Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 05 février 2024
mediacongo
Retour

Economie

Mines contre infrastructures : Punia-Kasese Mining, une Sicomines en clair obscur

2023-09-23
23.09.2023
Provinces / Société
2023-09-23
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2023_actu1/9-septembre/18-24/punia_kasese_mining_une_sicomines_a_claire_obscur.jpg -

Alors que le bien-fondé du projet Primera laisse encore sceptique une bonne frange de l’élite nationale, voilà que les médias ougandais allument les phares sur une société ougando-congolaise qui a raflé tous les marchés de réhabilitation des voies routières à vocation transnationale dans le Nord-Kivu et l’Ituri.

Une joint-venture type contrats chinois, mines contre infrastructures, a été conclue entre la RDC et l’Ouganda. Punia Kasese Mining est, en effet, né du partenariat entre la société minière Sakima SA, et le constructeur ougandais, Dott Services qui en est actionnaire majoritaire (70 %). Selon les médias basés à Kampala, Punia-Kasese Mining a été créé depuis 2020. Quels minerais exploite-t-il ? Où exporte-t-il ? Combien de tonnes déjà ? Nul ne le sait d’autant plus que le gouvernement de Kinshasa n’a jamais pipé mot sur cette société mitoyenne. Qui pourtant devrait étendre ses tentacules jusqu’en Ituri, selon la presse ougandaise. En retour, le partenaire ougandais qui a déjà fait ses preuves dans les BTP et génie civil s’emploie à réhabiliter les infrastructures, notamment les routes dans l’est de la RDC.

Le 11 septembre 2023, DW TV, média ougandais en direct, des limiers ont, en effet, démontré que Dott Services à travers Punia-Kasese Mining, a obtenu un important contrat pour améliorer les infrastructures dans l’est de la RDC. Mais la presse ougandaise soupçonne un accord sur la dette issue de la seconde guerre du Congo.

Fin novembre 2021, des ouvriers ougandais, protégés par leur armée nationale, bitumaient les routes et colmataient les nids de poule dans le nord-est congolais. Un atout sécuritaire pour la RDC, nous explique le politologue Kristof Titeca qui, pour lui, “il y a toujours eu beaucoup de groupes armés dans l’est de la République démocratique du Congo. Beaucoup considèrent la région comme un refuge parce que l’État y est peu présent et les infrastructures y sont très mauvaises. Il est donc très difficile pour l’État d’intervenir. La construction des routes faciliterait la prise de mesures par les autorités”.

Susan Kataike, porte-parole du ministère ougandais des Transports, assure que l’amélioration des infrastructures renforce les échanges commerciaux entre les deux pays, mais aussi la sécurité qui demeure un enjeu prioritaire. “La route entre Kasindi et Beni a grandement été améliorée. Un voyage qui prenait trois heures, prend maintenant moins de 40 minutes. C’est toute la beauté de ce projet. Si construire des routes en République démocratique du Congo contribue à éliminer la menace, cela devient une priorité. Nous ne pouvons pas faire les affaires si nous ne sommes pas en sécurité”, dit Mme Kataka.

Mais pourquoi l’Ouganda investit-il l’argent de ses contribuables sur les routes de la RDC et non sur les siennes ? En fait, l’Ouganda doit de l’argent à la République démocratique du Congo – beaucoup d’argent. Exactement 325 millions de dollars. Une somme décidée à la suite du jugement rendu en février 2022 par la Cour internationale de justice.

Une indemnisation pour les pillages perpétrés sous l’occupation de la région frontalière lors de la seconde guerre du Congo, de 1998 à 2003. Il y a un an, l’Ouganda a payé 65 millions de dollars, et cette échéance sera reconduite annuellement sur cinq ans. Or, le montant des indemnisations équivaut quasiment au coût total de construction des routes du Congo. La presse ougandaise s’est fait l’écho de cette coïncidence des sommes et a soulevé des soupçons de corruption qui entourent la signature de ce contrat de 335 millions de dollars, versés par l’État ougandais à Punia-1Kasese Mining, et qui impliquent le propre frère du président Yoweri Museveni.

 Une affaire de justice 

En ce mois de septembre, la deuxième tranche de la somme fixée par la Cour internationale de justice est due. Jim Mugunga, porte-parole du Trésor ougandais, a confirmé à la DW que le gouvernement entendait honorer ses engagements envers le Congo. Il espère aussi que les “nouvelles bonnes relations” entre les deux pays disposeront les Congolais à négocier le “mode de paiement”. En d’autres termes : l’Ouganda espère que les infrastructures réparées seront considérées comme faisant partie de la compensation.

Pold Levi Maweja
OURAGAN / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites :
1165 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


right
Article suivant New York : Félix-Antoine Tshisekedi appelle les investisseurs à investir en RDC
left
Article précédent Assemblée nationale : examen ce lundi du projet de loi portant reddition des comptes de la loi des finances de l'exercice 2022

Les plus commentés

Economie Protocole d'accord UE- Rwanda : Cardinal Fridolin Ambongo dénonce une stratégie de diversion de la communauté internationale

25.02.2024, 20 commentaires

Société L’argent des routes pour financer l’effort de guerre: un courrier de Bemba aux sociétés des péages fait scandale

26.02.2024, 15 commentaires

Politique 26 février 1885-26 février 2024 : 14 siècle de système de prédation instauré à la Conférence de Berlin : 139 ans de coalition mondiale contre le Congo

26.02.2024, 10 commentaires

Politique Vital Kamerhe pressenti président de l’Assemblée nationale !

26.02.2024, 10 commentaires


Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance