Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 08 avril 2024
mediacongo
Retour

Politique

Invalidation des candidats députés: Ensemble de Katumbi crie au scandale et accuse la Ceni de complicité

2024-01-06
06.01.2024
Spécial Elections
2024-01-06
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2024_actu/01-janvier/01-07/diakese_herve_23_5555.jpg -

Hervé Diakese, porte-parole d'Ensemble

Le parti politique Ensemble pour la République de Moïse Katumbi a réagi rapidement à la décision annoncée par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), invalidant 82 candidats, députés nationaux et provinciaux pour fraude et détention illégale des machines à voter.

De pied ferme, Hervé Diakese, porte-parole d'Ensemble accuse la Ceni d'être complice de ce scandale électoral dont la majorité d'auteurs sont de la famille politique de Félix Tshisekedi.

« C'est la preuve par excellence que la Ceni a trempée dans une vaste opération de fraude, en facilitant l’accès aux machines à voter à des cadres du camp Tshisekedi. Cette fuite en avant, loin de l’absoudre, démontre qu’elle ne peut être juge, là où sa complicité apparaît.», a écrit Hervé Diakese sur son compte X.

Parmi les députés invalidés, l'on retrouve des personnalités telles que : Evariste Boshab, Gentiny Ngobila, Collette Tshomba, Nsingi pululu, Antoinette Kipulu, Didier Mazenga.

 


congo-press.com (MCP) / mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 23 commentaires
10176 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Amadou @EDV7APO   Message  - Publié le 08.01.2024 à 11:26
La classe politique congolaise est infecte d'un très haut niveau d'immoralité impliquant même des professeurs d'universités. Pouah! L'argent est un mauvais maître. Il faut des actions de moralisation et la baisse des indemnités des députés de 21 000 à 3 500 $ est une mesure recommandable.

Réagir

5
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Linon @477Y1R1   Message  - Publié le 07.01.2024 à 09:02
Adiel @VCSSG8U Message - Publié il y a 22 heures 25 minutes Cher compatriote, pour quoi et comment êtes vous parvenu à conclure si vite que l'infraction est individuelle ? Qui a distribué les machines à voter à tous ces compatriotes et qui a appris à ceux là qui ont manipulé ces machines dans des maisons, en dehors des sites de la CENI . Pensez vous que ces machines sont des jouets qu'on peut acheter sur le marché ? Comment et pour quoi parlez vous de "l'infraction est individuelle"? Ne voyez vous vraiment pas que l'utilisation de ces machines dans des résidences privées des hauts cadres de l'union sacrée a impacté sur l'élection à tous les échelons? Tenez, sur un seul bulletin, on a élu : Le Président de la République, 1 député national, 1 député provincial et un conseiller municipal . Au vu de ces éclaircissements, avez vous compris la tricherie et l'usage des machines à voter par des privés a tout biaisé ? En plus de cela, savez vous que dans beaucoup des centres, la population n'a même pas voté parce que les machines n' y étaient pas mais qu'au finish, on a appris que leurs bulletins de vote étaient remplis. Aussi dans plusieurs...

Réagir

6
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
1 réponse
Amadou @EDV7APO   Message  - Publié le 06.01.2024 à 13:11
Dans une élection où le vote est électronique, avec un seul bulletin de vote pour l'ensemble des scrutins, comment comprendre que la CENI valide, dans les circonscriptions et les bureaux concernés par ses décisions d'invalidation et d'annulation, le vote du président de la république et invalide les autres élections? Comment Kadima/CENI peut-il expliquer aux congolais qui ne croient plus en lui la détention du matériel de vote par les candidats (dont au moins 3 professeurs des universités) appartenant à une même famille politique, l'union sacrée? La cour constitutionnelle doit tenir compte de ces anomalies et tirer les conséquences qui s'imposent.

Réagir

9
Répondre
zulema @3BRW25D   Message  - Publié le 06.01.2024 à 18:00
Exactement mon frère

Réagir

3
@
Insérez un émoji
1 réponse
Adiel @VCSSG8U   Message  - Publié le 06.01.2024 à 10:17
Maintenant, Diakese amène encore d'autres preuves. Muta sikiya sasa. J'apprécie par ailleurs la CENI qui a sanctionné les FCC qui s'étaient infiltré dans l'Union sacrée. Nous les avons eu!!!! Bana patikana: le Kabuya Martin, Boshab ami intime à Katumbi, Willy Bakonga, Ngombila que Kabila avait mis comme Gouverneur de Kinshasa, et consort.

Réagir

5
3
1
1
Répondre
Anonyme @1K6ULSV   Message  - Publié le 07.01.2024 à 08:27
Ngobila que Kabila avait mis gouverneur,Tshisekedi que ce même Kabila avait mis président,ceci est la vraie raison d'être de l'union sacrée dont Kabila est l'autorité morale Sans aveuglement,si Tshisekedi avait le pouvoir,il se serait séparés des ces patates pourries malheureusememt!

Réagir

3
1
@
Insérez un émoji
Adiel @VCSSG8U   Message  - Publié le 06.01.2024 à 10:15
Meme si on annule ces voix sur l'élection présidentielle cela n'aura aucune incidence. Toutefois, noter que les personnes sanctionnées les sont pour des infractions commises individuellement. Et CENI a bien souligné que les machines retrouvées, ne sont pas de la serie de machine actuelle. Ce sont les machines que Corneille Naanga avaient donné à ses amis de FCC pour preparer le KO électoral. L'ensemble de ces irrégularités n'entame pas l'intégrité de l'ensemble du processus.

Réagir

7
5
3
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @96Z7AKZ   Message  - Publié le 06.01.2024 à 10:14
Analyse trop facile, trop simpliste et pas surprenant. Poussez la réflexion un plus loin et haussez le niveau de débat Ce monsieur devrait être cohérent en lançant les marches populaires annoncées (art. 64). Évidemment si Ensemble a une assise populaire. (J'en doute).

Réagir

6
2
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Mbok'Elengi 10e rue @TSWZGT3   Message  - Publié le 06.01.2024 à 10:09
On doit annuler tout! Parce que tous ces tricheurs ont aussi voté 20. Udps vient en tête suivi du MLC, des grands voleurs

Réagir

11
2
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Linon @477Y1R1   Message  - Publié le 06.01.2024 à 08:26
De l'aventure de mauvais goût tout simplement . La CENI et tout son conglomérat prennent les congolais pour des néophytes. Tenez : La CENI , seule , a acheté les machines dont personne ne connaît, ni le nombre, ni comment elles sont gardées. Le système qui est installé dans ces machines serait très sophistiqué. Malgré tout cela, on a vu ces machines trimballer partout, errer dans des maisons des membres de l'union sacrée. Qui a appris à tout ce monde leur manipulation, qui les a sorties des entrepôts? Comment la CENI explique t'elle toutes ces manigances? Pour quoi ne pas annuler toutes les élections car l'impact de l'utilisation de toutes ces machines est générale?

Réagir

12
2
1
Répondre
@
Insérez un émoji
1 réponse
Kalume @ERWNEWG   Message  - Publié le 06.01.2024 à 07:43
Ce Diakese doit apprendre à se taire par moment pour éviter le ridicule

Réagir

36
7
2
1
Répondre
Mbok'Elengi 10e rue @TSWZGT3   Message  - Publié le 06.01.2024 à 10:11
Voici un con mangeur de chien’ mais Doaluesse parle de fait vrai! Plusieurs candidats Udps ont triché et même Kabuya et Peter Kazadi

Réagir

7
2
1
@
Insérez un émoji
1 réponse
Kalume @ERWNEWG   Message  - Publié le 06.01.2024 à 07:41
Quelle irrationalité de la part de ce monsieur ,si vraiment ceni était complice , pourquoi elle aurait aussi sanctionné ses coauteurs ?

Réagir

13
7
1
1
Répondre
Bakanja @7B58EQZ   Message  - Publié le 06.01.2024 à 09:43
La réponse est simple, pour essayer de brouiller les pistes. On connaît ces méthodes.

Réagir

11
2
1
@
Insérez un émoji
Léon @8D34YE4   Message  - Publié le 06.01.2024 à 07:36
Il fallait aussi annuler les voix de ces fraudeurs pour le scrutin présidentiel 😃

Réagir

16
3
1
Répondre
@
Insérez un émoji
3 réponses
Anonyme @IPRHNVP   Message  - Publié le 06.01.2024 à 06:05
Gagnant, même si on considérait ces fraudeurs et que l'on prenait UNE SEULE VOIX DE CHACUN D'EUX ET ON L'ATTRIBUAIT À FÉLIX, cela veut dire tout simplement que FÉLIX A ÉTÉ ÉLU SUR BASE DE "FRAUDE"; je m'excuse! Et comme la fraude corrompt tout, UNE SEULE FRAUDE SUFFIT POUR L'ANNULATION DE L'ENSEMBLE DU SCRUTIN! Ne t'époumone pas à chercher à convaincre les gens que "LA VOIX DE CES GENS LÀ N'ÉTAIT PAS COMPTABILISÉE, SIMPLE PROGRAMMATION DE 2 e GRADUAT! Arrête avec ce genre de "sophisme informatique"! C'est exactement avec ça que TU ES EN TRAIN DE MONTRER TES LIMITES, mon frère!!!!

Réagir

14
2
Répondre
Gagnant @5HSYKNY   Message  - Publié le 06.01.2024 à 11:56
Anonyme non non tu te limite pour rien pour ton information il existe les contentieux électoraux alors il est simplement simple de savoir si les voix des bulletins fraudeurs sont pris en compte au niveau du comptage pour l’élection présidentielle La CENI n’a pris ça en compte à tout le niveau des élections les bulletins des fraudeurs epuis cette machine est sécurisée en terme de localisation et autres (cfr Abbé Shole je cite : pas facile de tricher avec DEV mise en place par la centrale électorale) Ensuite 82 candidats ne fait même pas 0,5% de l’ensemble de l’électorat qui comprend plus de 20mille candidats il n’y a rien de sophisme ni compliqué à comprendre mon frère Tout travail humain à des imperfections pour le cas ci-après cela ne nécessite pas l’annulation de l’ensemble du scrutin

Réagir

1
Gagnant @5HSYKNY   Message  - Publié le 06.01.2024 à 08:45
Anonyme non non tu te limite pour rien pour ton information il existe les contentieux électoraux alors il est simplement simple de savoir si les voix des bulletins fraudeurs sont pris en compte au niveau du comptage pour l’élection présidentielle La CENI n’a pris ça en compte à tout le niveau des élections les bulletins des fraudeurs epuis cette machine est sécurisée en terme de localisation et autres (cfr Abbé Shole je cite : pas facile de tricher avec DEV mise en place par la centrale électorale) Ensuite 82 candidats ne fait même pas 0,5% de l’ensemble de l’électorat qui comprend plus de 20mille candidats il n’y a rien de sophisme ni compliqué à comprendre mon frère Tout travail humain à des imperfections pour le cas ci-après cela ne nécessite pas l’annulation de l’ensemble du scrutin

Réagir

9
3
1
Léon @8D34YE4   Message  - Publié le 06.01.2024 à 07:34
Il fallait aussi annuler les voix de ces fraudeurs au scrutin présidentiel

Réagir

12
@
Insérez un émoji
Bakanja @7B58EQZ   Message  - Publié le 06.01.2024 à 05:26
Et quand est-il des voix pour la présidentielle exprimées par les détenteurs de ces machines à voter? Et aussi, les 82 candidats pour lesquels les suffrages ont été annulés sont ceux là qui ont étés attrapés, savons-nous combien eux ont réussi leur coût? Ça sent une fraude bien organisée par la CENI elle-même mais qui n'a pas réussi malheureusement. Voilà les meilleures élections dont se vante Kadima et Muyaya. C'est même une honte pour ceux qui se réjouissent d'avoir été élu dans ces circonstances.

Réagir

18
2
1
1
Répondre
@
Insérez un émoji
Gagnant @5HSYKNY   Message  - Publié le 06.01.2024 à 03:46
Toutes les voix des fraudeurs n'ont pas été comptabilisées du moment qu'elles étaient incompatibles avec celles de la machine. De même la redondance des voix dans la machine, le tri automatiquement les déclasse. Simple programmation 2è graduat en informatique.

Réagir

9
7
1
Répondre
@
Insérez un émoji
1 réponse
GERTRUDE TSHEZA @PCK5MGU   Message  - Publié le 06.01.2024 à 02:21
On comprendrait que les détenteurs de ces machines soient des gens n’appartenant pas aux familles politiques. Vous qui cherchez des preuves, y a-t-il encore à spéculer? Le rapport de la CENCO-ECC est clair. Si nous avons une justice digne de ce nom, elle ne devrait même pas attendre des éventuels recours en annulation, elle devrait d’elle-même se saisir de tous ces cas flagrants pour annuler le scrutin. Il ne s’agit pas d’irrégularités mineures mais d’irrégularités qui touchent la nature et la substance d’une élection sans lesquelles aucune légitimité n’est possible. Les machines se sont essentiellement et uniquement retrouvées dans les mains des candidats de l’union sucrée de la fraude.

Réagir

34
6
2
1
1
Répondre
Gagnant @5HSYKNY   Message  - Publié le 06.01.2024 à 03:45
Faux pour ton information 82 candidats frondeurs ne rien en terme de l’ensemble de l’électorat de plus de 20mille candidats pour modifier le résultat à la présidentielle D’ailleurs tout ça n’a pas été prit en compte pour la proclamation provisoire du Fatshi donc calmez vous. Donc nous devons féliciter la CENI pour son travail d’intégrité et d’objectivité

Réagir

38
16
4
2
1
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Législatives nationales et provinciales : Evariste Boshab, Tryphon Kinkiey, Gentiny Ngobila, Willy Bakonga, Colette Tshomba, Charles Mbutamuntu... invalidés
left
Article précédent "Tous les candidats invalidés sont de l’Union sacrée (…) et nous savons tous pour quel candidat à la présidentielle leurs machines ont voté" (Patrick Civava)

Les plus commentés

Politique Félix Tshisekedi de retour après un voyage mystérieux !

15.04.2024, 16 commentaires

Politique “La mise en place du gouvernement traîne à cause de l’indiscipline et de la cupidité des membres de l’Union Sacrée” ( Jean-Claude Katende)

12.04.2024, 15 commentaires

Politique Entre attentes et réalités politiques – L’énigme de l’Union Sacrée pour la Nation

12.04.2024, 11 commentaires

Politique Judith Suminwa se donne 7 jours de consultations, avant de former le gouvernement

13.04.2024, 9 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance

Infos congo - Actualités Congo - confiance