Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Politique

La CENCO appelle à des négociations directes entre acteurs politiques

2016-12-03
03.12.2016 , Kinshasa
2016-12-03
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/decembre/1-4/cenco_conference_presse_kin_16_003.jpg Kinshasa-

Dans un format réduit, si toutes  les parties prenantes les acteurs politiques, réunis autour d’une table, s’engageaient et faisaient preuve de bonne volonté, un compromis politique est encore possible avant le 19 décembre 2016. Telle est la conclusion à laquelle la CENCO,  celle-là même qui, en vertu de sa mission prophétique, avait  pris la délicate initiative d’entreprendre de bons offices auprès des acteurs politiques et des forces vives  en vue de  ramener la paix et de cimenter la cohésion nationale, lance, ici,  un nouvel  appel pathétique au sens de responsabilité.

"La CENCO a noté des divergences qui nécessitent des échanges directs sur les points suivants: respect de la constitution, le processus électoral, le calendrier, le financement des élections, le fonctionnement des institutions pendant la transition ainsi que des mesures de décrispation politique", a indiqué le secrétaire général intérimaire de la CENCO, abbé Donatien Nshole.


Sur ces divergences, note le prélat catholique, un compromis politique est encore possible, si les parties prenantes s’y engagent et font preuve de bonne volonté.

"L’heure est grave. La CENCO forte de sa mission prophétique, prenant à témoins le peuple congolais et la communauté internationale, en appelle à la responsabilité et à la bonne volonté politique des uns et des autres pour éviter à notre pays de sombrer dans une situation incontrôlable "", a-t-il poursuivi.

A l’occasion, l'abbé Donatien Nshole a exprimé la volonté de la CENCO de poursuivre sa mission pour un processus électoral apaisé.

Autrement dit, après d’âpres tractations, la CENCO estime que les divergences, quoique persistantes, ne sont, cependant, pas   insurmontables tant que les uns et les autres accepteront de privilégier, dès maintenant,  les intérêts vitaux de la RD. Congo et du peuple congolais. Déjà, la Majorité présidentielle,  parlant, hier,   d’un échec de la CENCO, invite le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, à demeurer ferme dans le schéma de  l’application intégrale de l’Accord Politique, tel qu’il a été conclu et signé, le 18 octobre 2016, à la Cité de l’Union Africaine, sous les auspices de Kodjo.  Pour elle, en effet,  l’article 24 de cet Accord politique  laisse  à tous ceux qui n’avaient pas participé au dialogue, la possibilité  d’y adhérer. Comme quoi, la Majorité  invite Badibanga, le tout nouveau Premier Ministre,  à en finir avec ses consultations, pour la publication et l’investiture rapide  de son gouvernement.

Dans une déclaration, le Rassemblement dans un communiqué réitère sa disponibilité.

Le Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au changement et les participants au dialogue ont été  renvoyés dos-à-dos. Les efforts de la  CENCO qui, jusqu’ici, menait des tractations en vue d’un large consensus, se sont soldés   sur un goût d’inachevé. Bien de divergences persistent, selon  le communiqué de la CENCO, publié ce vendredi 2 décembre 2016.

Pour l’essentiel, la CENCO évoque le cas de la compréhension diversifiée du concept ‘’respect de la Constitution’’ et de ses implications en rapport avec la crise actuelle. Au niveau du processus électoral,  la séquence, le calendrier, le financement des élections, sans oublier, évidemment, la question de l’impartialité de la CENI et du CSAC, continuent à  diviser les acteurs politiques.

A cela, il faut ajouter la problématique de la durée et du mode de gestion de la période de transition sur laquelle les acteurs politiques n’arrivent pas à accorder les violons.

Plus loin, dans ce même communiqué, la CENCO parle de mesures de décrispation,  du mécanisme de suivi de l’Accord politique et du format du compromis politique à trouver, qui  demeurent encore jusqu’à ce jour, le tendon d’Achilles, pour les participants au dialogue et les non-participants au dialogue. La CENCO note, toutefois, qu’il y a eu des avancées qu’elle n’a, malheureusement, pas dévoilé la nature, ni la teneur en rapport avec la crise qui se profile à l’horizon, s’il n’y a pas de  compromis d’ici  le  19 décembre 2016.

Ci-dessous le communiqué de la Cenco

 


La Prospérité/RO/RFI via Mediacongo.net
C’est vous qui le dites : 27 commentaires
9069 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Evangéliste Robert @7KOUIUM   Message  - Publié le 05.12.2016 à 08:58
L'ONG panafricaine AFRIQUE-SANTE,asbl, et l'Union des Intellectuels Lumumbistes par leur Président Evangéliste Prof Dr Robert KIKIDI MBOSO KAMA, fils du Père Fondateur du PSA, Exhorte Son Excellence Monsieur le Président de la République Joseph KABILA et le Patriarche Président de l'UDPS du Comité de Sages du Rassemblement Etienne TSHISEKEDI que le sang des congolais n'aplus de raison de continuer à couler et appelle aux deux protagonistes à privilégier la résolution pacifique à la crise par la rencontre face à face KABILA-TSHISEKEDI avant 19 DEC 2016 , car ce mois de décembre est décrété comme le mois de l'amour providentiel et indéfectible de DIEU POUR SON PEUPLE DE LA RDC.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Je suis. @8LGQRJ1   Message  - Publié le 04.12.2016 à 13:22
Pas question de négociation directe avec Tshitshi. Il est têtu.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Kwekwetumas @EH5OAQ3   Message  - Publié le 04.12.2016 à 11:34
Un Dieu ou un revenant c'est Kabila? Un seul homme peut il déranger tout est peuple pour lui avoir fait confiance à travers les urnes pour 2 mandats? Y aurait il vraiment à perdre le temps pour que quelqu'un quitte le pouvoir à la fin du délai constitutionnel? Pourquoi avoir promulgué cette constitution tout en ayant pas la volonté de la respecté?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @CKYVA8T   Message  - Publié le 04.12.2016 à 10:13
CETTE EGLISE DOIT DEMANDER OU DEMANDERA PARDON AU PEUPLE CONGOLAIS POUR LEUR PASSIVITE DANS LES CRISES D'ABORD AU CONGO DE LUMBA, ENSUITE AU ZAIRE DE MOBUTU ENFIN AU CONGO DES KABILAS

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @CKYVA8T   Message  - Publié le 04.12.2016 à 08:06
Est ce que cette CENCO ne sait pas qu'elle le pouvoir de faire partir Kabila qui fait souffrir ses fidèles comme David l'avait fait contre le loup et Goliath. Elle doit éviter à nous distraire et pleurnicher soit disant qu'elle fait une médiation. l'arme de David où est elle pour faire sauter ce loup=Kabila? où est un pasteur comme David qui a une vision sur ce pays et le peuple? L’église catholique est complice dans notre souffrance sache le peuple Congolais. l'exemple est que Kabila est allé voir le pape pour planifier comment ils vont tuer les Congolais et vous rappeler du message de pape: "PROTÉGER LES BIENS DE L’ÉGLISE CATHOLIQUES" au Congo, ça suffit pour comprendre que nous n'avons pas de pasteur mais des hommes d'affaire sur cette terre. Dieu vous demandera les comptes,

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Kanambe_loup @U7QP936   Message  - Publié le 04.12.2016 à 03:58
Pauvre Hyppolite KANAMBE KAZEMBERE, fils d'Adrien KANAMBE MTWALE.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
ODINGI @E12PR2J   Message  - Publié le 03.12.2016 à 21:45
UN SEUL SOLGAN LE MARDI 20 DECEMBRE 2016 : KANAMBE DEGAGE, BANAMBE DEGAGE, KANAMBE DEGAGE, KANAMBE DEGAGE, KANAMBE DEGAGE , UNE FOIS RATE CETTE OCCASION, KANAMBE RISQUE D'Y ETRE POUR LONGTEMPS. SAUF SI CENCO REUSSI A REDIRIGER UN VRAI DIALOGUE DE CINQ JOURS AVANT LE 19 COURANTS. Beau frere de LAMBERT MENDE en exile. Nous mourrons probablement nombreux le 20 mais pas tout le monde.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
respect @AZLR11Q   Message  - Publié le 03.12.2016 à 19:18
que la CENCO demande au CONSEIL DE SECURITE de decreter une resolution exigent au 3parties cités dans son communiqué(KABILA-TSHISEKEDI"2011"-EVE BAZAIBA"2006")ces grandes forces majeur en termes de 2 dernières élections,à se retrouver,ceux qui seront à la base de non flexibilité soit sanctionné rigoureusement car un pays doit être dirigée par des lois et non la volonté des personnes ou compromis d'une famille politique

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Tshikuku @OKQTHBL   Message  - Publié le 03.12.2016 à 17:09
L’arrogance de la mouvance kabiliste ne cherche rien d'autres que de mettre le feu dans notre pays; heureusement ils sont bien identifiés Si Kabila veut sortir tête haute, il a le temps de démissionner avant le 19 décembre et il sera protègé; mais s'il reste pris en otage par son entourage, c'est qu'il n'est pas congolais, et nous n'accepterons pas qu'un étranger vienne brûler notre pays. Le 19 déc, il partira à tout prix

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Timochenko @7KHU1QW   Message  - Publié le 03.12.2016 à 17:02
Pitoyable. dans quel pays au monde doit-on négocier pour organiser les élections ? J'ai honte de mon pays.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Ngoy @WAYSND5   Message  - Publié le 03.12.2016 à 15:45
Si la RDC sera divisé en 2 comme le Soudan du Sud les responsables sont les gens de la kabilie que nous connaissons tous qui supporte un etranger qui dirige ce pays toutes ces années malgré la dictature de MOBUTU n yavait pas des divisions, ce petit qui est venu en bottes a changé le raisonnement des gens de sa bande l'histoire vous jugera.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Ngoy @WAYSND5   Message  - Publié le 03.12.2016 à 14:27
Ce commentaire a été supprimé (atteinte à la personne)

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Congolais @5WPNC6I   Message  - Publié le 03.12.2016 à 14:20
[cette partie du commentaire a été supprimée pour cause de manque de courtoisies] Nous travaillons pour les elections en avril 2018. la CENI évlolue bien le rassembement est constitué des irresponsables politiques. Il avait prêté serment dans sa résidence, tout le monde le rencontre à sa résidence il va fixer la date des éléctions dans sa résidence

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Amoureux @ZUL4KPP   Message  - Publié le 03.12.2016 à 14:06
Mr kishambongo, tu dit que la police fera son travail, est ceque tu sai cequ'elle pense actuelement avec vos salaire derisoire de 29000 fc le mois que vous leurs donner dificilement vous etez [cette partie du commentaire a été supprimée pour cause d'atteinte aux personnes] Tu doi savoir que le policien qui est derieur toi est celuis qui va t'attaquer le premier. fait attension

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
CRBK @NA75Y2G   Message  - Publié le 03.12.2016 à 13:52
Le pays va droit dans l'abime, comme responsable : la majorité et le rassemblement. L'histoire retiendra cette période où les politicailleurs ont bravé les ridicules pour enterrer la RDC.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
CHICHOLEMBE @EFMXS5U   Message  - Publié le 03.12.2016 à 11:40
Faisons attention, la RDC va exploser bientôt. Tous seront responsables. les doubles nationalités retourneront librement dans leurs pays respectifs ;tous les détourneurs de deniers publics fuiront ce grand pays. La population sera massacrée, tuée et violée par des forces non contrôlées. Impasse et confusion, à cause des intérêts d'un groupe des personnes majorité tout comme opposition

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Nsaki-Madeso Musaka @8JLUWPD   Message  - Publié le 03.12.2016 à 11:24
[cette partie du commentaire a été supprimée pour cause d'atteinte aux personnes] , de la MP comme de l'Opposition qui peuvent refuser les conseils des hommes de Dieu comme Jésus lui-même l'a dit dans Jean 8 : 44 à 47. Vous ne pouvez pas écouter les paroles de Dieu parce que vous êtes tous du diable, Majorité au pouvoir et opposants. Alors que l'Eternel des Armées Célestes se lève pour libérer son peuple des griffes des politiciens Kongolais, ces loups ravisseurs qui n'ont pas pitié de ses brebis. Frères Kongolais, mettons-nous à génoux, dans des jeûnes et prières comme Esther et Mardochée pour demander à Dieu Seul de nous délivrer des massacres du peuple déjà programmés par JKK et ses complices (Esther 4 : 15-17). Que le nouveau Haman (JKK) échoue dans son projet d'exterminer les Kongolais et donner notre pays aux ougando-rwando-burundophones. Ne comptons sur personne si ce n'est que sur Yahwhe El Shaddaï, le Dieu qui délivre le pauvre d'un plus fort que lui.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
kishabongo @G55JKJ9   Message  - Publié le 03.12.2016 à 10:41
Mr Amisi. je suis d'accord avec vous. la police aura a faire son travail la prolongation des mandat aurait du commence deja avec celle du Senat et gouverneur de province. Moise a glisser pdt plus de 2 mandats, Kyungu wa Kumwanza est tjr au parlement du Katanga en plein glissement hypocrisie politique la police fera son travail

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
kishabongo @G55JKJ9   Message  - Publié le 03.12.2016 à 10:35
Congolais, arretonsla cacophonie, lisons et chatons cette constitution afin de comprendre notre loi fondamentale. ayons la meme comprehension de tous ces articles please. il y a pas lieu de nous entretuer pour ce petit bouquin. si nous ne sommes pas d'accord, alors allons au referendum pour nous fabriquer un autre qui soit plus facile a comprendre

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
kishabongo @G55JKJ9   Message  - Publié le 03.12.2016 à 10:27
Nous congolais comprenons la constitution de notre pays de la meme maniere ?? avons nous lu cette loi fondamentale ?? Je propose au gouvernement, de diligenter une campagne gigantesque de la lecture de la constitution au peuple, sur toutes les radios et TV, TOUTES AFFAIRES CESSANTES. CAR IL YA URGENCE.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
kishabongo @G55JKJ9   Message  - Publié le 03.12.2016 à 10:21
anonyme 09h14. vous etes l'unique voie de sagesse dans de brouhaha de haine et de mauvaise foi dans ce forrum. certes l'etat congo a tord de n'avoir pas organise les elections a temp pour de raison financieres " les geurres a l'est " La meme constitution prevoit que les institutions restent en place jusque a l'etablissement de nouvelles, exp :senat -parlement-gouverneurs president de la republique. Comprenons nous la constitution de la meme maniere ?????? je pense que l'interppelation de la constitution, ainsi que le refus de reconnaitre la Court constitutionelle est le fond de la crise en RDC PAR RICHOCHET LA FAIBLESSE DE L'ETAT CONGOLAIS

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
amisi @MEJKS9E   Message  - Publié le 03.12.2016 à 10:08
Il y aura rien, arrêté de faire peur la population et à quoi sert la police. Tout celui qui va amener le désordre sera arrete. La bande de Tshisekedi et ses acolytes seront confondues. Le pays est pour tout le monde.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Albert Ilunga @KEEN5J3   Message  - Publié le 03.12.2016 à 09:14
Continuons à chercher des solutions au lieu de rejeter la responsabilité à tel ou tel autre groupe, car toutes les deux familles politiques et la société civile sont responsable de l'avenir de ce pays. Rien n'est encire perdu.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @M84LOHP   Message  - Publié le 03.12.2016 à 07:59
Nous nous acheminons lentement et sûrement sous la voie de la confrontation entre le tenant du statut quo "j'y suis et j'y reste" et les défenseurs de la constitution à savoir les jeunes éveillés. La lute sera long et populaire, ainsi l'histoire retiendra de cette République qu'il eut un président parvenu au pouvoir par la naïveté des congolais et qui en profité pour se maintenir au pouvoir par le bain de sang mais fort heureusement cela s'est retourné contre lui-même et ses acolytes.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Saint-Jean Djungu @1WLYLYJ   Message  - Publié le 03.12.2016 à 06:18
L’échec de la CENCO était prévisible. Depuis la CNS, connaissez-vous une médiation où la CENCO a réussi?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Ngoy @WAYSND5   Message  - Publié le 03.12.2016 à 05:25
La CENCO merci d'avoir remplit votre tache en tant qu'arbitre afin d'eviter le Chaos, mais vu le comminiqué de Tabmwe Mwamba la MP sera responsable du CHAOS imminent car c'est difficile que le Diable s'entende avec ceux qui prient, que DIEU fasse ses miracles afin que kabila s'enfuit sans effusion du sang et malheur à tout ceux qui l'appuient pour leur vie.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
LES KABILISTES PRETS @VZOUPFP   Message  - Publié le 03.12.2016 à 04:00
Kabila compte sur son armee d'etrangers et des milices des jeunes en copiant le Burundi pour se maintenir au pouvoir Erreur grave,La RDC n'est pas le Burundi et vous serez surpris Le 19 decembre sera le debut de l'article 64 et Kanambe partira de la facon la plus humiliante. le sort de Charles Taylor ou Laurent Bagbo sera enviable.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Filimbi et Lucha : ces mouvements insurrectionnels qui manipulent la jeunesse
left
Article précédent Cynthia McKinney dément avoir été engagée par Kinshasa

Les plus commentés

Société Justice : Constant Mutamba annonce l'ouverture, ce mercredi, d'un procès public contre Corneille Nangaa et ses complices

23.07.2024, 11 commentaires

Société Judith Suminwa aux membres du gouvernement : « Nous devons bannir l’exposition d’une vie ostentatoire, d’un luxe isolent »

22.07.2024, 10 commentaires

Religion « Désormais aucune association confessionnelle ne peut s’installer dans un rayon de 500 mètres par rapport à une autre », ( Constant Mutamba)

21.07.2024, 7 commentaires

Politique Agression rwandaise : Vital Kamerhe obtient les assurances de l'Union européenne pour le retour de la paix dans l'Est de la RDC

20.07.2024, 5 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance