Recherche
  Home Actualités Petites annonces Offres d’emploi Appels d’offres Publireportages C'est vous qui le dites Medias & tendances Immobilier Recherche Contact



Infos congo - Actualités Congo - Premier-BET - 01 juillet
mediacongo
Retour

Politique

Sanctions de l'UE contre sept hauts responsables sécuritaires congolais

2016-12-12
12.12.2016
2016-12-12
Ajouter aux favoris
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/decembre/12-18/Kabila_a-Luanda_entourage_20161021.jpg -

Le président Joseph Kabila et son entourage arrivant au sommet des Chefs d’Etat de l’Afrique centrale et australe sur la crise en RDC à Luanda (Angola), 21 octobre 2016.

L'Union européenne a décidé lundi d'infliger des sanctions individuelles à sept hauts responsables de l'armée, de la police et de l'administration de la République démocratique du Congo accusés de violences, et menacé d'étendre encore cette liste "en cas d'obstruction" du processus électoral.

La décision porte principalement sur les violences ayant fait une cinquantaine de morts les 19 et 20 septembre à Kinshasa. Elle a été prise par les 28 ministres des Affaires étrangères de l'UE à Bruxelles au moment où sont menées en RDC des négociations de la dernière chance en vue d'un accord sur une transition politique, à huit jours de la fin du mandat du président Joseph Kabila.

Voici les 7 personnalités congolaises concernées par ces sanctions qui visent notamment le droit d'entrée, ou de passage en transit sur les territoires de l'UE ainsi que le gel de tous leurs fonds, autres avoirs financiers et ressources économiques: 

1. Ilunga Kampete (Commandant de la Garde Républicaine, GR) 

Au motif, selon le Conseil de l'UE, que la GR, déployées sur le terrain, fut impliquées dans le recours disproportionné à la force et à une répression violente en septembre 2016 à Kinshasa.

 2. Gabriel Amisi Kumba (Commandant de la première zone de défense des FARDC) 

Au motif, selon le Conseil de l'UE, que les FARDC ont participé au recours disproportionné à la force et à la répression violente en septembre 2016 à Kinshasa.

3. Ferdinand Ilunga Luyoyo (Commandant de l'unité anti-émeute, appelée Légion nationale d'intervention, de la PNC) au motif, selon le Conseil de l'UE, d'être responsable du recours disproportionné à la force et à la répression violente en septembre 2016 à Kinshasa;

4. Celestin Kanyama (Commissaire de la Police Nationale Congolaise, PNC)

 

Au motif, selon le Conseil de l'UE, d'être responsable du recours disproportionné à la force et à la répression violente en septembre 2016 à Kinshasa;

5. John Numbi (Ancien inspecteur général de la Police Nationale Congolaise, PNC) 

Au motif, selon le Conseil de l'UE, d'être toujours un personnage influent qui a notamment été impliqué dans la campagne d'intimidation violente menée dans le cadre des élections des gouverneurs de mars 2016 dans les quatre provinces de l'ex-Katanga;

6. Roger Kibelisa (Chef du département de la sécurité intérieure de l'ANR) au motif, selon le Conseil de l'UE, d'avoir participé à la campagne d'intimidation menée par des fonctionnaires de l'ANR contre des membres de l'opposition, y compris des arrestations et des détentions arbitraires;

7. Delphin Kaimbi (Chef du service du renseignement militaire, ex-DEMIAP) 

Au motif, selon le Conseil de l'UE, de faire partie du centre national d'opérations, la structure de commandement et de contrôle responsable des arrestations arbitraires et de la violente répression à Kinshasa en septembre 2016 et responsable des forces qui ont participé à l'intimidation et aux arrestations arbitraires.

 

Communiqué de presse 752/16 Affaires étrangères et relations internationales de l'UE sur la situation en République Démocratique du Congo : 

Le Conseil a adopté des mesures restrictives en matière de déplacements et un gel des avoirs à l'égard de sept personnes occupant des positions de responsabilité dans la chaîne de commandement des auteurs de violences, avec effet immédiat. Les ministres des affaires étrangères, réunis au sein du Conseil de l'Union européenne, ont discuté des derniers développements dans le pays. Les Etats membres se sont accordés sur une déclaration sur la situation en RDC.

" L'Union européenne et ses Etats membres sont gravement préoccupés par la situation politique en République Démocratique du Congo (RDC). Le 19 décembre, date qui marque l'échéance constitutionnelle du mandat du Président Kabila, reste lourd d'incertitudes et de risques, après les récents épisodes de répression et de violations des droits fondamentaux. Un nouveau gouvernement allant au-delà de cette date doit fonder sa légitimité sur un cadre politique défini de manière claire et inclusive, faute de quoi les relations avec l'Union européenne en seraient affectées.

Des efforts ont été déployés afin de rapprocher les positions et parvenir à un accord inclusif sur une transition menant le pays vers des élections pacifiques et crédibles dans les plus brefs délais, conformément à la Constitution de la RDC et la résolution 2277 (2016) du Conseil de Sécurité de l'ONU.

L'Union européenne a soutenu ces initiatives et notamment la médiation en cours des évêques catholiques de la RDC. Elle invite tous les acteurs politiques tant du côté du gouvernement que de l'opposition à entendre leur appel à la responsabilité et à la bonne volonté, et à se saisir pleinement de leurs bons offices. Elle salue le rôle constructif joué par les organisations régionales et les pays de la région afin de trouver une solution pacifique, notamment l'Angola et la République du Congo.

En vue de l'échéance du 19 décembre, l'Union européenne appelle donc les congolais à faire preuve de retenue et à privilégier la voie du dialogue en récusant toute violence.

Les violences qui ont causé la mort d'au moins cinquante personnes le 19 et 20 septembre à Kinshasa constituent de graves violations des droits de l'Homme et des libertés fondamentales, attestées par plusieurs observateurs y compris le Bureau conjoint des Nations unies pour les droits de l'Homme. L'Union européenne s'est engagée dans les Conclusions du Conseil du 23 mai, puis du 17 octobre, à adopter des mesures restrictives à l'encontre des responsables de telles exactions et de ceux qui feraient obstacle à une solution pacifique et consensuelle de la crise en RDC.

Par conséquent, le Conseil des ministres des affaires étrangères de l'Union européenne a pris la décision aujourd'hui d'imposer des mesures restrictives à l'égard de sept individus qui occupent des positions de responsabilité dans la chaine de commandement des forces de sécurité congolaises qui ont fait un usage disproportionné de la force.

L'Union européenne appelle le gouvernement de la RDC à coopérer à une enquête transparente et indépendante ayant pour objectif de traduire en justice les responsables des violences. Elle appelle en outre à respecter pleinement les droits fondamentaux dont la liberté d'expression, de réunion et de la presse.

L'Union européenne suivra avec une attention accrue l'évolution politique cruciale que connaitra la RDC dans les prochaines semaines. Dans ce contexte, des mesures restrictives supplémentaires pourront être envisagées en cas d'obstruction du processus politique ou de nouvelles violences. "

* * *

Les personnes soumises à une interdiction de pénétrer sur le territoire de l'UE et un gel des avoirs incluent:

  • 4 membres de la garde républicaine, de l'armée ou de la police congolaise, ayant contribué en les planifiant, dirigeant ou commettant, à des actes constituant de graves violations des droits de l'homme en RDC; 
  • 3 hauts responsables et personnes d'influence faisant obstacle à une sortie de crise consensuelle et pacifique en vue de la tenue d'élections en RDC, notamment par des actes de violence, de répression ou d'incitation à la violence, ou des actions portant atteinte à l'état de droit;

Les noms de personnes concernées et les raisons qui amènent le conseil à les lister figurent au Journal Officiel du 12 décembre 2016. Les mesures restrictives entrent en vigueur immédiatement.


VOA / UE / MCN, via mediacongo.net

2016-12-12-04-48-37_UE_Mesure_contre_7_hauts_responsables_congolais.pdf (0.36Mb)

.pdf
C’est vous qui le dites : 38 commentaires
8936 suivent la conversation

Faites connaissance avec votre « Code MediaCongo »

Le code à 7 caractères (précédé de « @ ») à côté du Nom est le Code MediaCongo de l’utilisateur. Par exemple « Jeanne243 @AB25CDF ». Ce code est unique à chaque utilisateur. Il permet de différencier les utilisateurs.

Poster un commentaire, réagir ?

Les commentaires et réactions sont postés librement, tout en respectant les conditions d’utilisation de la plateforme mediacongo.net. Vous pouvez cliquer sur 2 émojis au maximum.

Merci et excellente expérience sur mediacongo.net, première plateforme congolaise

MediaCongo – Support Utilisateurs


Salavatrice @OSNNPJ7   Message  - Publié le 14.12.2016 à 17:24
Pourquoi Bisengimana n'a jamais été sanctionné alors qu'il était sur le terrain des opération entrain de donner des ordres.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
DBB @F3N8FCQ   Message  - Publié le 13.12.2016 à 10:54
AUCUN TUTSI NE SERA SANCTIONNE PAR UE ET VOUS ACCLAMEZ MAINTENANT BOKOGANGA LISUSU BATEKI MBOKA MAWA NA BINU BA CONGOLAIS TROP IMBECILE

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Evangéliste Robert @7KOUIUM   Message  - Publié le 13.12.2016 à 10:01
Que DIEU vienne en aide aux chefs de la Sécurité et de l'ordre public de notre Cher Pays dans leur missions en vue d'éviter l'acharnement de l'Occident et de la CPI

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Evangéliste Robert @7KOUIUM   Message  - Publié le 13.12.2016 à 09:58
Que DIEU les chefs de Sécurité et de l'ordre public de notre Cher Pays dans leur missions en vue d'éviter l'acharnement de l'Occident et de la CPI.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
claudio antonio @388UZ5B   Message  - Publié le 13.12.2016 à 07:45
Voici la fin de Kabila mais le 19 decembre 2016 la mort de Kanambe

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @GHHXTQ7   Message  - Publié le 13.12.2016 à 07:39
BRAVO UE JE VOUS ENVOI LES NOMS A AJOUTER SUR LA LISTE: KIMBUTA, PAUVRE AUBIN MINAKU MUSICIEN DE KABILA, LAMBERT MENTEUR OMALANGA, KITANGALA GOUVERNEUR DU TANGANYIKA (incitation des pygmées et luba), SHADARI

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Alternance_voce @TFV72OX   Message  - Publié le 13.12.2016 à 00:28
Le peuple Congolais aussi s'apprête à sanctionné Raïssa KABIRHA le 19/12/2016 à minuit Bye bye KABILA

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @EGV518K   Message  - Publié le 12.12.2016 à 20:41
Trump a raison il faut recoloniser l'homme noir comment on n'arrive pas a comprendre le mot démocratie,liberté et autres. ces officiers les méritent et aller Droit au but comme ce fut le cas de SADM HUSSEIN en IRAK ....US GO HEAD PLEASE AVC JKK

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Dino 316 @QXG7IEG   Message  - Publié le 12.12.2016 à 20:19
A cause des interêts des uns et des autres, les têtes pensantes et les enchanteurs sont toujours épargnés, que les simples exécutants qui sont sanctionnés,pitié

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Chuma @CQWHWYY   Message  - Publié le 12.12.2016 à 20:12
FARDC eloko ya makasi. Je suis fier de nos FARDC. Nous sommes la 10 ème armée du continent africain. Je suis fier de mon pays. Pays de Patrice E. Lumumba et de Mzee Laurent Désiré Kabila qui ont été tués par les mêmes qui imposent aujourd'hui des sanctions à nos braves officiers qui ont défait le M23 à qui ils avaient donné mission de démembrer mon pays. On continuera a sanctionner et à tuer les NATIONALISTES mais d'autres naîtront toujours.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Chuma @CQWHWYY   Message  - Publié le 12.12.2016 à 19:58
Mabele, ce n'est pas toi seul qui es Congolais. Même ceux qui s'opposent à ton mentor de Katumbi sont aussi Congolais. Si tu dis que tous ces généraux travaillent pour le Rwanda, qui sont les beaux-frères de ton mentor Katumbi? Tu veux tromper qui? N'amenez pas dans le débat congolais votre maladie mentale de «rwandophobie». Nous sommes à seulement 5 jours de votre date du 19. On verra comment vous prendrez le pouvoir pas seulement à Kinshasa mais dans toutes les provinces.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mwarabu @WM488SI   Message  - Publié le 12.12.2016 à 19:57
En RD Congo nous avons les hommes politique et non les hommes d'état.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
maick @98OCY6H   Message  - Publié le 12.12.2016 à 19:54
vraiment ce quelques chose de bien nous appelons à d'autres pays africains surtout à la Tanzanie ou le trésor congolais et cache de faire comme les États unis et l'union européen de sanctions

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mabele @16TD9MW   Message  - Publié le 12.12.2016 à 18:46
Makelele, soki ozali Congolais ya solo, il fallait oyeba que bozali na armée lisusu té. Etikali coquille vide pona ba Congolais esclaves. Laisse Moïse tranquille. Au moins lui se démarque pour dire qu'il peut se battre contre l'occupation. Ba officiers nayo wana ozolobela baza bahumbu ya Rwanda. Moîse ayebi yango pour avoir été dans le système. Et c'est pourquoi bazo attaquer ye trop. Soki ngolo ayebisi yo que Ngando azobela; ndimela ye parce que bango tu baza na kati ya mayi.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Mabele @16TD9MW   Message  - Publié le 12.12.2016 à 18:40
Biso Ba congolais de souche nde tozalaka ba idiôts. Bako sanctionner jamais ba tutsi. Tu peux oublier cela mon ami. Ba tutsi bazalaka toujours cachés derrière les vrais congolais qui font du boulot pour eux. Néamoins, Boshab vient d'être frappé par les américains et aussi Kalev. Pourtant les vrais chefs sont Bizima et Bisengimana. Congolais bolamuka pour faire front et libérer votre pays. Sinon bako silisa bino avec la complicité de la communauté internationale

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @IYO15JB   Message  - Publié le 12.12.2016 à 18:01
ANDRÉ KIMBUTA NE DOIT PAS ÊTRE ÉPARGNE DE CETTE MESURE DES SANCTIONS :MOTIFS :AVOIR FAIT OBSTRUCTION DES DROITS FONDAMENTAUX ET DE LA LIBERTÉ DE MANIFESTER EN PRENANT UNE DÉCISION ARBITRAIRES VIOLANT LA CONSTITUTION ET LES DROITS FONDAMENTAUX DE L'HOMME POUR INTERDIRE TOUTES LES MANIFESTATIONS POLITIQUES ET ÉTOUFER L' EXPRESSION DÉMOCRATIQUE DANS LA VILLE -PROVINCE DE KINSHASA. IL DOIT FIGURER DANS LA PROCHAINE LISTE ET POURSUIVIS PAR LA JUSTICE INTERNATIONALE POUR CES FAITS ÉVOQUÉS CI-HAUT.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @IYO15JB   Message  - Publié le 12.12.2016 à 17:58
BAZUI,ETIKALI KANAMBE HYPOLITE ALIAS JOSEPH KABILA, ANDRÉ KIMBUTA, ROGER NSINGI, JULIEN PALUKU, KALEV MUTONG, FLORIBERT KABANGE NUMBI, CHARLES BISENGIMANA, EVARISTE BOSHAB, AUBIN MINAKU, RAYMOND TSHIBANDA, MOVA SAKANI, BEYA SIKU, ANDRÉ ATUNDU LIONGO, LAMBERT MENDE ALIAS TSHATSHI NATIONAL, HENRY MOVA SAKANI , SHADARI, CLAUDE MASHALA, BITAKWIRA, STEVE MBIKAY, VITAL KAMHERE, JOSE MAKILA, PUIS MABILU, ALEXIS TAMBWE MWAMBA,JEANINE LUCIEN BUSA, JEANINE MABUNDA. ..

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @IYO15JB   Message  - Publié le 12.12.2016 à 17:54
ANDRÉ KIMBUTA NE DOIT PAS ÊTRE ÉPARGNE DE CETTE MESURE DES SANCTIONS :MOTIFS :AVOIR FAIT OBSTRUCTION DES DROITS FONDAMENTAUX ET DE LA LIBERTÉ DE MANIFESTER EN PRENANT UNE DÉCISION ARBITRAIRES VIOLANT LA CONSTITUTION ET LES DROITS FONDAMENTAUX DE L'HOMME POUR INTERDIRE TOUTES LES MANIFESTATIONS POLITIQUES ET ÉTOFFER L'EXPRESSION DÉMOCRATIQUE DANS LA VILLE -PROVINCE DE KINSHASA. IL DOIT FIGURER DANS LA PROCHAINE LISTE ET POURSUIVIS PAR LA JUSTICE INTERNATIONALE POUR CES FAITS ÉVOQUÉS CI-HAUT.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @IYO15JB   Message  - Publié le 12.12.2016 à 17:50
BAZUI,ETIKALI KANAMBE HYPOLITE ALIAS JOSEPH KABILA, ANDRÉ KIMBUTA, ROGER NSINGI, JULIEN PALUKU, KALEV MUTONG, FLORIBERT KABANGE NUMBI, CHARLES BISENGIMANA, EVARISTE BOSHAB, AUBIN MINAKU, RAYMOND TSHIBANDA, MOVA SAKANI, BEYA SIKU, ANDRÉ ATUNDU LIONGO, LAMBERT MENDE ALIAS TSHATSHI NATIONAL, HENRY MOVA SAKANI , SHADARI, CLAUDE MASHALA, BITAKWIRA, STEVE MBIKAY, VITAL KAMHERE, JOSE MAKILA, PUIS MABILU, ALEXIS TAMBWE MWAMBA,JEANINE LUCIEN BUSA, JEANINE MABUNDA. ..

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @IYO15JB   Message  - Publié le 12.12.2016 à 17:43
BAZUI,ETIKALI KANAMBE HYPOLITE ALIAS JOSEPH KABILA, ANDRÉ KIMBUTA, ROGER NSINGI, JULIEN PALUKU, KALEV MUTONG, FLORIBERT KABANGE NUMBI, CHARLES BISENGIMANA, EVARISTE BOSHAB, AUBIN MINAKU, RAYMOND TSHIBANDA, MOVA SAKANI, BEYA SIKU, ANDRÉ ATUNDU LIONGO, LAMBERT MENDE ALIAS TSHATSHI NATIONAL, HENRY MOVA SAKANI , SHADARI, CLAUDE MASHALA, BITAKWIRA, STEVE MBIKAY, VITAL KAMHERE, JOSE MAKILA, PUIS MABILU, ALEXIS TAMBWE MWAMBA,JEANINE LUCIEN BUSA, JEANINE MABUNDA. ..

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Tshikuku @OKQTHBL   Message  - Publié le 12.12.2016 à 17:33
Pourquoi a-t-on laissé Boshab, Atundu et Mende? Svp, élargissez votre liste

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Chuma @CQWHWYY   Message  - Publié le 12.12.2016 à 17:32
Katumbi dénigre notre armée et tous nos services de sécurité, il dénigre tous les pays amis de notre pays comme les pays membres de la SADC, il dénigre l'UA. Quelle RDC qu'il dirigera s'il deviendra Président de la République? Pense-t-il que ceux qu'il est en train de dénigrer ne le voient pas?Il dirigera ce pays avec quelle armée, avec quelle police??? Qui le protégera, le peuple ou les blancs?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Le Congolais pris en @6EDBYYT   Message  - Publié le 12.12.2016 à 17:23
Tiens, vous croyez qu'ils ont besoin de Moïse Katumbi pour savoir et même voir ce qui se passe? Les auteurs se cachent à peine. Ce n'est pas bien d raconter n'importe quoi.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Chuma @CQWHWYY   Message  - Publié le 12.12.2016 à 17:23
IL ne s'agit que des sanctions psychologiques que réelles. La plupart des nos officiers n'ont jamais et n'iront jamais en Europe. Mais je vous assure que Katumbi ne rentrera pas au Congo ou même s'il rentre il ne dirigera pas ce pays tant que tous ces officiers seront vivants. Avant de diriger ce pays, il commencera d'abord à exécuter tous ces officiers, leurs familles et leurs réseaux. wait and see.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Indépendant @Z7G3VMA   Message  - Publié le 12.12.2016 à 17:19
Makelele, ce n'est pas Moïse Katumbi qui planifie ces tueries et qui commande ceux les exécutent! Ceux qui veulent garder une dent n'ont qu'à le faire non à l'endroit de Katumbi et de sa famille biologique, mais à celui des congolais patriotes. Et ils sont nombreux!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
YONGO KAMENGA @MDBS53I   Message  - Publié le 12.12.2016 à 17:18
POUR LA SANCTION ET LA DECUSION PRISE PAR LES AUTEURS POLITICO-SOCIAUX VRAIMENT JE SUIS CONTENT A SA

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Indépendant @Z7G3VMA   Message  - Publié le 12.12.2016 à 17:15
IL FAUT SANCTIONNER AUSSI ANDRE KIMBUTA YANGO!

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Chuma @CQWHWYY   Message  - Publié le 12.12.2016 à 17:14
MOISE KATUMBI doit faire attention avec ce qu'il est en train de faire. Si on veut prendre le pouvoir en tant que politicien, il faut éviter d'aller accuser des officiers militaires et policiers dans des pays étrangers. Ce qu'il est en train de faire c'est de CAUSER UNE HAINE INTERMINABLE entre sa propre personne et beaucoup d'officiers de notre armée et de notre police. Si demain il prendra le pouvoir pense-t-il que tous ces officiers, leurs familles, leurs tribus, leurs connaissances et leurs réseaux lui pardonneront??? Tshisekedi depuis qu'il avait combattu les pouvoir en RDC, il n'a jamais recouru à une telle méthode et n'a jamais eu de problèmes avec les officiers militaires et policiers. Il HAIT les officiers militaires, il hait tous les pays limitrophes de la RDC, l'UA n'en parlons pas. Il dirigera quel pays???

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
DRC @Z1IIS5N   Message  - Publié le 12.12.2016 à 17:13
Que les tristes evenements du 19 septembre ne soit pas une opportunite pour L'EU de traiter les congolais de sous homme et LEU en maitre; surtout que les armes qui causent la misere proviennent de ces derniers et les matieres premieres qui motivent ces genres de barbaries font les affaires des entreprises de ces derniers Cette decision n'est que de la poudre aux yeux des congolais Pour qu'on parle d'une decision juste et honnete; Il faut y ajouter les noms des leaders des pays qui fournissent les armes a la rdc et des companies qui exploitent injustement les ressources naturelles de la rdc. Les 7 noms ne sont que les executants alors ou sont les commanditaires? L'EU est dans son role de pompier pyromane et nous les savons

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
MAMBO TOKA @S7ZLW6L   Message  - Publié le 12.12.2016 à 17:10
Cette décision est tellement louée par nous congolais et sachez que la liste est encore longue d'ici 1 mois il y en aura une autre liste qui va suivre

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
KONGO WIKI @J649UTB   Message  - Publié le 12.12.2016 à 17:09
Bye bye Kabila CENCO: LES DIX POINTS DE L’ACCORD PROPOSE DIALOGUE CONDUIT PAR LA CENCO ENTRE LE POUVOIR ET LE RASSEMBLEMENT (ALLIES) 1. La déclaration du Président Kabila 48 heures après la clôture du dialogue annonçant qu’il ne sera pas candidat à sa propre succession et qu’il ne soutiendra pas une proposition de changement de constitution  Kabila aura le statut d’un président sortant sans aucun contrôle du gouvernement ou des institutions. « Président représentatif » 2. La nomination avant ou en date du 19 Décembre 2016 de l’Archevêque Marcel Utembi Tapa de Kisangani comme leader de la transition et chef du gouvernement. Le chef du gouvernement n’aura comme autorité supérieur que le peuple Congolais jusqu’à l’entrée en fonction du prochain président 3 Les postes ministériels seront tous suspendus dès le 20 Décembre 2016, et leur gestion sera prise en charge par des membres de la CENCO. Ceux-là auront pour titre, (Gestionnaire de ministère) jusqu’à la mise en place d’un nouveau gouvernement sorti des élections 4 La CENI sera dirigé par l’Archevêque Fridolin de Mbandaka-Bikoro en tant que certificateur de...

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Jean de Dieu LUBASU @BJ11QKE   Message  - Publié le 12.12.2016 à 17:08
Trés bonne initiative mais il faut aller plus loin

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Admin @EEQGCMG   Message  - Publié le 12.12.2016 à 17:07
champs de partage comme toujours l’Afrique ( le Congo en particulier)depuis la nuit de temps, n'importe quoi avec UE qu'ils se mêlent des leurs ognons. le congo au congolais, nous allons trouvé nous mm les solutions à nos problèmes et surtout qu'ils n'ont pas d'injonction sur nous et si réellement ils sont fort, qu'ils viennent au Congo sanction sanction

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Chuma @CQWHWYY   Message  - Publié le 12.12.2016 à 17:04
CETTE DÉCISION PERMET MAINTENANT À JOSEPH KABILA ET À JACOB ZUMA, EN GUISE DE REPRÉSAILLES À L'UE, DE MATÉRIALISER L'OCTROI DU CONTRAT DE CONSTRUCTION DU BARRAGE DE GRAND INGA III À L'ENTREPRISE CHINOISE QUI ÉTAIT RESTÉE EN COMPÉTITION AVEC UNE AUTRE COMPAGNIE PORTUGAISE. WAIT AND SEE.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Indépendant @Z7G3VMA   Message  - Publié le 12.12.2016 à 16:48
Atundu Liyongo et consorts ont toujours accusé les manifestants pacifiques de l'opposition d'être responsables des morts enregistrés en septembre dernier. Je crois qu'il apprendra à se taire et à réfléchir. Cette liste est à allonger avec d'autres noms: Shadari, Mende, Mova, Boshab, Minaku, etc.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Boshab @LRYRYL7   Message  - Publié le 12.12.2016 à 16:47
Et le peuple victime de cette barbarie quand va-t-il sanctionné lui meme ses bouraeux?

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Anonyme @GHHXTQ7   Message  - Publié le 12.12.2016 à 16:41
LA LISTE EST EXHAUSTIVE KABILA VA VOUS LAISSER DANS L’EMBARRAS. LES VENDEURS D'ARMES

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
Le sage @SD3Y66Q   Message  - Publié le 12.12.2016 à 16:34
Bravo UE. Mais nous voulons voir aussi les noms de Kalev, Mende, Boshab et Kinkie sur cette liste.

Réagir

Répondre
@
Insérez un émoji
right
Article suivant Interprétation de l’Article 70 de la Constitution : d’éminents professeurs donnent raison à la Cour Constitutionnelle de la RDC !
left
Article précédent Lambert Mende: les sanctions de l'UE sont "illégales"

Les plus commentés

Société Justice : Constant Mutamba annonce l'ouverture, ce mercredi, d'un procès public contre Corneille Nangaa et ses complices

23.07.2024, 11 commentaires

Société Judith Suminwa aux membres du gouvernement : « Nous devons bannir l’exposition d’une vie ostentatoire, d’un luxe isolent »

22.07.2024, 10 commentaires

Religion « Désormais aucune association confessionnelle ne peut s’installer dans un rayon de 500 mètres par rapport à une autre », ( Constant Mutamba)

21.07.2024, 7 commentaires

Politique Agression rwandaise : Vital Kamerhe obtient les assurances de l'Union européenne pour le retour de la paix dans l'Est de la RDC

20.07.2024, 5 commentaires

Ont commenté cet article



Ils nous font confiance