretenu par le jouisseur au sommet. Lui qui n'ose pas mettre ses pieds a l'Est pour ne fut-ce qu'y consoler les familles des plus de 400 morts, victimes d'inondations recentes. Ne parlons meme pas de sa frousse de visiter les FARDC au Front. Il croit qu'a travers ses voyages de luxe, et ce cafouillage a lEst, les solutions aux problemes en RDC viendront de sa (fausse) diplomatie-agissante, qui n'est rien d'autre que l'application de ses talents de roublardise et manipulation d'interlocuteurs dont L'EAC, SADC, et l'ONU. Voila un irresponsable inconscient qui attend les tricheries (donc "frappes") electorales de Decembre pour continuer sa jouissance.

Réagir

3
Répondre
@
Insérez un émoji
Jean Jacques Bukasa @GFA7ICS   Message  - Publié le 09.05.2023 à 16:44
Président Tshisekedi est un exceptionnel stratège ; Pour ceux qui ne comprennent pas encore cela, tant pis pour eux : Qui est le partenaire privilégié du la RDC, l’Afrique de l’Est ou l’Afrique Australe ? A chacun de le démontrer. L’un a déjà eu sa chance, a-t-il été à la hauteur de la confiance lui donné ? JJMB Congo Afrique Monde.

Réagir

2
2
Répondre
@
Insérez un émoji
Okolela @V73Q7NS   Message  - Publié le 09.05.2023 à 13:07
Ceci montre a suffisance que la RDC est un bon jambon que n'importe qui peut venir couper son morceau est partir.

Réagir

5
Répondre
@
Insérez un émoji
Les Sans Foufous @5G4VXIJ   Message  - Publié le 09.05.2023 à 11:40
Reste au Bundu Dia Kongo d'envoyer aussi ses makessa

Réagir

6
2
2
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant « Le peuple de la RDC mérite la paix et le développement » (Cyril Ramaphosa)
left
Article précédent Patrick Muyaya : « On n’a pas eu beaucoup de progrès avec la Force régionale »

Les plus commentés

Politique Le M23 en RDC : le Japon préoccupé par « les grandes quantités d’artillerie sophistiquée »

14.07.2024, 17 commentaires

Société " L'invitation de Koffi Olomide au parquet général près la Cour de cassation est une insulte de trop pour notre peuple" (Fayulu)

15.07.2024, 10 commentaires

Politique UDPS : l’éclatement, une question d’heures

15.07.2024, 9 commentaires

Afrique Les RDF et UPDF renforcent davantage leur soutien au M23 (Gouvernement de Kinshasa)

13.07.2024, 7 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance