mediacongo.net - Actualités - La hausse du tarif des données internet mobile fait polémique



Retour Société

La hausse du tarif des données internet mobile fait polémique

La hausse du tarif des données internet mobile fait polémique 2016-06-07
Economie / Sur le net
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/juin/airtel_panneau_16_001.jpg Kinshasa-

En République démocratique du Congo, la hausse du tarif des données internet mobile suscite depuis quelques jours beaucoup de spéculations. Cette hausse va de 35 % à 500 %, selon les opérateurs et les offres. Dans un moment de tension politique, certains activistes s'interrogent sur une répression indirecte de la part des autorités, avec la complicité des opérateurs. Et d'envisager des actions de protestation. L'autorité de régulation de la poste et des télécommunications a promis une réponse aux médias.

L'un des opérateurs de téléphonie concernés a démenti toute décision coordonnée ou injonction des pouvoirs publics, mais parle d'une hausse au coût réel de l'Internet mobile en RDC. Et le ministre des Télécommunications a été interpellé à l'Assemblée par un député de la majorité.

Les consommateurs, eux, ne cachent pas leur mécontentement. « Je ne suis pas content. C’est trop cher ! Trop cher ! Tellement que je n’ai même pas acheté ! », proteste un client, passablement excédé, sortant d'une boutique de téléphonie mobile.

De fortes variations des coûts en Afrique

Benjamin Litsani Choukran est l'un des fondateurs des sites internets Direct.cd et Politico.cd. Il n'est pas moins mécontent : « On ne peut plus travailler comme avant et le coût d’exploitation ne fait qu’augmenter », relate-t-il.

Et d'ajouter : « Pour nous, on ne comprend pas comment, dans un pays normal, en 2016, on peut opérer une telle modification tarifaire sans pour autant, premièrement aviser les gens et deuxièmement, nous expliquer les vraies raisons. Par exemple, en Afrique du Sud, pour le même prix, on paierait 10 dollars, alors qu’ici je dois payer 500 dollars. Et à ce moment-là, je m’en prends à l’Etat, parce que l’Etat doit me protéger, l’Etat doit me trouver des solutions. »

Malgré le contexte politique tendu, ce patron envisage même de participer à l'un des mouvements de protestation qui s'est créé sur Internet, « Nuit debout Kinshasa », dont l'unique revendication est de voir les prix baisser.


RFI / MCN
8319 suivent la conversation
0 commentaire(s)

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »


Vous avez sans doute remarqué un nouveau code à 7 caractères affiché à droite de votre Nom/Pseudo, par exemple « AB25CDF ».
Il s’agit de Votre Code MediaCongo, unique à chaque utilisateur, et qui permet de faire la différence entre utilisateurs ayant le même Nom ou Pseudo.

Nous avons en effet reçu des réclamations d’utilisateurs se plaignant de confusion dans les commentaires ou dans les « Petites annonces » avec d’autres utilisateurs ayant respectivement les mêmes noms.

Notre seul objectif et engagement est de continuer de vous offrir un service de qualité. N’hésitez pas à écrire à support@mediacongo.net si vous avez des questions ou suggestions.


Merci et excellente expérience sur mediacongo.net

MediaCongo – Support Utilisateurs



right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Kinshasa zéro trou : Place échangeur - station Salongo, 12 gros trous ornent le tronçon
AUTOUR DU SUJET

Internet : le tarif n’est pas revenu au prix initial

Société .., Kinshasa

Hausse du prix d'internet : Bataille gagnée pour la presse, l’ARPTC frappe les opérateurs des...

Société .., Kinshasa

Décrétant des "Lundi sans presse et sans crédit" : l’UNPC monte au créneau contre la hausse...

Société .., Kinshasa

Hausse du prix d'internet : le gouvernement fait appel à la Banque mondiale

Economie ..,