Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 05 février 2024
mediacongo
Retour

Politique

Dans son programme quinquennal chiffré à 145 milliards USD, Moïse Katumbi s'engage à rétablir l'intégrité du territoire grâce à une armée totalement valorisée !

2023-11-14
14.11.2023
2023-11-14
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2023_actu1/11-novembre/13-19/elections_katumbi_moise_programme_quinquennal.jpg -

Le candidat n°3, Moïse Katumbi, leader d’Ensemble pour la République @Photo Droits tiers.

58 pages, cinq chapitres stratégiques et 10 objectifs spécifiques de transformation institutionnelle, de consolidation de l’Etat, de la démocratie, de la paix et de lutte contre la corruption en République démocratique du Congo. L’ambitieux programme du candidat Moïse Katumbi est gigantesque dans ses prévisions stratégiques et tentaculaires dans ses réponses aux problèmes spécifiques de la société.

Présenté lundi 13 novembre 2023 à Kinshasa par Christian Mwando, le représentant Ensemble du Grand Katanga, le programme Katumbi intitulé “Alternative 2024 pour un Congo uni, démocratique, prospère et solidaire” s’approprie avant tout la gestion de l’environnement politique, sécuritaire et institutionnel de la RDC caractérisé par une gouvernance chaotique, inexpérimentée et prédatrice; une situation politique réfractaire à la démocratie, aux institutions fortes et au développement; une situation sécuritaire fragile et instable, particulièrement dans l’est du pays, et qui traduit l’impuissance des FARDC et le faible contrôle du gouvernement sur le territoire national; une administration publique en rénovation, mais avec un personnel vieillissant, incontrôlé et un système de rémunération inéquitable et opaque; un État faiblement institutionnalisé, mais fortement personnalisé autour du pouvoir politique; un système judiciaire instrumentalisé, corrompu, dysfonctionnel et inefficace; un processus de décentralisation inachevé et chaotique; une insuffisance de l’appareil statistique dans l’accompagnement du processus de développement, et une société gangrenée par une corruption omniprésente et multiforme. Très clairement, Katumbi veut rebâtir progressivement un État congolais fort, fiable et stable, mais aussi restaurer son autorité ainsi que sa crédibilité à l’intérieur comme à l’extérieur du pays.

 141 milliards dans cinq ans 

Katumbi veut accélérer le développement du Congo. Il projette mobiliser 141 milliards de dollars dans cinq ans. L’ex-Gouv affiche une grande ambition pour le Congo, avec un programme qui se veut à la fois pragmatique et précis, avec le total du financement pour sa réalisation – 141 milliards dollars américains. Au sujet du cadre macroéconomique dans lequel il compte inscrire la réalisation de son programme au cours de prochaines années, Katumbi propose de poursuivre un objectif global (2024-2028) de maintien et de stabilisation d’une forte croissance du produit intérieur brut (PIB) réel autour de 12% par an en moyenne, essentiellement tirée par le secteur primaire (mines et agriculture : 42%), le secteur secondaire (infrastructures et énergie : (32%) et le secteur des services (télécommunications, commerce, transport, industries culturelles et créatives, transport et tourisme : 24%).

Plus précisément, le président d’Ensemble vise une croissance du PIB réel de 10,5%, 11,8%, 12,6%, 13,0% et 14,0% respectivement en 2024, 2025, 2026, 2027 et 2028. «En ce sens, l’économie congolaise passera de 74,8 milliards d’USD courants en 2024 à 121,3 milliards d’USD courants en 2028. Le taux d’investissement global passerait de 17,6% du PIB en 2024 à 29% en 2028, avec une moyenne de 23,8% du PIB par an, conduit par des investissements publics importants en 2024 et 2025. Ces derniers jetteront les bases pour des investissements privés importants à partir de la troisième année de mise en œuvre du Programme», a soutenu M. Christian Mwando.

 Augmenter la production intérieure 

Sur la même période, le taux d’inflation se situera à 6% en moyenne en glissement annuel. « Au cours de la période, nous allons maintenir une croissance de la masse monétaire au sens large autour de 29% en moyenne annuelle dont le crédit au secteur privé devrait être le multiplicateur important. En effet, le taux moyen de croissance du crédit au secteur privé devrait se situer autour de 25% pendant toute la période couverte par le Programme. Enfin, nous projetons la réduction substantielle des importations, surtout des produits alimentaires, avec l’augmentation de la production intérieure consécutive à la transformation structurelle de l’économie congolaise, notamment dans le sous-secteur de l’agroalimentaire. Nous projetons une balance des paiements globale de 2,5% du PIB en moyenne au cours de la période », a renchéri le représentant de Moïse Katumbi.

Qui estime que ces projections de la croissance économique sont réalistes au vu des potentialités inexploitées dont regorge la RDC, d’autant plus que dans la région Afrique, certains pays africains ont pu atteindre ces niveaux avec beaucoup moins de ressources tant naturelles qu’humaines. En effet, poursuit-il, les projections du FMI (mars 2023), plusieurs pays africains devraient connaître une croissance de plus de 5,5% en moyenne en 2023-2024. « Il s’agit notamment de la Libye (12,9%), du Niger (9,6%), du Sénégal (9,4%), alors que la croissance la RDC est estimée à 8,0% au cours de la même période, dans les conditions actuelles », soutient l’orateur du jour.

Le financement du Programme, pour sa part, est estimé à 141,5 milliards d’USD pour cinq ans. La part des dépenses courantes s’élève à 94,4 milliards USD et celle de l’investissement public à 47,1 milliards d’USD. «Mon gouvernement mobilisera 113,9 milliards d’USD à titre de revenus internes. Ce niveau de recettes sera soutenu par la transformation structurelle de l’économie congolaise. Les dons se situeront autour de 8,5 milliards d’USD dans le cadre des différents programmes avec les bailleurs de fonds. Le besoin du financement global se situe à 19,1 milliards d’USD sur toute la période», écrit Moïse Katumbi.

Agenda de transformation de la RDC 

Pour réaliser ce programme ambitieux, le budget de l’État devra passer de 20,04 milliards d’USD en 2024 à 37,7 milliards d’USD en 2028, avec une moyenne annuelle de 28,3 milliards d’USD. « Ce budget sera soutenu par une pression fiscale de 23,4 % en moyenne pendant la période d’exécution du Programme. En effet, la pression fiscale passera de 20,5 % en 2024 à 26,8 % en 2028 », enchaîne-t-il.

Afin d’atteindre cet objectif, le candidat-Président Katumbi mise sur un agenda de la transformation de la RDC qui s’articule autour de quatre piliers qui constituent des transformations majeures visant l’amélioration des conditions de vie de sa population. Il s’agit : de transformations institutionnelles ; de la transformation structurelle de l’économie ; des transformations sociales ; et des transformations durables. Ces transformations visent, entre autres, de ramener la stabilité et la sécurité en mettant fin à la guerre dans l’est de la RDC ; de transformer l’économie congolaise en créant des emplois, en soutenant les petites entreprises et en réduisant le coût de la vie ; et d’améliorer les services publics pour tous, y compris l’accès à l’éducation et aux soins de santé.

Il s’agira aussi, selon M. Katumbi, de restaurer la crédibilité du Parlement et du Palais de la Nation en combattant de manière objective la corruption et le gaspillage des ressources disponibles. Bien plus, il faudra faire une rupture avec une politique dominée par ceux qui sont déconnectés des aspirations et des besoins de la majorité des citoyens congolais, notamment les jeunes et les femmes, sachant que la plupart de nos compatriotes ont moins de 25 ans. « Cela se fera à travers un gouvernement efficace et représentatif qui sera à leur écoute. Ensemble pour la République, face au chaos politique actuel, produit du replâtrage des méthodes de gestion qui avaient mis le pays à genoux, se propose d’amener un nouveau souffle à travers de profondes réformes dans toutes les institutions, afin de booster tous les secteurs de la vie nationale», soutient Moïse Katumbi Chapwe. Pour qui la RDC est actuellement «gérée par des approches archaïques, en déphasage avec l’évolution du monde. Il faut donc réformer entièrement l’appareil institutionnel, administratif, sécuritaire, économique… à travers des approches nouvelles ». Un accent sera mis sur la réalisation à hauteur de 70% du programme d’investissements publics et privés du programme avec un accent particulier sur la réhabilitation et la construction des routes de desserte agricole, des routes d’intérêt national et régional – plus de 5 000 Km de routes à bitumer – et des infrastructures énergétiques.

Défense nationale 

Ensemble pour la République tient à mettre en place une armée républicaine composée d’unités disciplinées, plus rationnalisées, plus mobiles, plus professionnelles, mieux équipées et respectueuses des droits de l’homme. Pour atteindre cet objectif, Moïse Katumbi Chapwe va s’appesantir sur la restructuration de l’organisation des Forces armées de la RDC (FARDC) pour simplifier la chaîne de commandement; la formation des nouvelles brigades de réaction rapide avec l’aide des Partenaires techniques et financiers (PTF) pour accroître les capacités opérationnelles des FARDC. Le candidat n°3 a pensé à l’augmentation de la puissance de feu et de dissuasion de l’armée congolaise avec un recrutement massif des jeunes et l’acquisition d’équipements modernes; le renvoi obligatoire de l’armée pour les infractions de détournement des deniers publics, d’équipements ou effets militaires. “Son programme touche également à l’augmentation de la solde et des allocations familiales des militaires ; la poursuite des supérieurs hiérarchiques comme co-auteurs ou complices pour les infractions de détournement, corruption ou concussion commises par leurs subordonnés. Un programme ambitieux qui n’exclut pas l’introduction de la citation directe dans les juridictions militaires pour bannir l’impunité des officiers réputés intouchables et la construction progressive de casernes des militaires en dehors des villes”. Une vision sécuritaire holistique qui n’épargne pas la nomination des commandants des unités à tous les échelons sur base de la compétence, la bravoure et la moralité pour éviter le favoritisme et le népotisme. Il s’agit aussi de la restructuration des différentes forces de défense (terrestres, navales et aériennes) et des corps spécialisés (génie, transmission, logistique, service santé), notamment par la création de trois zones de défense pour le commandement militaire et la réorganisation des forces opérationnelles autour de trois corps (forces de couverture, forces de réaction rapide et forces principales de défense) pour professionnaliser les unités. Le candidat président de la République ouvrira la participation des FARDC aux marchés publics et à l’exécution des programmes et projets du gouvernement; et la mise à exécution de l’interdiction d’affectation des commandants d’unités dans leurs provinces d’origine. “Lié à cet objectif central de restauration de la paix et de la sécurité, nous allons prioriser les conflits devenus endémiques dans l’est du pays avec pour principal objectif d’anéantir toutes les forces négatives en vue de rétablir la paix dans les provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu et du Sud-Kivu”, précise Katumbi.

 Lutte contre l’insurrection et les rébellions 

La réalisation de l’objectif de stabilisation sécuritaire du Congo-Kinshasa se fera par les actions d’augmentation significative des forces combattantes pour mener des opérations de contre-insurrection contre les forces négatives. Il sera aussi question de l’installation des unités combattantes dans tous les grands villages des zones à risque pour sécuriser les populations. Moïse Katumbi Chapwe entrevoit la négociation des accords de cessez-le-feu avec les groupes favorables à la paix; le désarmement, la démobilisation et la réintégration des combattants ainsi que l’augmentation des officiers de renseignement civils et militaires. Le candidat entend promouvoir le recrutement des autochtones dans l’armée, la police et l’ANR et l’implication des autorités coutumières et des autochtones dans la lutte contre les forces négatives, soit par des dialogues communautaires.


OURAGAN / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 21 commentaires
5133 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


dengombi @TAGYXKS   Message  - Publié le 17.11.2023 à 18:15
L'essentiel est que l'élection soit réellement transparente et que celui qui sera désigné par le souverain primaire devienne Chef de l'État Parmi les bonnes choses de Tshisekedi, moi je vois la valorisation de l'inspection générale des Finances, qui a réellement permis l'augmentation des recettes de l'État. Malheureusement, au lieu d'affecter principalement ces ressources additionnelles aux dépenses d'investissement, elles ont été dilapidées dans les frais de fonctionnement des institutions

Réagir

2
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Burbwatararas @JAOWZHY   Message  - Publié le 16.11.2023 à 07:52
Le prochains le fera, car il l'a déjà fait !

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
MAPINGA @UXVNCC1   Message  - Publié le 15.11.2023 à 15:38
Machiavel, contrairement à vous, je ne suis pas naïf au point de croire à toutes les bonnes intentions recitées par Mwando. Dites à KATUMBI de prendre son courage et de venir lui-même présenter son progranne, s'il en est pas capable, alors cette fonction une charge qui dépasse ses compétences. Il doit alors dans ce cas chercher autre chose à acheter avec son argent.

Réagir

9
5
Répondre
@
Insérez un émoji
1 réponse
MAPINGA @UXVNCC1   Message  - Publié le 14.11.2023 à 23:07
Toit ça est confus, on sent de l'impréparation et du bricollage. Et puis où est-il pour le dire lui-même, il est incapable de porter le projet de société de l'ensemble et ol veut porter les attentes de tout un pays. NOUS NE VOULONS PAS DES PRÉSIDENTS PAR DÉLÉGATION COMME À L'ÉPOQUE DE JKK. Il est où KATUMBI ???

Réagir

22
9
1
Répondre
Machiavel @Z6CLS1T   Message  - Publié le 15.11.2023 à 14:08
si tu as suivi attentivement la présentation du programme, quels points précis te semble confus, hasardeux , non chiffré? la fin de la guerre à l'Est, la revalorisation des FARDC, l'industrie agroalimentaire, les 5000km de route asphaltées , le développement du tourisme

Réagir

15
2
1
@
Insérez un émoji
Burbwatararas @JAOWZHY   Message  - Publié le 14.11.2023 à 22:17
Le PR06 tu as le soutien des congolais valeureux. Toujours combattu mais autant victorieux !

Réagir

26
7
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Krokodile @SPRCNFK   Message  - Publié le 14.11.2023 à 15:24
Ce produit fabriqué par Joseph Kabila et Lambert Mende est déjà périmé politiquement. Après le deuxième mandat de FATSHI en 2028, c'est Shabani du Grand Kivu qui sera Président de la RDC. Ce farceur de Moise sera dans l'oubliette. Wait and see.

Réagir

44
9
2
Répondre
@
Insérez un émoji
3 réponses
Machiavel @Z6CLS1T   Message  - Publié le 14.11.2023 à 14:51
aucun candidat n'a un programme aussi lourd et planifié avec des objectifs à court et moyen terme raisonnables. On reconnait l'éfficacité de l'homme d'affaires derrière ce plan. il maîtrise les chiffres. que les aventuriers , incompétents, chômeurs en Europe, voleurs, détourneurs de deniers publics, dégagent!

Réagir

20
7
3
Répondre
MAPINGA @UXVNCC1   Message  - Publié le 14.11.2023 à 22:59
Vous avez été payé pour dire ça Ce monsieur est un imposteur. Il ne maîtrise rien. Incapable dz défendre le programme de société de son parti NOUS NE VOULONS PAS DES PRÉSIDENTS PAR ÐÉLÉGATION COMME À L'ÉPOQUE DE JKK.

Réagir

25
5
1
MAPINGA @UXVNCC1   Message  - Publié le 14.11.2023 à 22:54
Vous avez été payé

Réagir

13
2
Krokodile @SPRCNFK   Message  - Publié le 14.11.2023 à 15:14
Mensonge. Ce monsieur ne maitrise rien! L'esclavagisme en continue.

Réagir

21
5
1
@
Insérez un émoji
1 réponse
zebu @MSRPVC1   Message  - Publié le 14.11.2023 à 12:28
(suite) Suivez bien le General EKENGE, il le dit bien. C'est la premiere fois depuis le Marechal MOBUTU qu'un tel recrutement a eu lieu et il ajoute, nous ne sommes pas pressé. Monsieur KaTumbi parle des Mercenaires a l'EST, Mais quand il fait reference a ZelensKi, il oublie de mensionner que les instructeurs de tous les pays occidentaux et meme des americains sont au front avec des soldats Ukrainiens. Ils les appels comment ceux la? qu'il lise bien avant de se presenter devant le public. Une autre fait. Lui il parle du bien etre des congolais. Revenons au Shaba le Katanga. du temps de la Gecamines le Katanga etait la province la plus stable economiquement et ou le taux de pauvreté etait le plus bas. qui sont a la base de la destruction et la liquidation de la Gecamines? Le MCK n'est pas une partie de la Gecamines? l'insecurité au Katanga a commencé avec la destruction de la Gecamines. Il n'y avait pas de Kuluna au Katanga. Tous les enfants etaient a l'école. Pendant le temps qu'il etait tres fort au PPRD pourquoi il n'a jamais demandé a son "frere" "Kabila" de valoriser l'armée. Je voterai pour Felix.

Réagir

17
5
2
Répondre
Raphaël Mbate @NOMWGVI   Message  - Publié le 14.11.2023 à 13:03
Vous voulez dire que c'est Katumbi qui a détruit la Gecamines?ce ne sont plus le mobutistes dont votre mentor est le descendant ,au moins il a le minimum d'humanisme

Réagir

12
3
1
@
Insérez un émoji
VERAC @HTUVWYV   Message  - Publié le 14.11.2023 à 12:23
Je sais Moïse katumbi c'est un homme des défis, un programme clair, un an après nous allons voir le pays se transformer ça se sûr. Du courage président. Moïse katumbi ne traite pas les kasaïens des Talibans, nous connaissons tous que les Talibans sont les chômeurs de la 10ème Rue, qui sont comme des gens désespérés. Vous allez voir kasaï se transformer plus au règne de tshisekedi.

Réagir

20
4
Répondre
@
Insérez un émoji
zebu @MSRPVC1   Message  - Publié le 14.11.2023 à 12:15
Raisonnement enfantin vraiment. Je vais terminer la guerre en trois mois en augmentant le salaire des militaires. l'armée n'est pas une equipe de football, ou a tout moment on peut faire des changements et a la mi-temps on y introduit n'importe quel joueur. Quand Felix a pris le pouvoir, il a depeché une equipe a l'est du pays, le raport faisait etat de 21000 soldats alors que en realité, il n'y avait que 10000. tout le monde se plaint que notre armée etait infiltrée depuis l'arrivée de l'AFDL en 1996. Pleine d'etranger a qui on a offert des grades les plus haut. Vous trouvez une armée comme celle la et premiere mesure vous decidez d'y verser beaucoup d'argent? c'est de l'idiotie. Katumbi pense que que l'argent resout tout. Ce que Felix a fait c'est intelligent et tout le monde le sais. et il le fait en pleine guerre. d'abord un resencement, ensuite mettre des congolais aux postes strategiques. (il peut se tromper c'est humain). depuis 1997 l'armée a été faite a partir des brassages, mixages, integrations entre des militaires congolais et etrangers. Felix a dit NON a ce systeme. Il a lancé une mobilisation et les jeunes ont massivement repondu a l'appel, suivez bien...

Réagir

18
5
Répondre
@
Insérez un émoji
Salima @TTYVYQL   Message  - Publié le 14.11.2023 à 09:35
La fois passée katumbi avait envoyé ses délégués présenter des photocopies des originaux que la Ceni demandait. Hier, il a oublié de rejoindre les autres candidats à la rencontre convoquée par la Ceni. Et ici, on le voit, il se livre encore à travers ses hommes à fabriquer l'irréalisable programme au lieu d'être humble et réaliste. Il fait preuve d'une arrogance enfantine dans ce qu'il laisse ses gens écrire ici après avoir lui, aux côtés d'alias joseph kabila, albert yuma etc, hypothéquer les resources minières du Congo aux prédateurs étrangers et qu'il ne récupérera point, bien qu'étant juif et mafieux.

Réagir

24
5
2
Répondre
@
Insérez un émoji
Benoit kangoma @DL8NMG7   Message  - Publié le 14.11.2023 à 09:28
Pendant la periode de la campagne électole cet homme moins un intelligent a qualifié toute une tribu de talibans en oubliant qu'il y a les luba qui les soutienent.

Réagir

24
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Jacque @TPUK6ZK   Message  - Publié le 14.11.2023 à 08:43
Katumbi soki ezalaki na Europe nde ba invalidé yo oza lisusu candidat te comment un candidat ya présidence akoki ko benga tribu ya mboka azolinga kozala président ba taliban oza vraiment zoba yaba candidat nionso na france basali marche pona antisémitisme yaba juif yo moko pe oza nango

Réagir

26
3
Répondre
@
Insérez un émoji
1 réponse
Burbwatararas @JAOWZHY   Message  - Publié le 14.11.2023 à 08:17
Connaissant les réussites dans ses affaires, ce Mr est capable de mobiliser cette sommer Que la chance épouse sa compétence !

Réagir

20
5
2
1
Répondre
Krokodile @SPRCNFK   Message  - Publié le 14.11.2023 à 15:18
Mensonge. Les metis sont pour la plupart des aventuriers. Il ne sera jamais Président de la RDC.

Réagir

26
2
@
Insérez un émoji
Un combatant @BE8KI5L   Message  - Publié le 14.11.2023 à 07:50
Il faut rigoler quant Moise Katumbi promet un financement d'une valeur de 141,5 milliards d’USD pour cinq ans pendant que le PIB est dans les environs de 78 milliards USD. Dans une économie qui n'a ni industries ni un commerce capable de soutenir son development économique, le FMI et la Banque Mondiale ne peuvent que vous donner 1 milliard. Un emprunt de 141 milliards vous dira President Felix Tshisekedi est une blague. Nous voulons son plan industriel.

Réagir

83
24
17
5
1
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Affaire Bukanga-Lonzo : Champ libre à Matata Ponyo pour la présidentielle, l’affaire renvoyée au 18 mars 2024
left
Article précédent Félix Tshisekedi s’adresse à la nation devant le Congrès ce mardi

Les plus commentés

Politique Constant Mutamba recommande des poursuites judiciaires contre les Congolais qui prennent des armes pour accéder au pouvoir

03.03.2024, 15 commentaires

Politique Agression rwandaise : Lamuka réitère ses vœux de dialoguer avec Félix Tshisekedi sans "compromission"

02.03.2024, 12 commentaires

Société Assainissement public de Kinshasa : à Antalya, Félix Tshisekedi séduit par les assurances d'un Groupe d'experts turcs en construction

03.03.2024, 11 commentaires

Politique L’ECC recommande au Président Tshisekedi d’organiser un dialogue en vue de résoudre les questions de paix, de sécurité et de la gouvernance

03.03.2024, 11 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance