Recherche
  Home Elections Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 05 février 2024
mediacongo
Retour

Politique

Élections 2023 : Le FCC de Joseph Kabila poursuit sa politique de la « chaise vide »

2023-12-02
02.12.2023
2023-12-02
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2023_actu1/12-decembre/01-03/kambere_23_233.jpeg -

Ferdinand Kambere

Le Front Commun pour le Congo (FCC), plateforme de l’ancien président de la République Joseph Kabila Kabange, va rester dans la résistance au cas où les élections sont organisées dans le contexte actuel.

L’annonce a été faite vendredi 1er décembre par le Secrétaire permanent adjoint du PPRD (Parti du Peuple pour la Reconstruction et le Développement). Ferdinand Kambere précise que ce sont des « scrutins chaotiques » que la CENI (Commission Nationale Électorale Internationale) va organiser le 20 décembre.

« (…) Les cartes d’électeur sont effacées et ils vont à la CENI, c’est un chemin de la croix qu’ils sont en train de subir pour avoir une carte dupliquée. Ce processus-là, je ne sais pas qui y croit ! Ceux qui sont en train de faire la campagne, même ceux qui se présentent à la CENI pour chercher la carte, parfois leurs noms ne sont pas dans les données. On va parler des élections sans fichier fiable ? Ils veulent surprendre les gens, et venir en dernière minute déployer n’importe quel matériel », s’est-il plaint lors d’une interview.

À lui de poursuivre : « Nous allons continuer à résister contre ce régime-là ».

Pendant ce temps, dans la famille politique de Félix Tshisekedi, candidat à sa propre succession, l’on tient à la tenue des élections dans le délai.

« La CENI est à quatre-vingt-dix pourcents (90%) du déploiement des matériels sur toute l’étendue du territoire national. Nos amis de l’opposition qui n’ont pas déposé les candidatures n’ont qu’à critiquer négativement le processus en cours. Nous confirmons que les élections auront bel et bien lieu le 20 décembre », a dit Bernard Kayumba, cadre de l’Union Sacrée de la Nation (USN).

La coalition qui regroupe les partisans de l’ancien Chef de l’État Joseph Kabila, de même que son propre parti politique, avait posé des conditions en vue des élections prévues à la fin de cette année, notamment une CENI plus inclusive, une Cour constitutionnelle équilibrée et une loi électorale beaucoup plus équitable.


Actu 7 / MCP, via mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 6 commentaires
2655 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


GERTRUDE TSHEZA @PCK5MGU   Message  - Publié le 02.12.2023 à 22:57
Les élections ne font pas partie de notre culture. Nous devons chercher un autre mode de gouvernance adapté à ce que nous sommes comme des êtres humains.

Réagir

2
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Salima @TTYVYQL   Message  - Publié le 02.12.2023 à 22:56
Les autres ont fait pire que ce que lui Fatshi fait ces jours pour obtenir un vrai mandat pleinement à lui. Alors, tant mieux s'il y arrive.

Réagir

19
11
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 02.12.2023 à 21:16
Les élections est un droit du peuple et un cadeau pour le vainqueur. Une notion difficile à comprendre. Aujourd'hui en RDC on devait avoir une société civile qui se bat, et se faire entendre pour les cartes électorales. Peut-être les Ambassades ne finassent plus rien. Sont fatigueés à financer des idiots. Tshilombo ne va pas à Dubai. Certains disent qu'il est épuisé, d'autre faute de Biden la vérité ? Kagame était là. Immaginons une photo des présents avec Kagame. Katumbi serait laver de tout soupçon. Lui a la machine avec Kadima pour le résultat final. Pas d'erreur possible. Donc il faut rester à la maison, pour gagner les fausses élections. Supposons Tshilombo est proclamé sans majorité. À ce point le pays deviendrait ingouvernable. Ou pire, les palissades pour une majorité, simplement parceque il a son rêve chimérique pour la RDC.

Réagir

4
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Salima @TTYVYQL   Message  - Publié le 02.12.2023 à 20:16
L'Afdl!

Réagir

6
3
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 02.12.2023 à 19:20
(Suite). Nous sommes devant la merde, et nous devons manger cette merde demain. Nous trouvons cela normal ? Les observateurs étrangers, se trouvent devant un peuple enfantin, avec ses dirigeants cyniques. Une intelligentsia inutile.

Réagir

3
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Mampuya @T6L7OKA   Message  - Publié le 02.12.2023 à 19:17
La grande question à laquelle tout congolais doit se poser. À quoi servent les élections ?et les élections sont organisées à l'intention de qui ? Sous Kabila, c'était le résultat qui était au centre du débat. Kabila plutôt que Bemba qui a gagné, ou Tsisekedi wa Mulumba. Aujourd'hui, c'est la CENI et le processus électorale. La question de la CENI est une question politique, par contre la question des cartes d'électeurs est l'arme de l'électeur pour exercer son droit. Si maintenant cette armée est déchargée, la carte non lisible, à quoi bon aller aux élections. Voilà la faiblesse du processus, la fallite de la RDC. Aucun magistrat est en mesure d'arrêter ce processus de défaillance. Nous sommes un État faible mentalement et physiquement, moralement. Si le FCC ne prend part à ces élections, ceci devrait être une certaine fierté pour la nation. On va aux élections pour élire un candidat, mais et surtout un droit. La carte d'électeur est l'arme. On empêche aux FARDC de faire la guerre. De même on empêche aux congolais d'aller aux élections. Qui seront contester à la fin par les mêmes protagonistes, les postulants. Nous sommes devant la...

Réagir

6
1
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Présidentielle 2023 : Lumumba n’était pas contre les blancs mais les colonisateurs blancs (Tribune) !
left
Article précédent Denis Mukwege : le lauréat du prix Nobel brigue la présidence de la République démocratique du Congo

Les plus commentés

Afrique Conflit rwando-congolais : l’UE insiste sur une « solution politique »

20.02.2024, 17 commentaires

Politique Conseil de sécurité : Willy Ngoma sanctionné

21.02.2024, 15 commentaires

Politique Agression rwandaise de la RDC : pourquoi Kinshasa n'use pas de son droit universel de légitime défense ?

20.02.2024, 15 commentaires

Politique Corneille Nangaa: « Le M23 est le fils aîné sur lequel s'appuie cette composante qu'est l’AFC ! »

20.02.2024, 14 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance