Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - du 01 au 30 Septembre 2023
mediacongo
Retour

MC Geek !

Izesan ! L’application d’apprentissage des langues africaines

2023-05-31
31.05.2023
2023-05-31
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/bouche.jpg -

Lorsque Anthony Otaigbe a entrepris d’apprendre sa langue traditionnelle, l’Esan, il était loin de se douter qu’il allait créer une communauté d’apprentissage des langues africaines. C’est l’histoire d’Izesan, une plateforme d’apprentissage en ligne des langues africaines.

En Afrique, où la diversité culturelle est omniprésente, les langues constituent le pouls de chaque communauté. Pourtant, malgré leur riche signification historique, de nombreuses langues africaines indigènes sont menacées d’extinction, en partie à cause de l’absence de documentation appropriée.

Pour Anthony Otaigbe, qui est né et a grandi aux États-Unis, cet obstacle est familier. “Apprendre ma propre langue a été très difficile parce qu’il n’y avait pas vraiment de ressources disponibles”, a-t-il déclaré à TechCabal.

“J’ai dû faire des efforts herculéens pour apprendre ce que j’aurais dû savoir depuis l’enfance. M. Otaigbe a dû faire un effort supplémentaire pour apprendre sa langue maternelle, l’esan, une langue parlée par la tribu Esan dans le sud du Nigeria.

“J’ai contacté mes parents, mes oncles et mes tantes pour leur poser des questions. Je suis même allé jusqu’à appeler mon grand-père dans le village, juste pour essayer de lui parler, de lui poser des questions et d’en apprendre davantage”, a ajouté M. Otaigbe.

Mais tout le monde n’est pas aussi déterminé qu’Otaigbe à apprendre sa langue. “J’ai donc décidé que tout le monde n’avait pas la force d’âme et la résistance nécessaires pour aller aussi loin dans l’apprentissage de la langue, surtout si cela ne présente aucun avantage économique”, a-t-il déclaré.

“J’ai donc pensé qu’il serait plus facile pour mes contemporains d’apprendre ces langues à l’aide d’une application. C’est ainsi qu’est née Izesan !, la plateforme d’apprentissage en ligne qui apprend aux utilisateurs à parler différentes langues africaines.

Izesan ! a débuté avec la langue esan et s’est développée pour enseigner 15 langues africaines différentes, dont le yoruba, le swahili, le hausa, l’igbo, le zoulou, le fulfulde, le xhosa, le créole jamaïcain, le kanuri, le tiv et le pidgin nigérian, parmi d’autres.

L’application propose des leçons interactives à l’aide de flashcards et d’autres exercices pour apprendre aux utilisateurs à parler différentes langues africaines.

L’une des particularités de l’application réside dans ses leçons privées 1 à 1, qui permettent aux étudiants de programmer des sessions d’apprentissage personnalisées avec des tuteurs professionnels. Les sessions d’apprentissage durent de 1 à 5 heures et coûtent jusqu’à 9 000 N par session.

L’application contient également une bibliothèque d’histoires courtes en langues locales pour faciliter l’apprentissage des élèves. Elle offre également une fonction communautaire qui permet aux utilisateurs de discuter et d’interagir avec d’autres membres de la communauté Izesan !

Selon Otaigbe, PDG d’Izesan !, l’application a connu une croissance continue depuis son lancement en 2019, avec plus de 20 000 téléchargements et plus de 8 000 utilisateurs enregistrés, avec 10 utilisateurs organiques gagnés chaque jour.

Otaigbe estime que ce nombre témoigne de la nécessité de la plateforme d’apprentissage des langues. Cependant, il semble qu’il y ait un revirement dans la démographie des utilisateurs.


“Je pensais que la demande proviendrait de la diaspora d’où je viens, car nous sommes les plus éloignés de notre culture”, explique M. Otaigbe. “Mais lorsque j’ai examiné les données analytiques de l’application, j’ai découvert que la plupart des utilisateurs se trouvaient au Nigéria.

Un problème de financement

La place de marché d’Izesan utilise le kọbọ, la monnaie éponyme du jeu, qui permet aux utilisateurs d’accéder à davantage de tentatives sur les modules d’apprentissage et d’effectuer des achats in-app, tels que des traductions d’histoires.

Toutefois, cette fonctionnalité ne semble pas améliorer l’apprentissage des élèves puisqu’ils doivent payer pour des traductions en anglais des langues traditionnelles qu’ils apprennent.

M. Otaigbe reconnaît qu’il pourrait s’agir d’une pierre d’achoppement, mais il estime que “tout dépend de la volonté de l’apprenant de s’engager à payer pour son parcours d’apprentissage”.

Parmi les autres fonctionnalités de la plateforme d’apprentissage des langues qui semblent mal adaptées, citons Dweki, un marché de marchandises africaines et une fonction de promotion publicitaire.

Ces fonctionnalités ne facilitent pas le processus d’apprentissage des étudiants, ce qui est l’objectif premier de l’application d’apprentissage des langues.

Selon M. Otaigbe, ces fonctionnalités ont été mises en place uniquement pour la monétisation, car la collecte de fonds s’est avérée difficile. “Je suis 100% autofinancé depuis 2019.

J’y ai mis environ un quart de million de dollars américains, et je pense qu’à ce stade, nous sommes à un point d’inflexion”, a déclaré Otaigbe.

Otaigbe a déclaré qu’il ne recherchait pas activement des fonds, mais qu’il était prêt à collaborer avec des investisseurs qui comprennent vraiment la mission d’Izesan, à savoir préserver l’authenticité des langues africaines.

“Le problème du financement, c’est que beaucoup de ces organisations étrangères ne sont pas vraiment intéressées par la préservation ou la revitalisation des langues nigérianes et que celles qui le sont ne veulent pas que vous en tiriez profit”, a-t-il déclaré. “Elles n’essaient pas vraiment de soutenir nos langues, alors nous devons trouver comment le faire par nous-mêmes.

Selon lui, Izesan ! étudie actuellement un partenariat avec le gouvernement nigérian dans le cadre de sa politique linguistique afin d’offrir des cours de langues indigènes aux élèves des écoles primaires et secondaires. L’application y parviendra grâce à sa nouvelle fonctionnalité – Izesan ! for Schools – qui sera lancée le 18 mai.

 


Techinafrica/MCP, via mediacongo
C’est vous qui le dites :
1136 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant Intelligence Artificielle: l'humanité menacée d'extinction par l'IA, selon des experts
left
Article précédent Ce fonds veut allouer 100 millions de dollars à des startups dans les technologies climatiques en Afrique

Les plus commentés

Politique Présidentielle 2018 : "Il n'y a jamais eu d'arrangement frauduleux entre moi et Joseph Kabila" (Félix Tshisekedi)

19.09.2023, 30 commentaires

Politique Révision Constitutionnelle : « il faut supprimer la limitation des mandats pour permettre au Chef de l'Etat de travailler sans pression… » (Député Paul Tshilumbu de l’UDPS) !

21.09.2023, 21 commentaires

Politique Nangaa à l’ONU : « les Congolais n’accepteront pas un simulacre d’élections »

19.09.2023, 15 commentaires

Politique Monsenepwo à Mbikayi : « dire que le Gouvernement SAMA n’a rien fait ou doit démissionner, c’est faire preuve de cécité »

19.09.2023, 11 commentaires


Infos congo - Actualités Congo - IMCongo Application - bottom - 30 août 2022

Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance